Test Oddworld Soulstorm, Abe au top de sa forme !

On se lance dans le test d’Oddworld Soulstorm et je l’annonce oubliez toute forme d’honnêteté dans ce test vu que l’éditeur m’a fait suivre une édition collector avec un très beau contenu, il est évident que je vais écrire que le jeu est celui de l’année que l’on a jamais vu aussi bien depuis au moins 20 ans qu’il est au dessus de n’importe quel AAA passé, actuel et à venir, que c’est une pépite à ne pas manquer bref qu’il est parfait. C’est normal vu que je reçois un « pot de vin ». Bon cette intro était de l’humour à destination des haters et autres personnes stupides qui pensent que vu que le jeu est offert, le test sera cool… Ayant eu l’occasion de faire les opus originaux il y a plus de 20 ans (mon dieu mais je suis vieux !) je ne pouvais pas passer à côté de ce remake qui est la suite directe d’Oddworld New ‘n’ Tasty ! Surtout que 4 ans de développement (voir 5…) c’est pas mal et ça permet normalement de proposer un opus solide. Voyons si lutter contre les Glukkons est toujours aussi agréable.

Une belle et riche aventure nous attend

Un vrai remake !

Oddworld Soulstorm est le deuxième volet de la série qui suit les aventures d’Abe et il s’agit du remake de L’exode d’Abe. Le jeu prend donc la suite directe de New’n Tasty. Abe et les Mudokon (les gentils) viennent de vaincre Molluck (l’affreux vilain chef des méchants) et fuir Rupturefarm l’usine qui les exploitait. Ils se retrouvent donc cachés dans les grottes mais voilà que les Glukons (les fameux méchants) les retrouvent et c’est reparti pour une fuite en avant. Lors de la débandade qui signe le début du jeu, Abe croise un Mudokon qui lui refile un artefact et qui lui explique, dans un dernier souffle façon nanard de série B, qu’il doit sauver son espèce. Au départ séparé de notre groupe il va falloir le rejoindre et le sauver à distance pour continuer notre route. L’histoire est bien contée au travers de cinématiques vraiment bien réalisées et de cutscenes bien doublées et nous présentant un Abe et les Mudokons sous leur plus bel aspect. On ressent l’émotion des personnages même si j’ai trouvé parfois que c’était un poil surjoué.

Sauve nous !

Le jeu prend donc la suite directe du premier opus et je vous préviens : il vaut mieux avoir fait le premier avant de commencer Soulstorm. Je ne vais pas dire que c’est absolument essentiel mais ça peut aider. C’est comme se faire la saga Harry Potter en sautant le premier épisode, vous allez suivre mais il se peut que vous ayez des trous sur certains passages. En tout cas Oddworld Soulstorm est un véritable remake et pas un simple remastered. Si les développeurs ont conservé la trame principale de l’opus original, ils ont modifié tout le contenu en y ajoutant des éléments ! On retrouve l’esprit de la série originale, sur ce point il est aussi réussi que New’n Tasty mais il apporte surtout énormément à l’original ! L’histoire a été approfondie avec plus de détails sur les personnages ou carrément sur la notre quête principale. Le jeu est évidemment plus long et ça été pour mon plus grand plaisir !

Il y a de l’action
Mais la route est longue !

Abe dans toute sa splendeur !

Graphiquement, j’ai trouvé que le jeu envoyait du pâté ! Soulstorm garde l’aspect en 2.5D qui est une des marque de la série mais les graphismes n’en restent pas moins impressionnants ! Ils sont d’autant plus impressionnants que l’on n’est pas face à un AAA tout au plus un AA. Les tableaux proposés sont vraiment détaillés et avec qualité et le passage d’un tableau à un autre donne un côté « gigantisme » aux décors. Les environnements sont en plus variés : grotte, usine, montagnes, ville tout y passe ou presque. En tout cas, le jeu propose une ambiance qui lui est propre entre mignonnerie et Tim Burton. Les personnages ne sont pas en reste, que ce soient Abe, les Mudokons ou les Glukons, tous ont vu leur design remodélisé et à chaque fois avec soin et brio. J’insiste, Abe est vraiment attachant dans les cinématiques et ses émotions semblent plus que réelles. C’est également le cas des PNJ que l’on croise dans l’aventure mais également de tous les Mudokons en général. Tous ont vu leur animations du visage bien travaillées et détaillées donnant un pannel d’émotions intéressant que les développeurs ont su parfaitement exploiter. Je reste plus que satisfait du résultat final et si lors de sa sortie, le jeu a pu présenter des bugs (de ce que j’ai vu et lu ailleurs) au moment où j’ai pu faire le test, tout était réglé et je n’ai eu aucun problème de collision ou de ralentissement.

On se sent tout petit !
Les effets sont propres
Toujours une belle mise en scène

Il n’y a pas que les graphismes qui ont bénéficiés d’un soin particulier. Le son est également bien travaillé. Les personnages sont vraiment bien doublés et même si Abe parle énormément du nez, une nouvelle fois, ses émotions sont parfaitement perceptibles. Les musiques sont également bien travaillées même si la musique d’alerte et assez soulante, vous me direz il fallait pas que je me fasse repérer aussi souvent ! Vous l’aurez compris d’une manière générale, j’ai été enjoué par la réalisation globale du jeu qui mérite une mention spéciale !

Les phases d’ascension sont toujours impressionnantes
La DA est géniale
Sauvons les Mudokons !

De la plateforme et de l’infiltration

SoulStorm est un savant mélange de plateforme, de puzzle game et d’infiltration. Le concept est de faire progresser Abe dans les différents tableaux qui se présentent à nous en slalomant sur les différentes plateformes et ennemis le tout sans se faire repérer car Abe est très faible face aux Glukons, un face à face et c’est la mort assurée. Heureusement pour nous aider, Abe est capable d’envouter un ennemi pour le retourner contre ses congénères. Abe a également tout un arsenal à sa disposition avec des bouteilles d’eau, des bouteilles de bière inflammables, des mines étourdissantes, des écrans de fumée, bref tout ce qu’il faut pour faire une diversion ou se débarrasser temporairement ou définitivement des ennemis. Bien évidemment, il est possible de fabriquer chaque pièce de notre arsenal via les ressources que l’on trouve sur notre chemin.

On va préférer l’infiltration !

Entre les phases d’infiltration voir même dans ces phases, on a droit à quelques puzzles qui consistent à activer des interrupteurs pour débloquer des portes un peu plus loin rien de bien folichon mais il faut quand même faire gaffe. A côté, on a des phases d’évasion de Mudokons qu’il faut protéger des glukons. Le concept est d’en sauver un maximum sur 200. On peut prendre possession des glukons qui arrivent mais aussi donner des ordres à nos congénères qui peuvent être passifs ou agressifs. Enfin dans chaque niveau, il est possible de sauver ou soigner des Mudokons qui vont nous suivre jusqu’à les mettre en sécurité via un téléporteur. Bien evidemment ils sont aussi faibles que nous et ne font donc pas de vieux os face aux ennemis !

Ne touchez pas à mes potes !
Pourquoi tous ces gens me suivent ?
Prendre possession des ennemis peut être utile !

Tout n’est pas parfait loin de là ! Soulstorm propose aussi et surtout de la plateforme et j’ai envie de dire c’est là ou le jeu pêche énormément ! La faute à des contrôles qui sont imprécis et qui ont trop de latence. Il n’est pas rare de se faire attraper ou tuer la faute à un saut banal qui se passe mal ! Que ce soit en mode infiltration ou sprint Abe souffre d’imprécision qui gâche vraiment l’expérience de jeu ! On peut rester bloquer sur une séquence à cause d’un saut chiadé qui bloque parce que se foutre au bord d’une plateforme et se retourner relève du diplôme d’ingénierie ! Heureusement que les checkpoint sont nombreux de manière à ne pas rendre la mort trop punitive. Il n’en demeure pas moins que le jeu peut proposer un sacré challenge selon le type de joueur que vous êtes.

Pas un bruit ça dort !
Lui aussi merci les mines !

Moi qui suis un peu trop bourrin, j’ai vraiment galéré au début ! Je dis au début mais j’ai aussi galéré sur la fin vu que le jeu va se plaire à multiplier les pièges en tout genre et certains passages nécessitent un timing limite parfait ! Il n’est pas non plus insurmontable mais compter une bonne douzaine d’heures pour voir la fin sachant qu’il y a une bonne et une mauvaise fin qui sont en fonction de votre karma. Oui il va falloir influer positivement sur votre karma en sauvant le maximum de Mudokons et en évitant de tuer des glukons (j’ai eu du mal pour cette seconde phase). Si vous voulez faire le 100%, il faudra au moins le double de temps car les salles secrètes et autre objectifs sont de retours et là franchement dès le premier chapitre, il faut s’accrocher pour tout réussir ! L’autre point noir est l’IA qui est vraiment bizarre… Les réactions des ennemis sont un incompréhensibles et ils ont tendance à vous repérer de très loin et pour la moindre des choses obligeant à faire des pauses afin de refaire tomber le niveau d’alerte.

Qui a éteint la lumière ?

Conclusion

Oddworld Soulstorm est pour moi une vraie réussite que ce soit dans la réalisation ou dans son gameplay. Le jeu nous propose une histoire prenante avec de nombreux rebondissement et appuyée par des graphismes impressionnants et un très bon doublage ! Je reste encore totalement sous le charme de la DA du jeu. J’ai vraiment apprécié les phases d’infiltrations malgré une IA un poil oppressante et trop sensible. Ce qui est en revanche dommage c’est la maniabilité du jeu qui mériterait à gagner en précision. Le problème est tel qu’il vient gâcher à de rares moments l’expérience de jeu. Je ne peux que vous conseiller de faire le jeu sachant que vu le contenu vous en aurez pour votre argent !

Positif

  • Graphiquement très propre
  • Le gameplay protéiforme
  • L’ambiance toujours au top

Négatif 

  • Des contrôles trop imprécis
  • Une IA bizarre

Satisfaction du Piwi 82 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Sony ni Microids !) ICI PS4.

  • Date de sortie : 4 avril 2021
  • Editeur : Microids
  • Développeur : Oddworld Inhabitants
  • Catégorie : Action aventure
  • Prix : 49,99 €
  • Classification : PEGI 12

Le test a été réalisé avec une version collector PS5 offerte par Microids.



Catégories :Tests

Tags:, , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :