Test Hood : Outlaws & Legends, des braquages et du sang !

On se retrouve pour tester Hood Outlaws & Legends le dernier né de Sumo Digital, le studio britannique derrière notamment Crackdown 3 ou Team Sonic Racing. Le studio n’en est pas à son coup d’essai et Hood Outlaws & Legends reste un gros projet pour le studio avec derrière l’éditeur Focus Home. Etrangement, le jeu n’a pas eu, au cours de son développement, un énorme écho auprès des médias spécialisés. Pour ma part, j’ai pu le suivre depuis son annonce et j’ai pu me faire une très grosse idée sur le jeu qui reste un nouveau PvPvE, mode assez en vogue bien que généralement faisant pshit après quelques semaines voire un tout petit mois… L’idée de faire des braquages en équipe au temps de Robin des Bois a de quoi charmer sur le papier et il est temps de voir ce que cela donne manette en main.

Une belle équipe de vainqueurs…

Un Robin des Bois des plus clinquant

Hood Outlaws & Legends est un pur jeu multijoueur qui ne propose aucune campagne ni aventure solo et pourtant les anglais de chez Sumo Digital ont voulu proposer une toile de fond qui est le thème de Robin des Bois. On retrouve donc Robin, Marianne, John aka Petit Jean et Tooke qui est Frère Tuck. Nos joyeux gai lurons se donnent pour objectif de braquer la réserve du Shérif pour la redistribuer au peuple ou se la garder pour acheter à son camp des éléments cosmétiques, on peut secourir le peuple mais autant le faire bien sapé et avec des armes classes… Ce début de speech justifie la succession de missions sur 5 cartes aléatoires, missions qui n’ont aucun lien les unes avec les autres. On a donc une toile mais ça s’arrête là. N’espérez pas non plus un background de nos 4 personnages, il n’y en a pas, seulement la description de leur armes, compétences et équipement. Au moins un début d’histoire a le mérite d’exister. Je n’ai juste pas compris la cohérence avec le gameplay puisque le concept est d’affronter une autre équipe de 4 joueurs et de s’emparer du trésor le premier. Si nous sommes les gentils, qui sont les joueurs adverses à moins d’être simplement nos doubles qui ont le même objectif pour un peuple opprimé que l’on ne connaît pas ? C’est sympa d’avoir un début d’histoire, c’est mieux quand ça colle au concept du jeu. Pourquoi ne pas avoir fait un équipe type brigands, ça permet de rendre le tout raccord !

C’est pour la bonne cause…
celle là aussi pour la bonne cause…

Ok je chipote sur de la cohérence surtout après avoir fait Resident Evil Village (une petite piquette gratuite sur ce qui est pour moi la déception 2021) mais c’est quand même à souligner ! Heureusement que Hood Outlaws & Legends se rattrape par une réalisation de très bonne facture étant précisé qu’il s’agit du premier projet d’envergure entièrement made in Sumo Digital ! Les graphismes sont de belle qualité même si j’ai trouvé l’ensemble un peu trop sombre à mon goût. C’est dommage surtout lorsque l’on voit les effets de lumière et les jeux d’ombres des arbres de notre QG que l’on voit toujours de jour. J’ai été bluffé par l’aspect graphique malgré le manque de variété des environnements et pour cause, seulement 5 cartes qui reposent sur trois lieux : citadelle, église et cimetière. On retrouve donc pas mal de similitudes d’un endroit à un autre même si les développeurs promettent de l’ajout de contenu ce qui ne serait pas du luxe ! Si les graphismes sont de qualité j’ai quand même rencontré pas mal de bugs d’affichage dans une seule et même partie. Il n’est pas rare de voir un ennemi dirigé par l’IA ou plus problématique un joueur qui est en fait mort mais son sprite persiste dans le décor. C’est embêtant pour un jeu misant sur l’infiltration et la discrétion de se faire péter à cause d’un bug d’affichage !

C’est propre (et glauque)
On croirait à une toile !
Un bug d’affichage…
… et un autre plus flagrant !

D’une manière générale le jeu est très sombre peut être trop sombre. Il y a des niveaux notamment ceux qui ont des espaces dans les catacombes qui m’ont obligé à réhausser la luminosité de mon écran ! C’est pareil pour certains endroits du marécage qui gagneraient à être un peu plus illuminé. Alors oui ça aide au gameplay mais il ne faut pas non plus exagéré car des joueurs malins ont vite trouvé les failles et n’hésitent pas à les utiliser ! Le manque de luminosité se poursuit dans la présentation avec des menus sobres voir même un peu austères. L’ambiance sonore contribue également. On a un florilège de musiques discrètes mais toutes sur le thème du Moyen Age avec des voix sombres genre chants grégoriens. Pour les plus vieux je dirai que ça ressemble à Era mais en plus lent, en plus grave et sous Xanax. Même lorsque ça se bastonne, les musiques ne s’emballent pas et je trouve un peu dommage que l’on ait pas plus de variété sur ce point car après une bonne heure de jeu c’est limite soporifique car le gameplay oblige à un tantinet de calme et de réflexion, le risque de s’endormir dans un buisson en attendant le passage de la garde est donc bien réel !

Où est la lumière ?
Un cierge serait pas de refus !
Même les menus sont sobres
Pourtant les lieux lumineux sont bluffants !

Un shérif, un butin deux équipes et un bain de sang !

Il est temps de se pencher sur ce que propose Hood Outlaws & Legends au niveau du gameplay. On a un seul mode de jeu donc on ne va pas tourner autour du pot longtemps ! Le but est de braquer le pognon du shérif. Il faut donc s’infiltrer avec une équipe de 4 dans la base ennemie, capturer des points qui nous permettent de réapparaître au plus près en cas de mort, on vole la clé au shérif on file à sa réserve, on pique le coffre, on le transporte jusqu’au lieu d’extraction et on tourne la manivelle pour l’extraire. C’est simple comme bonjour sauf que le shérif et ses gardes, dirigés par l’IA, ne se laisseront pas faire et surtout qu’une autre équipe de 4 joueurs bien réels cette fois apparaissent de l’autre côté de la map et doivent faire la même chose. Un coffre deux équipes, l’équation est simple… On a donc un gameplay en deux phases. La première est de s’infiltrer et donc de la jouer discret en assassinant les gardes. Pour ça on va privilégier Robin, sorte de sentinelle voyant de loin, capable de marquer plus longtemps les ennemis et doté d’un arc redoutable. Marianne peut également être utile sauf que si elle se fait détecter que ce soit au CaC ou de loin c’est une victime et un équilibrage est à prévoir là-dessus. La seule véritable utilité de Marianne c’est de piquer la clé au shérif puisque sa capacité est de devenir invisible.

Les points sont utiles
Surtout si la carte est grande
Façon assasin
ou Robin des Bois
Toujours discret

Une fois le coffre en notre possession, le jeu passe en mode action et bain de sang. Déjà faut le ramener au point d’extraction or le personnage est plus lent lorsqu’il porte un coffre et ensuite il faut l’extraire ce qui va monopoliser un ou deux joueurs qui vont tourner une manivelle pour débloquer les 7 crans et ainsi remporter la partie. C’est un calvaire de monter les 7 et il n’est pas rare de se faire buter à 6 pour que l’adversaire prenne votre place et le coffre… Le problème c’est que cette phase est un pur défouloir et il n’est pas rare de mourir en boucle surtout si l’on tombe sur des guss qui se poste à côté du spawn pour vous assassiner puisque pour assassiner il suffit d’être accroupi et d’attaquer dans le dos ! Certaines parties deviennent une purge et puis on s’aperçoit que la victoire est mal récompensée. Il vaut mieux tuer 10 mecs que gagner la partie par exemple : vous imaginez vers quoi se dirige la communauté… En combat c’est simple, un bouton pour parer, un pour la frappe légère et un autre pour la lourde. Bien sûr John et Took sont à privilégier tellement leurs forces et capactiés sont totalement pétées ! L’astuce est pour rendre les parties simples est de jouer à deux : un qui occupe en se mettant en position défensive pendant que l’autre passe par derrière et assassine… Il vaut mieux rester en équipe surtout lors des combats car la maniabilité est assez rigide et les déplacements des personnages un peu imprécis donc la présence d’un collègue peut sauver la vie.

Le transport est une purge !
La technique dite des batards !
Sinon c’est le bain de sang !

Un contenu chiche et déséquilibré !

Oui on tourne vite en boucle dans Hood Outlaws & Legends et il faut dire que le jeu est avare en récompenses et ne donne pas envie de rester accrocher à notre manette. Quand vous gagnez une partie vous gagnez de l’or que vous pouvez soit distribuer au peuple pour améliorer votre QG soit le garder pour vous pour vous acheter de l’équipement ou changer de capacités. Franchement exceptées les capacités, le reste ne sert à rien ! Ce sont uniquement des éléments cosmétiques comme des tenues ou des armes mais qui n’ont rien de dingue et in game on en prête pas forcément attentions aux fringues de l’adversaire ! Le contenu est également très réduit. Je ne vais pas râler sur le fait qu’il n’y ait qu’un seul mode de jeu, c’est le concept du jeu et j’ai du mal à imaginer un mode team deathmatch avec les personnages tels qu’ils sont et vu leur nombre restreint.

Il y a de quoi faire
Une victoire…
Le peuple ou moi ?
Pour ça…

4 personnages c’est léger bien que chacun ait une fonction propre. Après plusieurs parties on s’aperçoit très vite qu’il y a deux personnages à privilégier John et Took. John est une brute épaisse capable de tuer une équipe entière avec sa capacité furie. Il peut aussi soulever les herses en cas d’alerte de l’IA. Took est le personnage de soutien qui peut soigner tout le monde et qui a un fléau efficace de près comme de loin ! Ce personnage est une dinguerie et clairement la communauté penche vers ceux-là surtout que l’on peut prendre le même personnage dans une même équipe ! Robin tire son épingle du jeu pour peu qu’on la joue bien et prudent. Que dire de Marianne si ce n’est que c’est un puching ball ambulant lors de la deuxième phase et qu’elle ne sert même pas à tourner la manivelle vu que John et Took (encore eux) sont plus rapides à ce jeu là ! C’est certain que le roster actuel est déséquilibré et manque d’un personnage ou deux. Idem pour les maps qui sont au nombre de 5 et qui proposent des environnement trop similaires. Alors oui on a des cartes plus ou moins grandes (j’ai d’ailleurs trouvé les grandes plus chiantes en raison de la distance à parcourir en cas de mort) avec un level design recherché mais une nouvelle fois on a l’impression de tourner en rond. Les développeurs ont promis des ajouts réguliers et gratuits. Il serait bien que cela arrive vite car la communauté a déjà compris le truc et les parties peuvent vite être problématiques surtout si vous jouez avec des randoms alors que le jeu mise vraiment sur la coopération.

Utile…
Incontournable
Hulk !!!

Conclusion

Hood Outlaws & Legends est un sympathique PvPvE qui se laisse découvrir calmement. Le concept de deux équipes qui s’affrontent sur un braquage est intéressant. Le jeu bénéficie d’une réalisation intéressante et raccord avec le thème du jeu. Il est dommage que le jeu propose un contenu vraiment réduit et mal équilibré. 5 maps qui se ressemblent, 4 personnages dont deux moyennement utiles, des évolutions uniquement esthétiques excepté les compétences c’est vraiment trop peu pour 30 balles. Il faut espérer que les développeurs ajoutent régulièrement du contenu et surtout qu’une communauté se forme autour du jeu sinon lui aussi finira dans les vastes oubliettes des PvPvE.

Positif

  • Des graphismes de qualité
  • Un gameplay bi-phase intéressant
  • Espérons que la communauté suive

Négatif 

  • Des bugs d’affichage
  • Maniabilité manquant de précision
  • Manque de contenu

Satisfaction du Piwi 65 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni Sony ni Focus Home Interactive !) ICI PS4/PS5 ou ICI XBOX ONE/SERIE X.

  • Date de sortie : 10 mai 2021
  • Editeur : Focus Home Interactive
  • Développeur : Sumo Digital
  • Catégorie : Stratégie / PvPvE
  • Prix : 29,99 €
  • Classification : PEGI 18

Le test a été réalisé avec une version presse Xbox One offerte par Focus Home Interactive (Merci Alex !).



Catégories :Tests

Tags:, , , , , , , , , , ,

2 réponses

Rétroliens

  1. Hood : Outlaws & Legends dévoile une vidéo et plein de nouveau contenu ! – Piwigaming
  2. Hood: Outlaws & Legends s’étoffe d’une nouvelle map gratuite pour tous ses joueurs ! – Piwigaming

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :