Test Dollhouse, un concept intéressant desservi par une réalisation effroyable…

Dollhouse, voilà un jeu qui m’a tout de suite attiré par son concept et le décor qu’il propose : un jeu d’horreur psychologique qui se déroule dans l’atmosphère d’Hollywood dans les années 1950. Sur le papier le jeu a tout pour devenir un petit succès dans le domaine des jeux indé. C’est donc avec un grand plaisir teinté d’impatience que j’ai enfin pu tester le soft de Creazn Studio et Soedesco. On en va pas faire durer le suspense, la déception a été à la hauteur de l’impatience… Je n’aime pas tirer à boulet rouge sur les jeux mais je vous propose dans ce test d’analyser les raisons de cet échec…

Dollhouse_20190530011313
On entre dans l’horreur…

Ça part d’une bonne idée…

Dollhouse est donc un jeu d’horreur dans lequel vous incarnez Marie une détective souffrant d’amnésie. Dans le cas du soft de Dollhouse on va parler d’horreur psychologique puisqu’en fait le jeu va vous demander de parcourir l’esprit de Marie afin de trouver les réponses aux causes et aux conséquences de votre amnésie. Le jeu est scindé en chapitres qui à chaque vous place dans un labyrinthe généré aléatoirement dans lequel il faudra collecter des souvenirs dans le but de reconstituer le script et le film de votre souvenir. Bien évidemment, votre balade ne sera pas exempt de tout danger puisque pièges, mannequins bizarre et surtout une sorte de Mister X qui vous poursuit inlassablement, vous attendent au détour d’un couloir.

Dollhouse_20190530000951Dollhouse_20190530002034

Le jeu prend place dans le Hollywood des années 50’s ce qui signifie une atmosphère très sombre. Les développeurs ont donc choisi un aspect graphique basé sur les nuances de noir, blanc et gris ce qui colle parfaitement à une ambiance « horreur« . Ce choix graphique est assez rare pour être souligné et s’il contribue à instaurer une atmosphère pesante tout au long du jeu cela peut malheureusement paraître excessif et peut même nuire à l’exploration car le peu de nuance de couleur ne permet pas de distinguer certains éléments à moins d’être collé à moins de 10 centimètres chose que l’on a pas forcément le temps de faire avec les « choses » qui nous poursuivent et l’immensité des labyrinthes.

Dollhouse_20190526001415
La visibilité générale n’est pas exceptionnelle…
Dollhouse_20190526002737
N’est ce pas ???
Dollhouse_20190530003128
Et en toutes circonstances !

L’atmosphère pesante est également aidée par la présence de ces mannequins qui les premières fois vont vous offrir quelques jump scare pour ensuite se révéler « dérangeants« .

Dollhouse_20190526003050
Oui ça m’a fait sursauter la première fois ! 
Dollhouse_20190530010845
Bizarre…
Dollhouse_20190530010733
Je n’ai pas pris toutes les positions mais elles y sont ! 

Un gameplay répétitif et incompréhensible…

Dollhouse se joue en vue à la première personne et vous devez donc parcourir le labyrinthe généré aléatoirement afin de résoudre les énigmes qui vous se présenter à vous. Présenté comme cela, on a envie d’en savoir plus sauf que très vite, on se rend compte que le jeu est extrêmement répétitif puisqu’en fait pour chaque niveau il faudra systématiquement faire la même chose et ô mon dieu que c’est rébarbatif ! Vous dirigez donc Marie et vous avez à votre disposition diverses capacités que vous pouvez équiper en début de niveau. Ces capacités sont diverses et variées mais leur utilité se révèle relative… A l’exception des capacités communes qui vous permettent de fuir votre poursuivant durant un temps ou de voir toutes les portes du niveau, les autres ne vous donne qu’un pourcentage supplémentaire de trouver des consommables ou des portes verrouillées.

Dollhouse_20190526002427

Car oui il vous faudra trouver des flacons pour pouvoir utiliser vos capacités. Ils sont disséminés dans le niveau. Mais vous pourrez et surtout devrez trouver des piles qui vous permettent de flasher les mannequins qui vous poursuivent une fois que vous avez le dos tourné. Enfin vous avez également la possibilité de trouver des craies qui vous permettent de faire des dessins sur les murs afin de vous repérer dans le labyrinthe. Au début j’ai négligé l’usage des craies mais je me suis vite aperçu qu’elles étaient utiles pour éviter les détours qui de surcroît peuvent se révéler mortel avec les pièges cachés dans les niveaux ! Enfin vous avez la capacité de voir au travers des yeux de votre poursuivant ce qui vous permet de repérer plus facilement les souvenirs que vous devez trouver pour avancer dans le niveau. Inconvénient de cette capacité pourtant essentielle, votre poursuivant vous repère plus vite ! Lorsque votre poursuivant vous trouve, si vous ne pouvez utiliser votre capacité de fuite c’est la mort assurée car votre sprint est limité et je n’ai jamais vu une jauge se remplir aussi lentement. En cas de mort, bien évidemment vous recommencez le niveau du début…

Dollhouse_20190530000758Dollhouse_20190526004326

Ça c’est pour le gameplay de base mais concrètement que nous demande le jeu pour chaque niveau ? Simple : la même chose ! A l’exception du décor qui permet de ne pas avoir l’impression de faire le même niveau en boucle, vous devez à chaque fois trouver les souvenirs qui sont des bandes vidéos cachés dans le niveau. Dès que vous trouvez un souvenir vous devez l’extraire pour ensuite le mettre en sécurité. Au début c’est simple mais dès que l’on progresse le jeu vous demande de récoler 15 souvenirs pour ouvrir une porte vous donnant accès à une énigme et franchement c’est chiant et je ne vous raconte pas lorsque vous vous faites choper alors que vous en êtes au 14ème !

Dollhouse_20190530000546
La collecte des souvenirs

Vous devez donc résoudre une sorte de mini-jeu/énigme qui une nouvelle fois va vous demander de le reproduire à plusieurs reprises dans différents endroits du niveau et c’est reparti pour la balade !

Dollhouse_20190530005134
Les minis énigmes…
Dollhouse_20190530001323
A reproduire plusieurs fois…

En plus du côté rébarbatif, j’ai trouvé quand même la difficulté du jeu assez relevée. Votre poursuivant ne vous lâche pas d’une semelle, les mannequins nombreux (et aux capacités différentes) tout comme les pièges et vous verrez régulièrement l’écran de game over….

Dollhouse_20190530003408
Pièges nombreux
Dollhouse_20190530003551
Et mannequins omniprésents ! 

L’énigme résolue vous avez enfin le passe partout qui vous donne accès à la loge de « ça » dans laquelle vous devez remettre en ordre le script du souvenir. Cette partie n’a rien de compliqué mais elle va vous demander de perdre beaucoup d’acuité visuelle puisque les développeurs se sont à priori lancés le défi d’écrire le plus petit possible ! La tâche n’est pas complexe mais franchement devoir se coller à son écran pour déchiffrer ce qui y est écrit n’a rien d’amusant… Mais la suite est pire… Une fois le script mis en ordre vous devez monter le film pour avoir la meilleur note possible ce qui vous donne des points de compétences qui fait monter le niveau de votre personnage. Et là ne me demandez pas comment faire je n’ai strictement rien compris ! Il y a bien un tuto avant qui vous explique l’intérêt de faire un bon film mais pas comment le faire… Donc on repassera… Le film fait, le niveau est alors terminé et vous pouvez donc refaire la même chose dans le niveau suivant… Mais l’absence d’explication est récurrente dans Dollhouse et vous devrez tout apprendre et comprendre de vous même alors qu’il s’agit de mécanique de base du gameplay qui devraient trouver dans un tuto in game ou pour les plus vieux dans un manuel d’utilisation…

Dollhouse_20190530002724
La phase incompréhensible !!!
Dollhouse_20190530002858
Pourtant utile…
Dollhouse_20190530010446
Mais je suis abonné aux critiques de merde…

Le jeu propose différent niveau de difficulté dont un mode voyeur dans lequel vous ne pouvez pas mourir. En fait, dans ce mode vous n’êtes pas poursuivi et les mannequins ne vous suivent pas… On peut se demander ou est l’intérêt d’un tel mode. Et bien je vous dirai que le jeu est très avare en explications et le mode voyeur vous permettra de vous familiariser aux commandes du jeu mais également aux mécaniques de base sans avoir à mourir en boucle et refaire toujours la même chose sans progresser.

Dollhouse_20190530004511
Pourquoi ?

Une réalisation souffrante et ponctuée de bugs…

Si le jeu n’était que répétitif passe encore ! Beaucoup de jeux sont répétitifs mais ils peuvent également être excellents. Le problème avec Dollhouse c’est que sa réalisation se révèle être à la limite de la catastrophe ! Comme je l’ai dit, je respecte toujours le travail fait par les développeurs qui ont passé du temps pour nous pondre un jeu mais dans le cas de Dollhouse il y a des défauts que je ne comprends pas ! Je vais commencer par la trop longue liste de reproches qu’il est possible de faire à Dollhouse… On va évacuer l’aspect graphique qui est vraiment limite avec des textures vraiment pas nettes et des ralentissements dès qu’un mannequin se met à bouger (ce qui au passage, est pratique pour être averti). On retrouve également des bugs d’affichages avec des éléments qui restent à leur place au lieu de disparaître… Il ne faut pas oublier la traduction enfin le peu qui a été traduit. Je ne comprends pas les développeurs ont du tester le jeu et ils ne se sont pas aperçus que seule la première phrase de chaque dialogue était traduite ? Du coup tendez bien l’oreille et misez sur votre anglais sinon vous ne comprendrez rien ! Même la phase de tuto dans laquelle une voix vous guide, la voix n’est pas traduite ! Et j’ai vérifié dans les autres langues, c’est pareil !

Dollhouse_20190530001522
Sans bug…
Dollhouse_20190530012744
La même scène avec…

On ne peut pas terminer ce jeu sans dire un mot sur la maniabilité que j’ai trouvé affreuse ! Entre la sensibilité qui est trop élevée et le pointeur qui vous sert à ramasser les objets trop imprécis vous serez servi ! Il n’est pas rare de spamer le bouton en tentant de faire passer le pointeur sur l’objet pour réussir à se saisir de l’objet sur un coup de chance… Bien évidemment il vous arrivera régulièrement de buter sur un objet de type poupée… Tous les jours je bloque sur une poupée en marchant… Je terminerai sur les portes qui dans le jeu m’ont offert une grande histoire d’amour. Lorsque j’ai essayé le jeu la première fois, la première porte que j’ai ouverte s’est bloquée à moitié obligeant à refermer et à rouvrir… Le problème c’est que ce bug est assez fréquent et est assez pénalisant dans une phase de course poursuite…

Dollhouse_20190530003234

J’allais oublier le mode multijoueur et pour cause ! Ce mode proposerait des combats multijoueurs avec 14 personnages différents jouables. Les parties seraient jouables à huit joueur, chaque joueur ayant une cible différente à assassiner. J’utilise le subjonctif car il m’a été impossible de trouver huit joueurs et ce n’est pas faute d’avoir attendu… Bizarre pourtant avec tous les autres jeux même les plus anonyme je n’ai pas eu ce soucis… Donc impossible de tester le mode multijoueur qui pourtant a l’air attirant sur le papier !

Dollhouse_20190529234625
J’attends toujours…

Conclusion

Vous l’aurez compris, moi qui était impatient à l’idée de jouer à Dollhouse, j’ai été extrêmement déçu par le résultat final ! Entre les bugs, la maniabilité hasardeuse, une répétitivité accrue et une réalisation graphique en deçà de la moyenne, les reproches sont trop nombreux pour vous conseiller l’acquisition d’un tel jeu surtout à 39,99 euros. C’est dommage et je n’aime pas blâmer le travail des développeurs qui ont assurément passé du temps pour nous pondre leur jeu mais il faut malheureusement faire preuve d’honnêteté : Dollhouse est pour moi un échec.

Positif

  • Un concept intéressant
  • Bon aspect sonore

Négatif 

  • Répétitif
  • Maniabilité à revoir
  • Trop de bug
  • Mode multijoueur défaillant

Satisfaction du Piwi 48 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Sony ni SOEDESCO!) ICI.

shopping

  • Date de sortie : 24 mai 2019
  • Editeur : SOEDESCO
  • Développeur : Creazn Studio
  • Catégorie : Action
  • Prix : 39,99 €
  • Classification : PEGI 16

 

 

Le test a été réalisé via une version numérique transmis par SOEDESCO.

 

 

 

 

 

Un commentaire sur “Test Dollhouse, un concept intéressant desservi par une réalisation effroyable…

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :