Test Xenoraptor, beau, riche mais mou…

Digerati est très actif en ce moment pusiqu’en cette période de Noël, ce n’est pas moins de 5 jeux qu’ils nous proposent. Bon après, la qualité proposée varie énormément d’un jeu à l’autre. Sorti à peine de l’horrible Straimium Immortality (si vous voulez vous convaincre de cette horreur, vous pouvez retrouver mon test ICI), je me lance dans une sorte de shmup spatial qui nous propose de prendre les commandes d’un dragon… Bon Ok le speech laisse à désirer mais il faut dire que le jeu est fait par un seul gars tout comme Straimium Immortality… Et merde ! Bon ça ne veut nécessairement pas dire que le résultat sera le même que Straimium Immortality, la réponse en fin de ce test…

Xenoraptor03

C’est la guerre des étoiles !

Une réalisation de qualité !

A l’inverse de Straimium Immortality (oui j’ai vraiment été choqué par ce jeu), Xenoraptor séduit par ses visuels ! On peut dire que le travail est vraiment bien léché ! Comme quoi avec deux mains et dix doigts on peut vraiment faire un jeu très propre! Bon après si l’on prend chaque élément de manière séparée, on s’aperçoit que le décor de fond bien joli est un fond fixe qui se ressemble énormément d’un niveau à l’autre. Les ennemis ne sont pas forcément bien modélisés voir même moches, on s’en aperçoit surtout contre les boss qui sont en fait des mobs grossis en mode X10 et il faut attendre des plombes avant de tomber sur un ennemi digne de ce nom. Votre vaisseau est plutôt bien foutu et personnalisable à souhait avec une palette de couleurs riches et qui pourra satisfaire tout le monde.

Xenoraptor02

Avant de tomber la dessus, il vous faudra du courage

XenoRaptor_20191216222459

Le menu de personnalisation est simple mais complet

Niveau son, je reste quand même un peu sur ma fin. On a bien droit à quelques musiques que je qualifierai de musiques d’ascenseur… Autrement dit vite écoutées et vite oubliées ! Niveau bruitage on reste dans le moyen avec vos armes qui sont bien bruyantes et que l’on distingue mais pour ce qui est des effets sonores liés aux ennemis, c’est vraiment moyennasse !

XenoRaptor_20191214012142XenoRaptor_20191214003326

Gameplay intéressant mais dieu que c’est lent !

Comme je l’ai dit en intro, on oublie totalement le scénario, il n’y en a pas ! Alors je m’en suis inventé un, l’univers est envahi par une force qui veut tout détruire mais heureusement vous êtes l’élite des pilotes de l’espace aux commandes de votre cyber dragon que vous pouvez personnaliser en fonction de vos envies et surtout en fonction de la racaille que vous allez croiser au détour d’un astéroïde. Car oui, votre vaisseau est entièrement personnalisable que ce soit au niveau de votre arme principale, votre arme secondaire et votre spécial. Une fois votre vaisseau paré, vous pouvez partir en mission dans la zone de votre choix. Au passage, je précise que le jeu propose un mode campagne des plus classiques dans lequel on enchaîne les missions qui diffèrent selon l’environnement et le bestiaire qu’elles proposent. A côté, on a un mode « endless » qui est en fait un mode un mode survie dans lequel il faut tenir le plus longtemps possible face à des vagues incessantes d’ennemis.

XenoRaptor_20191216222516

On se prépare

XenoRaptor_20191216222535

Et on se lance !

Les niveaux diffèrent donc en fonction de l’environnement et des éléments destructibles et plus ou moins destructibles, Phobos par exemple est remplie de bidon explosif qui sont assez douloureux quand ils explosent à proximité… Les ennemis changent également en fonction du niveau dans lequel vous vous trouvez. Les ennemis peuvent se révéler plus ou moins agressif et surtout plus ou moins ennuyeux et je veux alors parler du cœur du gameplay. Chaque niveau propose un certain nombre de vagues que vous devez exterminez pour passer à la suivante et ainsi de suite jusqu’au boss de zone. Le problème c’est que très vite une vague comporte plusieurs centaines d’ennemis et le jeu nous les envoie que par pack de douze ce qui se révèle être long et chiant surtout que la map est très grande !!! On se retrouve à parcourir le niveau à la recherche d’ennemis à annihiler… Je comprends pas pourquoi avoir fait venir les ennemis au compte goutte. Vraiment je me suis surpris à être en mode zombie je bave devant mon écran et je suis à deux doigts de m’endormir. C’est vraiment dommage !

XenoRaptor_20191214004822

Oh oh…

XenoRaptor_20191214002242

Y’a quelqu’un ???

Votre vaisseau répond plutôt bien avec le stick de gauche pour se diriger et le stick droit pour orienter votre tir (comme quoi c’est pas dur à faire n’est ce pas Straimium Immortality, oui encore lui !) et les gâchettes pour user de vos différentes armes. Les ennemis que vous allez démonter droppent de la vie, du bouclier, des missiles ou des munitions. Ces drops sont totalement inutiles lors des premières vagues tant le jeu est simple. On cherche donc encore et toujours les ennemis jusqu’à arriver à la vague de fin de niveau (après 20 minutes quand même). Et là profusion d’ennemis et de projectiles ce qui m’amène à un autre problème les hit box. Si vous allez être face à une quantité énorme d’ennemis sur cette vague, vous allez vous apercevoir que la hit box de votre vaisseau est totalement pétée, vous allez tantôt ressortir indemne d’une énorme rafale sans comprendre pourquoi pour, l’instant d’après, voir votre vie fondre comme neige au soleil sur 4 pauvres tirs… C’est à n’y rien comprendre ! Le problème est que si vous crevez comme une merde sur cette vague, il va falloir vous retaper la cinq premières qui sont longues à mourir ! Je passe sur les boss qui sont vraiment trop simples et dont les patern sont prévisibles. Certains boss ont même pour technique principale de vous éviter…

XenoRaptor_20191214003326XenoRaptor_20191214012639

Il n’empêche que pour ceux qui auront le courage de se faire à chaque fois les vingt premières minutes de chaque niveau, le jeu propose un bon contenu qui vous tiendra une bonne paire d’heures. Comme tout shmup, le jeu est répétitif mais propose l’originalité de vous laisser sur une map vaste (peut être trop) dans laquelle vous pouvez vous déplacer à votre guise.

Xenoraptor04

Conclusion

Xenoraptor est beau, classe mais il manque quand même de rythme et de vie ce qui est un comble pour une sorte de shmup. Avec un shmup, au bout de 30 minutes on a les doigts qui tremblent et les yeux qui regardent de partout ; niveau d’alerte maximal ! Avec Xenoraptor, on passe dans un état semi léthargique… Il n’empêche que le jeu est très bien réalisé mais au prix proposé on risque de rester sur notre faim…

Positif

  • Graphiquement très réussi
  • La personnalisation du vaisseau très détaillée
  • Bonne durée de vie

Négatif 

  • C’est mou les 20 premières minutes de chaque niveau
  • Répétitif
  • Simple

Satisfaction du Piwi 55 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Sony ni Microsoft ni Digerati !) ICI ou ICI.

apps.59419.13780520787225639.b65e2ca9-0fa3-4350-9f2b-272e662cbd35

 

  • Date de sortie : 24 décembre 2019
  • Editeur : Digerati
  • Développeur : Peter Cleary / Stage Clear StudiosStudios
  • Catégorie : Action / Aventure
  • Prix : 14,99 €
  • Classification : PEGI 7

 

 

Le test a été réalisé avec une version presse offerte par Digerati (Merci Mike!).



Catégories :Tests

Tags:, , , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Concours deux jeux pour le prix d’un : Straimium Immortality et Xenoraptor – Piwigaming

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :