Test The Catch carp & coarse, une simulation pour les pros…

Dovetail Games spécialiste des simulations originales et notamment de trains et d’avions revient sur le devant de la scène avec cette fois-ci une simulation de pêche. Comme d’habitude, je vais être franc et je vous avoue d’emblée que la pêche ça m’en touche une sans faire bouger l’autre et comme je n’ai aucune patience, vous imaginez bien que lancer une ligne et attendre que ça se passe n’est pas ma tasse de thé. Mais comme j’aime bien les nouvelles expériences (et surtout que Madame Piwi a dit « oh de la pêche trop bien ! ») me voilà embarqué dans un jeu que j’aurai totalement zappé en temps normal… Bref me voilà parti pour poser mes fesses sur un caillou inconfortable et attendre que ça morde…

vlcsnap-2020-06-28-21h13m28s332
A la pêche aux moules moules moules…

Une simulation brute de décoffrage !

Donc je ne connais rien à la pêche c’est un fait mais quoi de mieux qu’une bonne simulation pour au moins en piger les bases. Ça commence mal avec The Catch puisque le jeu propose un didacticiel mais un peu trop léger à mon goût… Certes le jeu aborde toutes les séquences du jeu mais j’ai l’impression qu’il ne le fait qu’en surface et surtout il ne vous laisse pas la possibilité de reproduire ce qui vient de vous être expliqué… Vous n’êtes que spectateur et personnellement je trouve que c’est toujours mieux de faire par soit même plutôt que de regarder les autres. Du coup j’ai trouvé le didacticiel un peu inutile et je me suis donc lancé dans le grand bain et je suis tombé en eaux troubles (jeux de mots quand tu nous tiens…).

vlcsnap-2020-06-28-21h12m09s787
Passage obligé mais inutile…

Après être passé outre la personnalisation de mon personnage ; au passage impossible de choisir un personnage féminin comme si les dames étaient exclus de ce sport ce qui l’a fout mal en 2020 Mesdames vous apprécierez, me voilà perdu dans le choix de mon équipements. The Catch propose une foultitude de cannes, d’hameçon, d’appâts et pour un béotien j’ai failli partir en déprime. Qui aurait cru que la pêche était si complexe, moi qui pensait qu’il suffisait d’accrocher un ver pour attraper n’importe quoi… Le jeu n’est pas avare en explications et c’est bien là le problème on est littéralement noyé ! Il faut choisir votre équipement en fonction des proies que vous pouvez attraper et chaque région du globe propose ses propres poiscailles. Bien évidemment chaque région propose différents spots de pêche au delà de la possibilité de pêcher à bord de votre bateau et donc n’importe où.

vlcsnap-2020-06-28-21h12m39s386vlcsnap-2020-06-28-21h12m45s506vlcsnap-2020-06-28-21h12m55s900

Pas de panique, vous embarquez avec vous un coffre de pêche que vous pouvez entièrement personnaliser en choisissant trois cannes différentes et en modifiant chaque attribut. Il n’en demeure pas moins qu’il faudra vous fader des lignes et des lignes d’explications si vous voulez être opérationnels. Une nouvelle fois un équipement de base et permettant de pouvoir pêcher n’importe où aurait été le bienvenu pour les débutants comme moi. Si vous n’avez pas le bon équipement vous pouvez passer des heures (j’insiste sur le « des heures« ) sans faire une seule touche. C’est donc un passage obligé même si il est très chiant…

vlcsnap-2020-06-28-21h11m21s555
Donnez moi un actifed
vlcsnap-2020-06-28-21h11m37s683
On attrape quoi avec une boule de bowling rose ?

Nous voilà donc sur notre péniche à chercher de quoi faire une sardinade pour le soir et c’est la suite de ma détresse. Dovetail Games est connu pour ses simulations très voir trop proche de la réalité et The Catch ne déroge pas à la règle. La pêche c’est mou et c’est chiant mais on est généralement accompagné de quelques collègues et on est en pleine nature. Bon et bien The Catch reprend la formule mais sans les collègues et le cul au fond du canapé : dur ! Le jeu est affreusement lent, même au démarrage du jeu on a droit à un temps de chargement 1m42s (au moins les développeurs nous préviennent d’emblée), que ce soit pour lancer les lignes, placer nos cannes ou jouer avec le moulinet, tout est mou. Le jeu se veut très réaliste et j’ai l’impression qu’il était réserve qu’aux pros de la pêche sauf que je me dis aussi que les pro de la pêche préféreront sortir au grand air plutôt que de s’enfermer devant leur écran. En plus de cette lenteur, le jeu ne vous laissera passer aucune erreur !

vlcsnap-2020-06-28-21h20m27s529
Et merde !
vlcsnap-2020-06-28-21h16m31s278
Même à Koh Lanta, ils chopent des plus gros poissons…

Bien que les manipulations soient relativement simple, vous ratez votre lancer vous êtes bon pour ramener la ligne et recommencer. Une fois votre lancer réussi, il faut être patient trèèèèèès patient ! Quand le poisson arrive, il ne faut pas le ferrer trop tôt mais ce n’est pas tout ! Une fois ferré, un combat entre l’homme et la bête s’engage et sachez que tous les éléments sont contre l’homme. Il faut faire attention à la tension de la ligne, au frein qu’il ne faut pas serrer trop fort, au poisson qui tente d’aller dans le fond ou de sauter à la surface pour s’échapper bref un enfer aquatique ! Il n’empêche que la difficulté est telle que c’est très gratifiant d’attraper enfin un poisson aussi petit soit-il. Le problème c’est que pour débloquer du nouveau matériel, il faut attraper des poissons beaucoup de poissons et il faut donc vous accrocher pour évoluer et espérer choper des proies plus importantes. Le jeu est donc une pure simulation sans aucun espace pour l’arcade ce qui gâche un peu l’entertainement mais les aficionados n’en seront que plus enchantés !

vlcsnap-2020-06-28-21h20m56s732
La bataille commence !
vlcsnap-2020-06-28-21h22m38s847
Bon sur ce coup on est à la diète
vlcsnap-2020-06-28-21h24m49s060
C’est qui le patron ???

Il est pas frais mon poisson ???

Côté réalisation, le jeu souffle le chaud et le froid. On a droit à de beaux paysages ce que recherchent d’ailleurs un bon nombre de pêcheurs avec des spots à couper le souffle et prolixe en poisson. Le problème c’est que c’est beau de loin mais loin d’être beau. Oui on s’arrête pour admirer un paysage ou un coucher de soleil mais il faut ensuite admettre que les effets et l’ensemble sont très limités. Les paysages si ils sont bien foutus dans leur ensemble restent désespérément vide. J’ai été choqué par l’Espagne car sur laquelle vous êtes au milieu d’une rivière enfermée entre de chaines rocailleuses proposant très peu de détails. Que dire de la pêche de nuit où vous ne verrez rien pas même le reflet de la lune sur l’eau… Oubliez le moment ou vous allez sortir le poisson de l’eau, au moment de l’attraper vous aurez droit à un fond noir suivi de vous avec la prise dans vos mains… L’effet de l’eau est également limité avec quelques vagues en surface et un reflet plutôt bien géré mais ça s’arrête là. Tous les poissons n’ont pas eu droit au même soin et au même niveau de détail et certains paraissent un peu malade une fois sortis de l’eau.

vlcsnap-2020-06-28-21h25m01s960
Les reflets sont propres
vlcsnap-2020-06-28-21h25m54s014
Tout comme les couchers de soleil
vlcsnap-2020-06-28-21h13m41s080
Le pont du Gard ?
vlcsnap-2020-06-28-21h19m09s255
Où suis je ?

Le gros point négatif au niveau de la réalisation est pour moi l’aspect sonore… Ok lorsque l’on pêche il ne faut pas faire de bruit sous peine de faire fuir les poissons mais on est quand même dans un jeu vidéo ! Un peu de musique même une musique d’ascenseur je prend ! The Catch ne propose rien excepté le bruit de votre canne et le clapotis des vagues sur la coque de votre bateau… C’est un peu déroutant et vu que le jeu est lent dans son gameplay je vous déconseille d’y jouer en étant fatigué au risque de piquer du nez très vite ! Sur ce coup là les développeurs ne se sont pas foulés mais ils pourront toujours se retrancher derrière l’aspect simulation pure et dure…

vlcsnap-2020-06-28-21h23m45s794
Bon c’est déjà ça de pris

Conclusion

The Catch carp & coarse se destine avant tout aux fans et aux professionnels de la pêche. Malgré une simplification des mécaniques de pêche le jeu reste très pointu par le contenu qu’il propose et qui ne parlera qu’à ceux qui ont déjà passé des journées entières au bord de l’eau à attendre la prise la plus grosse. Peut être que des didacticiels plus développés et plus pédagogiques ainsi qu’une petite dose d’arcade auraient aidé à élargir le public. N’ayant pas fait Pro fishing, l’autre simulation de pêche, difficile de comparer mais The Catch carp & coarse propose tout de même un sacré contenu qui tiendra en haleine les pêcheurs en tout genre. On aurait quand même pu avoir droit à un emballage plus propre avec des paysages plus détaillés et surtout une bande son qui aurait évité d’avoir le silence pour seul compagnon. 

Positif

  • Une pure simulation de pêche
  • Beaucoup de contenus très détaillés
  • La sensation d’être un ténor de la canne à chaque prise

Négatif 

  • Trop tourné vers la simulation
  • Une réalisation graphique limite
  • Où est passé le son ?

Satisfaction du Piwi 60 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Sony ni Microsoft ni Dovetail Games !) ICI sur PS4 ou ICI sur Xbox One.

apps.46163.14108602395267726.b14bb6eb-996a-4856-8fde-470b973810fe

 

  • Date de sortie : 30 juin 2020
  • Editeur : Dovetail Games
  • Développeur : Dovetail Games
  • Catégorie : Simulation pêche
  • Prix : 24,99 €
  • Classification : PEGI 3

 

 

Le test a été réalisé avec une version presse offerte par Warning Up (Merci Remi !).

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :