Temps de lecture : 7 minutes

ININ Games est un éditeur très prolixe surtout en matière de shmup indé puisqu’après un Cotton Fantasy assez léger voilà que j’ai le droit de tester Rolling Gunner. Bon je te mets dans la confidence, en fait les responsables com ont totalement oublié de communiquer sur Rolling Gunner et ce n’est que la semaine dernière qu’ils rappellent que le jeu est sorti le 1er avril 2022 et qu’ils proposent des versions pour effectuer des tests… Personne n’est parfait surtout pas l’auteur de ces lignes. Trêve de bavardages, il est temps de voir ce que vaut ce nouveau shmup !

Mon test de Cotton Fantasy se retrouve ICI !

Deux shmup pour le prix d’un !

Il faut que je précise un petit détail avant de commencer vraisemblablement cet avis. Rolling Gunner propose deux jeux en un. Le premier au titre éponyme est en fait un jeu déjà sorti en 2018 sur PS4, Switch et PC. Sauf que cette fois-ci, les dev ont ajouté le Over Power. Présenté comme un DLC, j’ai trouvé qu’il s’agissait d’un tout autre jeu ! Les contrôles sont totalement différents (en mieux), le cheminement ainsi que le rythme est différent (encore une fois en mieux). Bref c’est une véritable évolution et plus qu’un DLC je dirai qu’il s’agit d’un remake de Rolling Gunner, un véritable remake pas un simple remastered. Ainsi et même si vous avez fait le premier jeu en 2018, vous pouvez foncer sur ce remake car l’expérience de jeu est radicalement améliorée.

C’est très nerveux !!!

Un futur sur son 31

Comme tout bon shmup qui se respecte, Rolling Gunner propose un scénario qui tient sur un post it et qui ne sert que de prétexte pour partir à l’aventure. Sur le papier, l’histoire prend place en 2061 (on est précis où on ne l’est pas). Le système informatique désormais intelligent appelé BAC a retourné la technologie contre l’humanité et effacé la moitié de la population mondiale. Le destin de l’humanité repose désormais entre les mains d’un courageux pilote de vaisseau spatial RF-42R STORK armé du Rolling Gun, une arme spéciale secrètement construite pour combattre le BAC… ça c’est sur le papier, manette en main ça se résume à traverser une série de niveaux en dézinguant des tonnes et des tonnes d’ennemis via notre vaisseau qui deviendra surpuissant !

L’histoire est narrée via des petites cutscènes…
… Assez bien réalisées…
… et hautes en couleurs !

Les dev de Rolling Gunner n’ont pas fait les choses à moitié pour la réalisation du jeu et c’est ce qui me fait dire que le futur est sur son 31. Pour un jeu indé, j’ai véritablement été bluffé par la qualité graphique du jeu ! Les ennemis sont variés et à chaque fois modélisés avec beaucoup de détails, les boss sont imposants et un délice pour les yeux et que dire des effets à profusion ! En plus et malgré la présence d’une foultitude d’éléments à l’écran, le jeu tourne bien et je n’ai déploré des ralentissements que lors de l’explosion des boss à la fin des niveaux ce qui, du coup, n’est pas gênant. Il n’y pas à dire mes yeux se sont régalés ! Niveau son, on a droit à de bonnes musiques sommaires mais sacrément pêchues qui collent parfaitement au rythme totalement effréné du jeu !

Rolling gunner
Ce boss est ultra classe !
Rolling gunner
Les effets claquent !

It’s bullet hell !

Rolling Gunner est un shmup type bullet hell en français « enfer des balles ». Tu ne comprends pas ? C’est simple : les ennemis envoient une tonne de projectiles qu’il faut absolument éviter si tu ne veux pas finir ad patre et recommencer depuis le début. Je te rassure le jeu propose 4 modes de difficultés histoire que le plus grand nombre puisse en profiter néanmoins si tu veux du challenge, je te conseille le mode classique qui mettra tes nerfs à rude épreuve ! Au départ on a le choix entre trois vaisseaux aux tirs différents. Bon je dois être sacrément teubé car j’ai pas vu de différence entre les vaisseaux : passons… Je commence et première bonne surprise, on dirige le vaisseau avec le stick gauche et le stick droit sert à tirer avec le petit vaisseau qui nous accompagne. On peut donc tirer 360°. ça peut paraître con mais c’est une grande nouveauté et ça change radicalement le gameplay ! Surtout que Rolling Gunner est un shmup à scrolling et les ennemis débarquent de tous les côtés ça aide donc de pouvoir tirer de partout !

Rolling gunner
voilà un bullet hell !
Rolling gunner

A côté on a le tir de base que l’on peut changer avec trois autres et notre super qui se déclenche sur un court instant et qui déclenche la colère divine sur les ennemis. Ces fonctions sont mappées sur les gâchettes offrant une ergonomie au top ! Vraiment c’est jouissif et un certain sentiment de puissance se fait sentir surtout que les effets visuels sont d’envergure ! C’est un véritable bonheur et je me suis vite pris au jeu de détruire tous les ennemis du niveau histoire de viser le plus haut score possible ! Le challenge est bien au rendez-vous. Si le premier niveau se fait « finger in the nose » dès le tableau suivant, les ennemis débarquent dans tous les sens et tirent en continu ce qui réduit énormément les zones sures. Il faut savoir alterner entre les différents tirs à notre disposition en fonction des situations et abuser de notre super dès qu’elle est chargée. Les boss se montrent de plus en plus forts et se composent de plusieurs phases ce qui fait que l’on ne sait jamais quand le combat va se terminer.

Puissance maximale !!!
Je tire de partout !

Là où ça se gatte, c’est que le jeu ne propose que 6 niveaux qui se bouclent en un peu moins d’une heure si vous êtes un habitué du genre. Petite précision j’ai fini le jeu en normal mais pour les besoins du test je l’ai refait en novice car le jeu ne se met pas en pause sur une capture d’écran or le rythme est monstrueux et on meurt très vite sauf en novice… Il reste toujours la course au meilleur score mondial sauf que l’on se retrouve face à des coréens et on est d’accord pour dire qu’ils ne sont pas humains ?!? Si tu en doutes regardes les jouer à un jeu style Starcraft et tu comprendras pourquoi ils ne sont pas humains… Il y a toujours le second jeu qui est celui sorti en 2018, le problème c’est que si tu fais comme moi à commencer par le over plus tu vas vite déchanter : fini le tir en continu, le rythme baisse énormément bref le jeu est bien moins fun…

crève !!!
Marquage à la culotte !

Conclusion

Rolling Gunner est un véritable remake avec sa version over plus et cela donne un shmup assez moderne et surtout bien fun à jouer ! C’est un véritable plaisir de tirer en continu dans tous les sens et de blaster tout ce que l’on croise ! Comme pour le précédent titre édité par ININ Games, je suis déçu par le contenu, seulement 6 niveaux qui se font en une ou deux heures c’est salé pour 29 euros ! La réalisation est quand même exceptionnelle pour un jeu indé et les visuels flattent la rétine. A choisir entre Cotton Fantasy et Roller Gunner, je vous conseille de foncer vers le second malgré un gameplay moins varié.

Pour
  • Une réalisation graphique bluffante
  • Une maniabilité précise
  • Un rythme effréné
  • On se régale à tout détruire !
Contre
  • J’aurai voulu plus de niveaux
  • Manque de variations dans le gameplay

Satisfaction du Piwi 70 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Sony ni ININ Games !) ICI PS5 / PS4

  • Date de sortie : 1 avril 2022
  • Editeur : ININ Games
  • Développeur : Mebius
  • Catégorie : Shoot’em up
  • Prix : 29,99 €
  • Classification : PEGI 7

Le test a été réalisé avec une version presse digitale PS4 offerte par PR Hound (Merci Derek !).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :