Test Straimium Immortaly, jusqu’au bout de l’horreur…

Aujourd’hui, on se lance dans un jeu totalement « indé » qu’est Straimium Immortality. Je dis totalement indé car il est développé par Caiysware qui est en fait un studio constitué d’une seule personne Anthony Case. On est donc face à un jeu réalisé à deux mains. Bon après je dis deux mains mais je ne suis pas forcément certain que le gusse ait utilisé ses deux mains ou en tout cas pas ses dix doigts… Cela m’ennuie car je n’aime pas tirer sur l’ambulance sauf qu’à un moment il faut dire les choses même si cela fait mal…

Straimium Immortaly_20191207233529
Il vaut mieux ne rien voir…

Mon dieu que c’est vilain !

Le premier choc vient de l’aspect graphique… Oh mon Dieu ! Alors les gars ou plutôt le gars ne vous avait pas menti que ce soit par les visuels ou par la description du jeu. On nous a vendu du pixel art de la nouvelle époque… Je dis souvent qu’il faut faire la différence entre le pixel art et la bouillie de pixels et dans le cas de Straimium Immortality, on est en mode bouillie pas assaisonnée qui vous reste sur l’estomac ! Et encore je suis gentil. Si on ajoute un choix de couleurs des plus mauvais goûts, des sprites minimalistes et des effets codés avec des doigts qui collent on est proche de la crise d’épilepsie ! Je n’exagère rien j’ai vécu l’ensemble du jeu comme un calvaire visuel (et pas que…) et j’ai régulièrement du m’essuyer les larmes de sang qui perlaient sur mes joues.

Straimium Immortaly_20191207234004
Vert et violet sérieux ?
vlcsnap-2019-12-09-21h54m17s437
Les ennemis sont très travaillés…
vlcsnap-2019-12-09-21h55m23s752
Il n’y a que moins que ça choque ???

Bon alors les premiers niveaux ou plutôt tableaux se font avec deux couleurs le vert et le violet (et vous allez les voir souvent tellement le jeu est difficile !) mais les niveaux suivants ne sont pas mieux ! Le niveau suivant se fait en mode aquatique et présente l’inconvénient, avec cet effet vague ni fait ni faire, de rendre l’action totalement illisible. Le suivant est un niveau type feu / lave (vous voyez arriver les environnements graphiques classiques ?) qui présente le même problème que le niveau précédent mais cette fois avec un effet flou… Ensuite on a un niveau type cave / égout qui réduit votre visibilité à trois pixels autour de vous comme si le jeu n’était pas déjà difficile au point d’en devenir une purge… En clair aucun niveau ne va réussir à relever le niveau graphique du jeu pourtant bien bas… Je veux bien que l’on se cache derrière l’argument : « oui mais c’est du retro en mode NES 8-bit » sauf que je suis fan de rétro et particulièrement de cette époque et je suis en mesure de citer au moins 60 jeux mieux foutus que ce Straimium Immortality et pas seulement d’un point de vue graphique ; on peut y ajouter le son, le gameplay et la maniabilité !

Straimium Immortaly_20191207233329
On y voit bien hein ?
Straimium Immortaly_20191207232257
Oui j’ai choisi un écran vide sinon…
Straimium Immortaly_20191207201012
… Voilà voilà…

Oui parlons un peu de l’aspect sonore, je précise un peu parce que plus ne sera pas nécessaire vu que là aussi ce n’est pas forcément réussi… Le développeur veut faire dans le rétro et donc le jeu est rempli de chip tunes et autres sons façon synthé avec un bon effet larsen… En jouant à Straimium Immortality, il n’y a pas que mes yeux qui ont versé du sang… Mes tympans ont également beaucoup saigné et je me demande s’il n’y a pas un lien avec un début de crise hémorroïdaire… Je vous assure, jouez deux heures à Straimium et vous n’aurez plus peur de passer une coloscopie… Je n’aime pas être méchant mais déjà en jouant je n’étais vraiment pas conquis, en faisant la synthèse j’ai commencé à me dire « quand même… » Maintenant que je rédige je repense à certains moments précis et c’est de mal en pire…

vlcsnap-2019-12-09-21h54m36s458
Même les cubes ne passent pas
vlcsnap-2019-12-09-21h55m11s057
Le seul tableau « réussi »…

Difficulté démentielle et… difficulté démentielle !

Straimium Immortality est un jeu totalement hybride. On passe outre le scénario car il n’y en a pas ! Vous êtes un guss qui entre dans un portail et le but est de dézinguer tous les monstres qui passent pour progresser de niveau en niveau et terminer le jeu… Oui il n’y a pas de fin mais on s’en fout on est pas à ça près ! C’est un rogue like avec génération aléatoire. A chaque fois que vous allez crever (et vous allez vite vous arrêter de compter !) tout change la disposition des pièces, les monstres, les bonus. Pour vous défendre vous avez à votre disposition un tir de base, un super tir, une téléportation de courte distance une capacité spéciale en fonction de votre personnage le tout avec une maniabilité à vous arracher les cheveux ! Les mouvements de votre personnage tout comme son tir sont limités à 8 directions, à l’époque 8 bits et ses pads avec seulement une croix rigide au possible… Donc votre personnage se déplace comme si il avait un balai dans l’oignon mais ce n’est pas tout ! Il ne peut tirer que dans la direction ou il regarde ! Autrement dit, le jeu devient imbittable du moment ou vous avez des ennemis devant et derrière à chaque fois il faut vous tourner et donc avancer vers eux c’est un véritable calvaire !

vlcsnap-2019-12-09-21h53m12s776
Même avec un ennemi c’est dur !
Straimium Immortaly_20191207233743
Oh bordel !

La difficulté est en plus très relevée ! Dès les premiers niveaux les ennemis ne cessent de vous envoyer des projectiles à peine visibles et qui partent dans tous les sens et de manière imprévisible pour certains. J’en ai fait des vieux jeux à la difficulté bien hardcore et sur ce point Straimium Immortality a su leur rendre hommage ! Pour vous aider, on nous avait annoncé une foultitude d’armes améliorer et de bonus passif qui augmentent votre défense et votre attaque. Disons que je les cherche encore… J’ai eu la furieuse impression d’avoir toujours les mêmes bonus notamment le bouclier qui est cependant très utile. L’autre problème est que souvent l’amélioration d’arme est moins bien que votre arme de base comme celle qui fait un tir en zig zag, pourquoi ??? Imaginez quand l’ennemi est situé pile sur le pixel safe… J’ai vraiment eu l’impression qu’il y avait un manque d’équilibre entre votre santé, celle des ennemis, les dégâts que vous faites et les dégâts qu’ils font et devinez de quel côté penche la balance… Les parties durent rarement plus de 10 minutes (et j’ai envie d’écrire 5…) sauf que contrairement à un super meet boy ou un rogue legacy le fun est quasi totalement absent du jeu du coup relancer une game on y va à reculons !

vlcsnap-2019-12-09-21h55m44s000
Vous allez voir cet écran souvent !

Conclusion

J’aime les jeux indé, j’aime ces développeurs qui se lancent à corps perdu dans un projet mais là c’est un hors sujet… Franchement je trouve rien à rattraper sur ce jeu. Straimium Immortality est un hommage c’est certain mais un hommage aux mauvais jeux sortis sur NES… J’ai vécu chaque minute de jeu comme une sorte de torture ou de purge visuelle et auditive. C’est vraiment dommage mais comme je dis ça arrive de se rater, il faut surtout ne pas s’arrêter sur un échec.

Positif

  • le geste…
  • voilà voilà…

Négatif 

  • C’est moche
  • Gameplay et maniabilité à revoir
  • Difficulté rebutante

Satisfaction du Piwi 30 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Microsoft ni Digerati !) ICI 

apps.47529.14572852463029221.3531b90a-518d-40c1-a934-e278117ce233

 

  • Date de sortie : 24 décembre 2019
  • Editeur : Digerati
  • Développeur :  Caiysware / Anthony Case
  • Catégorie : Action / Aventure
  • Prix : 14,99 €
  • Classification : PEGI 7

 

 

Le test a été réalisé avec une version presse offerte par Digerati (Merci Mike!).

Un commentaire sur “Test Straimium Immortaly, jusqu’au bout de l’horreur…

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :