Test GRIP, le jeu qui vous enrhume !

Temps de lecture : 10 minutes

J’étais obligé de commencer par ce jeu de mots bien pourri (je ne vous cache pas que je me suis longtemps tâté mais le jeu de mots était trop facile et trop moche pour ne pas le faire !). GRIP « Combat racing » (car le sous-titre est important pour le gameplay du jeu) est le dernier né de Wired Productions et Caged Element, jeu de course futuriste qui emprunte beaucoup à bon nombre de ses prédécesseurs Rolling Cage en tête. Au delà du fait que le logo du jeu est réversible (si si je vous assure regardez en dessous), Grip propose de vous mettre aux commandes de bolides dépassant allègrement les 700 km/h et capables de rouler sur les murs et au plafond ! A l’heure où les jeux de courses sortent à la pelle, voyons si GRIP est capable de sortir son épingle du jeu.

H2x1_NSwitch_Grip_image1600w

Quand je vous dis dans les deux sens !

Une plastique élégante et punk

Ce n’est pas forcément la première chose qui frappe lorsque l’on prend le jeu en main mais le jeu est beau assurément ! Pourquoi ce n’est pas la première chose qui frappe ? Tout simplement parce que les menus en revanche ne sont pas jojo… Ils relèvent même de la génération de consoles précédente mais ce n’est qu’un infime détail et on ne va pas s’arrêter à cela car passés les fameux menus le jeu est très réussi et présente une certaine élégance dans les circuits proposés. Les environnements sont vraiment magnifiques pour certains, même si, on va reprocher une certaine répétitivité dans la reprise des décors (j’y reviendrai). On retrouve plusieurs décors, de la cité verdoyante me rappelant le dernier GOW ou encore le désert (et là j’ai tout de suite pensé à Star Wars Racers) présentant chacun leurs effets de lumière et de piste. Ce que j’ai particulièrement apprécié c’est que derrière un virage on découvre un décor qui emprunte au majestueux.

GRIP 2018-11-09 15-38-43

Les effets sont bien réussis

Le jeu reprend évidemment l’univers cyberpunk donc que les aficionados se rassurent : on a également droit à notre lots de couloirs et de sous terrain asphyxiants  dans lesquels les pointes de vitesses sont démesurées et les sensations de vitesse sont décuplées surtout que dans les dit-couloirs il est possible de rouler également au plafond ce qui vous met littéralement sans dessus-dessous !

GRIP 2018-11-09 18-11-03

GRIP 2018-11-10 01-16-33

Devinez ou est le sol et ou est le plafond ?

 

 

GRIP 2018-11-10 00-26-35

Disney me voilà !

GRIP 2018-11-09 15-38-43

Les effets sont bien réussis

Le jeu emprunte évidemment à l’univers cyberpunk donc que les aficionados se rassurent : on a également droit à notre lots de couloirs et de sous terrain asphyxiants dans lesquels les pointes de vitesses sont démesurées et les sensations de vitesse sont décuplées surtout que dans lesdits couloirs, il est possible de rouler également au plafond ce qui vous met littéralement sans dessus-dessous !

GRIP 2018-11-09 18-11-03

GRIP 2018-11-10 01-16-33

Devinez ou est le sol et ou est le plafond ?

Il n’y a pas que les circuits qui sont bien réalisés, les véhicules ne sont pas en reste. Le soft en propose une sacrée panoplie qui disposent chacun de leurs caractéristiques propres notamment en termes de vitesse de pointe, d’accélération, de grip mais également de frein ! Il est également possible de personnaliser son véhicule via la palette de peinture (assez complète) qui s’offre à nous. Comme je n’ai pas l’âme d’un artiste je n’ai pas su l’exploiter. Franchement 3 couches de peintures à superposer en tenant compte de la saturation, parlez moi de chaussures et de sac à main et vous me perdez tout autant ! En tout cas, les véhicules aux allures cyber punk tranchent singulièrement avec les décors proposés : regardez comme je vais souiller cette planète vierge avec mon gros joujou dégueulasse ! Mais l’ensemble matche très bien !

GRIP 2018-11-09 15-16-45

GRIP 2018-11-10 01-13-42

Mon essai en peinture…

GRIP 2018-11-10 00-48-42

Du coup je suis revenu au noir…

L’ambiance cyberpunk est surtout présente via une bande son exceptionnelle (vraiment j’insiste). Les morceaux mis à notre disposition en course sont de purs bijoux et nous immergent immédiatement dans le rythme diabolique de la course. Un conseil à suivre impérativement : couper les effets de son pour ne laisser que la musique ! Les bruitages sont, à mon sens totalement, ratés dans ce sens où on a l’impression de conduire une tondeuse à gazon qui va tout de même à plus de 700km/h c’est vraiment dommage… Il devient rare qu’un jeu propose une bande son d’une telle qualité et bien variée il faut donc le souligner !

GRIP 2018-11-09 15-35-24

Un moteur grippé malgré d’excellentes sensations de vitesse

Je parle de la plastique mais quid du coeur du jeu ? Pour faire simple, le but est d’aller le plus vite (merci pour l’évidence) mais surtout de prendre le chemin le plus court. Car dans GRIP, les circuits proposent moult itinéraires alternatifs. Et pour cause, les voitures ont la capacité de rouler sur les murs et le plafond sous réserve d’avoir assez de vitesse. Pour avoir assez de vitesse, il faut utiliser sa nitro qui se charge graduellement et ne pas rater les turbos disséminés sur la route. Pour couronner le tout, des bonus sont présents sur le circuit à la manière d’un Mario Kart mais reste très limités dans leur nombre ce qui n’est pas plus mal et évite aux joueurs de se perdre dans l’apprentissage des effets de chacun. On retrouve un turbo, un bouclier arrière, une mitrailleuse, un missile tête chercheuse et une série de roquette. Je vous rassure c’est largement suffisant pour faire la fête !

GRIP 2018-11-09 18-11-38

On comprend toutefois très vite que ce n’est pas notre talent qui va faire la différence mais notre apprentissage des circuits qui est à la limite du parcoeurisme. je m’explique, comme je l’ai précisé, les circuits proposent plusieurs itinéraires, bien évidemment il y en a un plus rapide que les autres. Cela implique donc de connaître un minimum son chemin. Ensuite, le concept du jeu est de vous faire aller très vite, le décor défile donc lui aussi très vite et mieux vaut être à l’affut des changements de parois car un raté peut vous faire quasiment un tour sur certains circuits ! Ajoutez à cela une nécessaire part de chance que vous devez avoir, car autant vous le dire vous faire toucher par un bonus vous fait perdre un sacré paquet de temps surtout si vous faites un tête à queue ! Lorsque les véhicules vont à 800km/h perdre 5 secondes c’est prendre 2 km dans la vue et parfois c’est insurmontable !

GRIP 2018-11-10 00-11-16

Finir dans le décor à en faire buguer le jeu…

Mais j’en arrive au réel problème (selon mon humble avis) c’est la maniabilité. Je trouve que les véhicules ne répondent pas assez vite aux commandes et c’est dommages pour un jeu à haute vitesse… Parfois j’ai même l’impression d’être le pilote d’une savonnette, la voiture glisse sur le sol c’est horrible ! Autre problème, la négociation des virages, c’est un calvaire, soit vous freinez et perdez donc trop de temps soit vous foncez et terminez dans le décor au risque une nouvelle fois de faire un tête à queue (et donc péter un plomb!). C’est un coup à prendre et surtout on comprend vite l’intérêt de bien choisir son véhicule en fonction du circuit proposé étant précisé que, dans un même tournoi, on peut changer de véhicule entre chaque course. Ces petits problèmes viennent casser le rythme et donc le plaisir du jeu ce qui est vraiment dommage car paradoxalement, les sensations de vitesse sont bien présentes et on se prend vite à la course. Comme il est impossible de se rendre compte du rendu, je me suis sorti les doigts du c** et j’ai fait une petite vidéo de gameplay. Attention elle n’est pas commentée, faut pas déconner j’ai pas le matos ou alors je lance un piwi-don. Au moins la vidéo a le mérite d’être là.

Un contenu limité mais varié

Je ne sais pas si le titre est bien choisi car le jeu est varié dans les différents modes de jeu qu’il propose : course, démolition, contre la montre et surtout le match à mort quand je trouve particulièrement réussi sauf une map sur laquelle on passe son temps  chercher les adversaires et à essayer de les toucher. En tout cas ce mode a été une agréable surprise pour moi car il est extrêmement intuitif ! On pige vite le truc et dès les premières minutes on fait vite un carnage ! Alors oui les modes de jeu sont bien présents mais le jeu se montre limité par rapport au nombre de circuit qu’il a à sa disposition et lesdits circuits ne sont pas forcément variés…

GRIP 2018-11-09 15-44-03

 

On retrouve bien 4-5 environnements distincts sur lesquels se répartissent les 24 circuits. Le problème est que les décors sont finalement les mêmes et les 24 circuits ne sont que des variantes entre eux et il n’est pas rare de retrouver la même portion ou du moins la même construction sur plusieurs circuits. Si on ne s’en aperçoit pas forcément lorsque l’on joue de manière épisodique, dès que l’on fait une session d’une bonne heure, on est vite pris d’un sentiment de répétitivité.

GRIP 2018-11-09 15-51-25

En terme de durée de vie, le jeu constitue un bon challenge. Le mode carrière est sympathique mais je le trouve mal construit. On a droit à 12 phases chacune constituée de trois contrats. Le problème est qu’il est impossible de faire une phase sans faire toutes les précédentes. Du coup certains challenges peuvent être inaccessibles bien que très tentants… Surtout que si le jeu propose une bonne variation dans les modes de jeu, elle n’est pas forcément apparente en mode carrière ou les phases sont souvent constituées d’un même type d’épreuve alors qu’il aurait été bien plus intéressant de varier d’une course à l’autre ! En tout cas la difficulté est bien présente et si vous souhaitez débloquer l’intégralité des véhicules pneu et autres éléments de customisation vous en aurez pour de longues heures de jeu à monter votre jauge de réputation au maximum !

GRIP 2018-11-09 15-58-02

La route est longue…

Conclusion

GRIP propose un jeu de course original de part la vitesse et donc les sensations qu’il procure. Si on pestera sur la direction qui est capricieuse et les crashs très punitifs, GRIP parvient à nous maintenir à la manette avec son rythme effréné et soutenu par une bande son hard métal / punk du plus bel effet et correspondant parfaitement à l’environnement affiché. GRIP parvient à reprendre de ses prédécesseurs le meilleur, je pense évidemment à Star wars racer, Wipeout ou encore Xtrem G. Il est certain qu’avec GRIP vous sortirez de l’ambiance cosy d’un d’un Forza qui est la référence du moment.

Positif 

  • Graphiquement réussi
  • Variations dans les objectifs à atteindre
  • Bande son excellente !
  • Bonne durée de vie

Négatif 

  • Quelques problèmes de maniabilité
  • Manque de variété dans les circuits

Satisfaction du Piwi 90 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni Sony ni Wired Productions ) ICI ou ICI 

Informations générales :

  • Date de sortie : 6 novembre 2018
  • Editeur : Wired Porductions
  • Développeur : Caged Element
  • Catégorie : Course
  • Prix : 39,99 €
  • Classification : PEGI 7

 



Catégories :Tests

Tags:, , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Une mise à jour et du nouveau contenu pour GRIP ! – Piwigaming

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :