Preview Balan Wonderworld, de quoi être perplexe !

Annoncé en grandes pompes, Balan Wonderworld, le nouveau-né de Square Enix s’offre une démo jouable non limitée dans le temps de jeu et proposant 3 niveaux jouables ainsi qu’un boss ! On a donc largement de quoi s’essayer au jeu et se donner un premier avis deux mois avant la sortie du jeu final. Même si à chaque fois qu’une démo sort, il faut se méfier de l’aspect technique on n’est quand même pas loin de la sortie du jeu et on peut donc s’attendre à retrouver le même rendu à 80%. Comme je suis plutôt hyppé par le jeu, je n’ai pas pu m’empêcher de faire la démo en large en long et en travers sur Switch et sur Xbox ! Je peux donc vous dire ce que j’en pense !

Et c’est parti !

Une démo sans spoil !

Première chose à dire sur la démo, elle ne nous apprend rien sur le background du jeu. La démo s’ouvre sur une jolie petite cinématique qui nous présente les deux protagonistes du jeu, Léo et Emma, qui suivent Balan, un maître de cérémonie qui nous propose de partir dans un monde imaginaire. En fait la scène d’intro nous pose le cadre sans dévoiler quoique ce soit sur le scénario du jeu ou en tout cas rien de ce que l’on ne sait déjà ! On part donc dans un monde imaginaire guidé par Balan. Ce dernier nous aidera à restaurer l’équilibre du monde en éliminant les Negaties, des manifestations physiques de l’inquiétude et d’autres émotions négatives. Tout un programme mais force est de constater que l’on reste dans le flou !

N’attendez pas de révélation !

Le jeu ne dévoile également rien sur l’histoire de chaque niveau. Pour le chapitre 1 « L’homme qui s’insurge contre la tempête » on a droit à une scène de plus mais de quoi nous dévoiler le pourquoi du comment de ce chapitre. Le flou est encore plus grand pour les chapitres 4 et 5 du jeu pour lesquels seul un niveau est proposé sans aucune mise en scène. Voilà donc qui est dit on n’en saura pas plus sur l’histoire du jeu et ce n’est pas pour me déplaire vu que je reste quelqu’un de très curieux : j’aimerai comprendre le rôle de Balan (que je ne trouve pas net cela dit en passant), l’origine du monde imaginaire et le but de notre aventure. Pour les réponses, il faudra attendre la sortie finale du jeu !

Pourquoi ?

Une démo en souffrance technique !

Cela m’a sauté aux yeux et ensuite choqué : la réalisation graphique du jeu ! Pour moi, lorsque j’entends Square Enix, cela signifie l’excellence d’un point de vue graphique et sonore et avec Balan Wonderworld, on est très loin des standards auxquels nous a habitué le studio… J’ai tellement été dubitatif que j’ai fait la démo sur des supports différents ! J’ai tout d’abord commencé sur Nintendo Switch en mode portable (oui autant tester ma nouvelle console avec d’autres productions que celles de Nintendo). Bon, graphismes pas top, problème d’affichage avec des éléments qui apparaissent au dernier moment, chute de framerate, je me suis vraiment demandé ce qui clochait. Du coup je suis resté sur la Switch en mode dockée. Ça va un peu mieux au niveau des graphismes avec des textures un peu plus lisses mais rien de transcendant. J’ai surtout le problème de framerate qui persiste et les éléments qui tardent à s’afficher. Je me dis que c’est la faute de la console (on ne va pas se mentir la Switch est loin derrière en termes de puissance) du coup ni une ni deux je passe sur Xbox One.

Pas exceptionnel niveau graphique !
Mais vraiment !

Le constat est meilleur mais on reste encore une fois loin de ce que j’attends pour un AAA ! Ok les textures sont un peu plus lisses, OK un peu plus d’éléments s’affichent et de plus loin mais je continue de bloquer sur ce problème d’affichage ! Et le pire c’est qu’il y a toujours ce problème de framerate ! Mais qu’est ce qui se passe chez Square Enix ?!? Je trouve que techniquement on est très loin de ce qu’avait proposé Kingdom Hearts 3 ! Je dirai que la qualité graphique se rapproche d’un KH Melody of Memory… qui se contentait de reprendre en grande partie les graphismes des précédents opus sortis sur consoles de générations précédentes ! Même l’animation de notre personnage laisse à désirer… Je suis vraiment inquiet sur la qualité proposée surtout que le jeu sort dans moins de deux mois et je me permettrai sans exagération de dire que parfois ça pique les yeux ! Mais en plus de laisser à désirer, les environnements proposés sont vides ! On a droit à quelques éléments de décor disséminés ici et là et qui n’aident pas le level design qui manque d’originalité… Je suis désolé mais comme je viens d’acquérir la switch, je me suis immédiatement plongé dans les jeux que j’ai raté à commencer par Mario Odyssey. Franchement passé de Mario qui est sorti il y a plus de trois ans à Balan Wonderworld j’ai envie de dire que c’est le jour et la nuit ! L’aspect sonore ne fait pas remonter la moyenne. Les musiques sont propres mais beaucoup moins recherchées que celles d’autres licences du même studio. On reste dans le minimum syndical surtout que lors des cinématiques, les personnages n’ont pas de voix, ils s’expriment avec des sons et il faut lire les sous-titres pour comprendre…

C’est vide !
Les animations ne sont pas top
Et l’affichage peine !

Des idées et beaucoup de chemin à parcourir…

Quid du gameplay ? On dirige au choix Léo ou Emma. Le but est de trouver suffisamment de statues Balan pour débloquer le train qui nous permet de voyager dans le niveau suivant. Dans la démo chaque niveau propose 8 statues sachant que 4 suffisent pour passer au suivant. Pour attraper les statues, il faudra user des différents costumes que l’on débloque. Concrètement dans chaque niveau se trouvent des cristaux correspondant aux costumes, pour les débloquer il faut trouver une clé (qui est généralement à côté). Chaque costume possède une capacité différente qui permet d’atteindre des endroits ou de débloquer des passages. La démo contient 10 costumes ; je ne vais pas vous faire la liste mais sachez que vous aurez le lourbillon, un costume de loup qui fait un tourbillon en sautant détruisant certains blocs, l’uppercourge qui est une courge qui envoie ses poings devant elle, le larbombe un porcelet qui effectue un saut brise sol pour enfoncer des piquets ou briser des blocs. Il y a donc de quoi faire sachant que le jeu oblige à un certain backtracking. En effet, il faudra revenir dans certains niveaux avec les costumes adéquats pour débloquer des statues. Vous pouvez cumuler jusqu’à trois costumes mais à chaque fois que vous subissez un dégât, vous perdez votre costume. Imaginez lorsque vous récupérer un costume dans un niveau, vous revenez dans un niveau précédent et vous vous faites toucher donc perte du costume donc obligé de revenir dans l’autre niveau pour reprendre le costume et repartir… C’est un calvaire !

Les costumes ont chacun leur utilité
Il faut bien choisir !

A côté des statues, il faut aussi collecter des gouttes de couleur (dans la démo : rouge, rose, jaune et bleue). Ces gouttes sont à libérer dans l’île des Tims qui est le hub central du jeu faisant office de QG. Ces gouttes font évoluer les tims (sorte de mini kirby) en couleurs plus ou moins utiles. Les rouges servent à attaquer, les roses trouvent des objets… Enfin on a des chapeaux de Balan à trouver. Ils débloquent des Visual Quick Time Events (VQTE) au cours desquels on dirige Balan qui brise des rochers… Ne m’en demandez pas plus sur l’utilité de ces scènes dans le gameplay général, je ne l’ai toujours pas saisi ! Voilà je vous ai tout dit sur le gameplay, il suffit d’utiliser les costumes pour progresser et débloquer tous ces éléments. Il faut savoir que notre personnage ne peut faire que ce que le costume lui offre. En effet tous les boutons du pad sont affectés à la même fonction : utiliser la capacité de notre costume, les gâchettes servent elles à switcher entre les costumes… Notre personnage ne peut même pas courir ! Il y a donc de l’idée dans le gameplay mais cela mériterait d’être un peu plus étoffé !

Les VQTE incompréhensibles
A part collecter des gouttes rien à faire !
Et on redistribue comme Robin des Bois

Ce manque de possibilités rend le rythme du jeu affreusement lent ! On a l’impression de parcourir des lieux dépourvus d’éléments en se contenant de ramasser trois gouttes par ci par là de vaincre les très rares ennemis qui se présentent en leur sautant dessus. Le fait de ne pas pouvoir courir ajouter encore plus de lenteur et le back tracking en prend un coup ! Franchement je n’ai pas envie de me refaire un niveau simple comme bonjour en marchant ! Même le combat de boss que la démo comporte est mou ! Les paterns sont mous et le boss est totalement inoffensif ! Un gosse de 5 ans le réussi au premier essai tout en mangeant un bichoco ! On s’ennuie très vite et j’ai eu l’impression que les développeurs ont voulu copier le concept d’un Mario Odyssey mais le fun en moins… Si vous voulez faire la démo dans les moindres détails, comptez deux bonnes heures ce qui est énorme pour une démo mais on s’ennuie ferme ! Il y a quelque chose de cassé ou qui ne fonctionne pas, ne me demandez pas quoi c’est une impression d’ensemble ; comme on dit, sur le papier ça va mais en pratique ça ne suit pas.

Le boss est mou (et pas joli…)
Plus proche la caméra !
Oups !

Et je ne vous ai pas parlé de la maniabilité que j’ai trouvé très imprécise surtout pour les sauts. C’est balot pour un jeu qui axe son gameplay à 80% sur de la plateforme. Vraiment j’ai trouvé difficile de bien doser les sauts. Autre problème le personnage a tendance à glisser lorsqu’il se déplace. Vous pensez que la liste de ce qui ne va pas est finie ? Et bien non ! Un petit mot sur la caméra que l’on peut gérer via le stick droit mais qui devient folle à de nombreuses reprises. Une nouvelle fois et sans exagérer, j’ai eu l’impression de retrouver celle de Mario 64 (pour les plus jeunes allez voir du gameplay vous comprendrez). On a droit à des angles vraiment bizarres et très souvent le champ de vision est réduit sans pouvoir prendre de la hauteur… Je suis désolé mais pour un studio comme Square Enix c’est quasiment inacceptable…

Les bonnes phases de plateformes sont rares !
Les énigmes simples comme bonjour !

Conclusion

Moi qui me faisais un plaisir de m’essayer à un jeu que je suis assidument et qui me donnait envie avec toutes les promesses qu’il apportait, me voilà fort déçu ! Je ne sais pas quoi penser du soft. C’est bien gentil de proposer un plateformer dans la plus pure tradition et d’y implémenter d’autres mécaniques de gameplay mais encore faut il que le tout soit cohérent et compréhensible pour le joueur. Au final je ressors avec plus de questions que de réponses. Ce qui me fait peur c’est le rendu final car il ne reste pas assez de temps pour parvenir, selon moi, à un résultat convenable. Entre un rythme affreusement lent, des mécaniques originales mais mal mises en pratique, une réalisation qui laisse à désirer alors que les décors sont vraiment vides je ne sais plus quoi penser. Il manque beaucoup de chose à Balan Wonderworld et il ne reste plus qu’à espérer que les gars de Balan Compagny rectifie le tir !

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni Square Enix !) ICI PS5/PS4 ou ICI XBOX ONE / XBOX SERIES X/S ou ICI SWITCH

  • Date de sortie : 26 mars 2021
  • Editeur : Square Enix
  • Développeur : Square Enix
  • Catégorie : Action / Aventure
  • Prix : 59,99 €
  • Classification : PEGI 7



Catégories :News, Tests

Tags:, , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :