Zoom sur la Gamer’s Edition 2020 du Guinness des Records, surprenant, intéressant et divertissant !

Une fois n’est pas coutume on se retrouve pour un « test » (car je n’appellerai pas ça critique je suis trop modeste pour ça ou pas…) d’un bouquin à savoir la Gamer’s Edition 2020 du Guinness des Records. Le bouquin voit son intro écrite par Ali-A et son avant propos par Mike Brand. Autant le dire tout de suite, j’ai été très agréablement surpris par le contenu et la présentation de l’ouvrage ! 

 

 

Une mine d’informations sur les jeux vidéo !

Je vais être honnête j’ai pas feuilleté beaucoup de Guinness des Records, ce n’est pas forcément ma tasse de thé. Je vois plus ce genre de bouquin dans les toilettes pour feuilleter deux trois pages le temps de la petite commission et une bonne dizaine pour la grosse bref je m’égare ! Plus sérieusement, lire des pages et des pages de records n’est pas forcément un hobby très intéressant donc c’est avec une certaine appréhension que je me suis mis à feuilleter le livre proposé. Mais d’emblée, la couleur est annoncée puisque le livre ne va pas se contenter de nous présenter des séries de records établis dans le monde des jeux vidéos…

20190915_135105

 

En effet, l’ouvrage est plus orienté vers l’information sur le contenu des grandes licences ou jeux emblématiques qui composent l’histoire des jeux vidéos. Ne vous inquiétez pas on trouve aussi les plus grands bouzins jamais produits ! En plus de cela le livre est assez bien découpé au niveau catégories. On trouve par exemple les Supers Stars, les Survivants, les supers héros, les animés, les agents secrets. Dans chaque catégorie,, une double page est consacrée à une licence, un jeu ou un personnage du jeu vidéo. Je vous laisse deviner dans quelle catégorie ranger Mario, Sonic ou encore le duo Léon-Claire. L’avantage de faire des catégories comme cela permet de consacrer une double page (voir plus parfois) à une licence comme Assassin Creed mais aussi sur Luigi ou encore Sora, le Doomguy, Samus Aran… Il y en a tellement que je voudrai tous les citer ! 

20190915_13514420190915_135214

Enfin lorsque l’on s’attaque au cœur du bouquin et à ce qu’il nous propose en terme d’informations, on se rend compte que ce n’est pas simplement des listes sans fin de records et autre chiffre mais plus d’informations plus ou moins anecdotiques sur le thème abordé. Les informations sont vraiment variées ce qui évite au lecteur de s’ennuyer et on prend plaisir à parcourir les pages surtout que régulièrement on apprend quelque chose d’intéressant ou d’amusant. Généralement, on va trouver un record établi par un speedrunner puis des informations qui ont trait aux ventes du jeu, à son développement, ou encore des informations sur le contenu du jeu ou l’histoire du personnage. De manière récurrente, on retrouve également un petit encadré intitulé « Love Story » qui s’intéresse au partenaire du personnage mis en avant. En vrac, j’ai pu apprendre que Duke Nukem Forever est le jeu avec le plus long temps de développement 14 ans et 43 jours, plus anecdotique et amusant, certains ce sont amusés à mesurer le boss Cronos dans GOW III soit 8839 mètres. J’ai par contre été conforté dans mon appréciation en lisant que Fallout 76 est le pire Western RPG (crotte de nez obligatoire envoyée !). Il n’y a pas que les vieux jeux puisqu’on retrouve Nathan Drake, Apex, Destiny 2, PUBG ou encore Fortnite.

20190915_135322

Transition toute trouvée, le livre propose également des catégories « à part » avec notamment un dossier sur Fortnite. Je ne vous cache pas qu’il s’agit là du dossier qui m’a le moins plu. Peut être parce que je ne suis pas un fan de la licence mais aussi parce que l’on entend suffisamment parler de ce jeu (à mon sens). On retrouve cependant d’autres dossier sur le hardware ou encore le Speedrun. Ayant une affection toute particulière pour cette discipline, je me suis un peu perdu dans ces pages pour pleurer toutes larmes de mon corps en voyant certains temps. Une nouvelle fois, on ne se contente pas de livrer les temps sous forme de tableaux rébarbatifs (un peu mais pas trop). Sont présentés les temps emblématiques ou certaines catégories particulières. Je suis désolé mais Diddy Kong Racing 100% en 1h47 c’est dingue ou mieux : Breath of the Wild 100% ce qui inclut les 900 noix en 25h24 !!! Une nouvelle fois je ne sais plus où donner de la tête et j’ai envie de vous retranscrire la quasi intégralité du livre ! A ce sujet je trouve super sympa que le GWR et le site Speedrun.com qui est la référence en matière de records de jeux vidéo s’associent enfin pour officialiser les meilleurs temps des joueurs du monde entier.

20190915_135503

20190915_135422

Une présentation « punchie » et ludique !

Autre chose surprenante et assez bien fichue : la présentation des pages ! Oubliez les longs paragraphes à rallonges qui ne servent à rien (à l’instar de ce blog), à chaque fois les informations sont courtes synthétiques et présentées sous forme de bulles, d’encadrés de time line ou simplement avec une légende sous une photo. On passe vite d’une information à l’autre sans avoir le temps de s’ennuyer surtout que la page suivante sera consacrée à un autre thème.

20190915_135336

Les couleurs choisies ajoutent à l’aspect ludique du livre : c’est flashy peut être même trop par moments et si l’on ajoute les bulles et photos un peu partout on peut parfois avoir l’impression de se retrouver dans une revue jeux vidéo un peu cheap… Heureusement que la qualité d’impression et des pages et au rendez-vous. Autre aspect « négatif », enfin quoique ce n’est pas pour moi c’est pour ceux qui ont contribué à l’ouvrage, c’est justement la place qui leur est offerte : en fin de livre au moment où on est rassasié et du coup on ne prend pas forcément le temps de lire leurs interviews.

20190915_135528

Conclusion

Vous l’aurez compris, j’ai totalement été séduit par cette Gamer’s Edition 2020 du Guinness des Records ! La présentation haute en couleurs et le découpage intelligent du livre nous empêche de nous ennuyer au fil des pages. Le livre propose de surcroît une foultitude d’informations qui intéresseront n’importe quel amoureux du jeu vidéo ! Si en plus, vous êtes comme moi, à savoir vous aimez apprendre de nouvelles choses qui sont parfois inutiles, alors vous ne pouvez pas passez à côté de ce livre ! 

20190915_135548

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :