Test Mad Rat Dead, un mélange des genres à perfectionner !

Nis America nous propose aujourd’hui un jeu développé par les gars de Nippon Ichi Software pour nous proposer un jeu à tout le moins original par son mélange des genres. Il faut dire que mêler un jeu de rythme à un plateformer n’est pas courant sans pour autant être totalement inédit. Il faut aussi savoir qu’un très bon plateformer sous-entend un certain sens du rythme pour le joueur et je vous invite à regarder certaines vidéos de Mario ou Megaman (sur SNES) dans lesquelles les mecs effectuent des inputs en fonction de la musique choisie : tout simplement bluffant ! Bref, Mad Rat Dead va jusqu’au bout du concept en imposant aux joueurs de respecter le rythme de la musique pour progresser dans des niveaux de plateformes. J’avoue résumé comme cela, c’est difficile de se faire une idée alors je me dis que je vais vous développer tout ça et vous donner mon avis dans ce test réglé comme du papier à musique !

Ca va swinguer !

Un rat bien funky !

Mad Rat Dead propose un scénario qui n’est pas aussi bidon qu’il n’y paraît. On incarne Mad Rat, un rat de laboratoire qui subit des expériences quotidiennes jusqu’à celle de trop qui le conduit à la mort… Il rencontre alors le Dieu des rats qui lui propose de le ramener à la vie et de vivre le dernier jour de sa vie afin de changer le cours des évènements mais aussi de réaliser son plus grand rêve. Si le speech peut paraître léger au départ, le jeu propose beaucoup de cut scenes qui développent l’histoire et le caractère de notre rat. On a ainsi droit à quelques twists et on peut même à la fin du jeu s’être attaché à notre petit rat. A ce sujet, le jeu nous implique pas mal d’emblée en nous proposant de répondre à pas mal de questions dont l’importance de la vie, la place que l’on accorde aux humains ou encore notre lâcheté… Je ne vais quand même pas vous mentir, le premier rêve de notre cher rat est de se venger de l’humain qui l’a découpé en deux. On est donc parti pour de folles aventures ! Avec un côté assez décalé qui nous est donné par les caractères des protagonistes mais aussi par leur caract design. J’ai adoré voir Mad avec son cœur apparent et sa dégainé de junkie. Ce côté décalé justifie le classement en PEGI 12 car en soit le jeu n’est pas violent mais visuellement il peut être troublant pour les plus jeunes…

Pas mal de choix à faire !
Non je ne veux pas finir comme ceux-là !

Ces folles aventures vont nous faire traverser des décors hauts en couleurs et qui bénéficient d’un très grand soin ! Le level design est assez bien monté pour un plateformer même s’il peine à se renouveler (j’y reviendrai). Mad Rat Dead est un plaisir pour les yeux, on peut toujours reprocher un manque de détails dans les fonds sur certains niveaux mais on reste bien au-dessus de la moyenne. Je trouve également que les ennemis que l’on croise sur notre chemin manquent de détails et de diversité malgré leur design et leurs couleurs psychédéliques. Les boss (car oui le jeu propose des boss) sont vraiment bien fichus et en imposent grave, je suis sur le cul du rat géant dans les égouts ! Mad Rat Dead brille surtout par sa bande son et j’ai envie de dire heureusement pour un jeu de rythme que l’aspect son est réussi ! Les musiques sont pêchues et surtout très variées d’un niveau à l’autre ! Il y en a pour tous les goûts, on trouve du funk, du jazz, de l’électro voir même des morceaux plus rock. Les développeurs ont mis le paquet sur cet aspect et le résultat est jouissif. On est curieux de découvrir un nouveau niveau pour sa musique ! Bon après si les musiques sont au top, c’est dommage que le gameplay ne s’associe pas totalement aux sons proposés. Je m’attendais à appuyer sur les touches en fonction des notes jouées mais en fait le soft se contente de se calquer sur le rythme de base ce qui n’est pas sans créer des soucis dans la maniabilité…

Le monde est grand pour un rat…
C’est fluide !
Ce boss…

Un rythme à faire manger un rat !

Notre petit rat revient des morts, il n’est donc plus un rat comme les autres ! Il a déjà son cœur apparent ce qui n’est pas anodin puisqu’il s’agit là d’une mécanique du gameplay. Le but du jeu est de traverser les niveaux avant la fin du temps imparti. En soi rien de bien compliqué et je vous rassure, on dispose à chaque fois de suffisamment de temps pour en voir le bout. La difficulté est surtout présente lorsque vous voulez taper ne serait-ce que le rang A (je ne vous parle même pas du rang S ou S+….). Pour traverser les niveaux notre rat peut sauter, dasher et faire ce que j’appelle un « coup de cul » pour retomber plus vite au sol. Là où cela se complique, c’est qu’il faut appuyer sur les touches avec le bon tempo pour avoir un boost de vitesse et surtout faire des combos à l’infini pour ne jamais vous arrêter. La note de fin de niveau vous est attribuée notamment en fonction du combo réalisé et de la justesse de vos inputs. Intéressant sur le papier, je vous avoue avoir rapidement déchanté en raison du rythme imposé. Il est incroyablement rapide et on a l’impression de ne jamais s’arrêter d’appuyer sur les touches ! Surtout que le tempo est indiqué en bas de l’écran et il est difficile de garder un œil et sur la ligne de rythme et sur le level design à moins d’être un caméléon ! Du coup, on meurt très régulièrement enfin mourir c’est un bien grand mot puisque Mad est déjà un mort vivant… A chaque échec le temps s’arrête et on peut revenir en arrière à raison de 12 mesures de musique. Notre cœur apparait au milieu de l’écran et on remonte les aiguilles à l’instar d’une horloge. Cette mécanique est originale et change des habituels check point qui nous font refaire les mêmes séquences avec la musique en boucle. La mort n’est donc pas punitive et on comprend que les développeurs privilégient le beau jeu et la prise de risque à la prudence.

Il faut doser
Et faire attention aux pièges…
On remonte le temps ?

Malgré la prise de risque, on est vite confronté à des soucis dans le gameplay. A trop vouloir caler sur le rythme de la musique, il aurait fallu que le level design s’y adapte également ! Fréquemment on se retrouve à faire des inputs qui ne servent à rien ou pire qui sont éviter pour progresser rapidement. Plus l’on progresse, plus les niveaux se complexifient et on rage très vite de devoir attendre un élément de décor ou de se trainer pour éviter un input qui nous envoie directement dans le trou. Car Mad se traîne lorsqu’il marche, le jeu n’est d’ailleurs pas pensé pour ça pour avancer il faut dasher, sauter en rythme mais souvent la plateforme ne se situe pas à la bonne distance même en respectant le rythme dès le départ ! L’usage du stick permet de s’orienter mais pas d’avancer ce qui créer d’ailleurs une certaine inertie en fin de saut dont ont se serait bien passé car cela rend la maniabilité imprécise à certains endroits notamment lorsque l’on approche le bord d’une plateforme.

Les boss sont les pires moments au niveau rythme
Même les plus beaux

Certains passages nous obligent également à mourir la faute d’un piège ou un ennemi dont l’apparition est totalement imprévisible. J’ai également eu l’impression que certains inputs n’étaient pas forcément pris en compte mais c’était juste… un problème de rythme alors que les plateformes n’appelaient pas un input… C’est en cela que le jeu est perfectible et j’aurai aimé que les développeurs essaient certains niveaux pour voir que son et image n’étaient pas en symbiose. Enfin la façon de se débarrasser des ennemis est assez bizarre : il faut sauter en rythme un certain nombre de fois pour leur foncer dessus. C’est incompréhensible parfois il faut sauter trois fois et d’autre une seule… L’ensemble fait que l’on décroche parfois malgré la variété des niveaux.

Se débarrasser des ennemis est un mystère
On garde le rythme !
Oui je suis mauvais…

Conclusion

Mad Rat Dead fait le pari osé de rassembler jeu de rythme et plateformer et je dois dire que le résultat est mitigé. Si l’aspect plateformer est réussi avec des niveaux qui se renouvellent continuellement dans le level design, l’aspect rythme est très basique et ne se marie pas forcément bien avec les actions à réaliser. Le jeu est bien servi par une réalisation graphique et surtout sonore. Les musiques sont vraiment au top et touchent plusieurs genres ce qui plaira au plus grand nombre. Les problèmes de gameplay et de maniabiltié viennent quand même entacher l’expérience de jeu et risquent de décourager pas mal de joueurs malgré un bon contenu et un gros challenge.

Positif

  • Bande son au top
  • Belle réalisation graphique
  • Le concept de remonter le temps
  • Gros challenge pour les puristes !

Négatif 

  • Pas de VF
  • Des inputs pas forcément logique

Satisfaction du Piwi 65 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Sony ni Nis America!) ICI.

  • Date de sortie : 30 octobre 2020
  • Editeur : NIS America, Inc.
  • Développeur : Nippon Ichi Software, Inc.
  • Catégorie : Plateforme, Rythme
  • Prix : 39,99 €
  • Classification : PEGI 12

Le test a été réalisé avec une version presse PS4 offerte par Koch Media (Merci Thomas !).



Catégories :Tests

Tags:, , , , ,

2 réponses

  1. Concernant les inputs demandés pour venir à bout des ennemis j’ai pigé le truc à la toute fin du jeu, en fait il ne faut pas avoir effectué un double saut juste avant, l’idéal étant de dasher pour se rapprocher de l’ennemi, d’effectuer un double saut et là il est possible de le cibler et d’attaquer, et c’est valable aussi pour les chaînes d’ennemis ^^

    J'aime

    • J’ai quand même eu du mal notamment sur les chaînes ou j’ai vraiment eu l’impression d’appuyer deux fois pour éliminer le troisième ou quatrième ennemi mais je vais checker ça merci !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :