Test WarioWare: Get It Together ! l’anti héros est de retour !

Oui je suis un fanboy totalement assumé de Nintendo et ça remonte à ma plus tendre enfance puisque j’ai débuté sur une Nes. Donc en bon fanboy tout ce que sort Nintendo je prends ! Je ne pouvais donc pas manquer le retour de l’anti héros le plus débile de tous les temps : Wario ! Plus de 10 ans après sa sortie sur Wii, le pendant maléfique de Mario est de retour dans un WarioWare des plus classiques mais également dans une sorte de party game avec une série de mini jeux jouables de 2 à 4 joueurs. Il est temps de voir si la recette a été améliorée et si l’attente était méritée !

Une ambiance particulière…

WarioWare propose un mode histoire si on peut appeler cela une histoire. Ce mode sert grosso merdo de se faire la main sur les mini jeux qui composent le jeu et surtout de débloquer les personnages. Je ne vais pas m’attarder sur le scénario et la composition du mode. En bref, Wario et ses amis ont fait un jeu sauf qu’ils se retrouvent aspirer dedans et constatent que des bugs sont présents partout. Bien évidemment ils ont été séparés et répartis dans les niveaux qu’ils ont créé. Il va donc falloir enchaîner les mondes pour les débloquer un par un. Le mode est relativement court puisqu’il suffit de moins de 3 heures pour tout faire. En effet chaque monde est fait d’un seul niveau qui consiste à enchaîner 14 mini jeux et un boss avec 4 vies. Rien de difficile et comme je l’ai dit précédemment l’appellation « histoire » n’est qu’un habillage et le mode sert surtout à tout tester et à tout débloquer. Comme la série Wario est souvent WTF avec des twists complètement débiles je me garderai de vous dévoiler certaines scènes qui prêtent à sourire.

Les jeux sont barrés
A chaque fois c’est simple même les boss

Ce qui m’a gêné c’est l’habillage graphique et la DA choisit par les développeurs. On est entre une ambiance très « JAPON !!! » avec des couleurs flashy des voix et des bruitages qui fusent de partout et des scènes très « what the fuck » et une ambiance un peu plus Monty Python et un humour qui tourne vers l’absurde et le pipi caca. Je ne dis pas que c’est mal fait mais c’est très particulier et pour moi ça a été un peu too much. J’ai eu l’impression que la DA est partie dans tous les sens et que les développeurs se sont pris au jeu de la surenchère sans faire attention à la limite. Certains tableaux m’ont paru très kitch avec un mélange de graphisme façon paper mario, des éléments réalistes de photographies et des animations cartoon. Le regard ne sait plus ou se poser et ça manque clairement de cohérence selon moi. Si certains souffrent d’épilepsie, prenez garde !

J’ai du mal…
… Beaucoup de mal !
C’est kitch !

D’une manière générale j’ai eu du mal avec la patte graphique du jeu trop de mélanges différents qui m’ont perturbé et l’aspect sonore n’aide pas. Les voix ont été doublés et c’est pas mal mais in game, les bruitages partent dans tous les sens, la voix off qui donne les instructions est très rapide et vu que les jeux sont très courts, les musiques s’enchainent à une vitesse qui donne le tournis ! Je ne sais pas si ce sont les mini jeux ou l’ambiance qui m’ont épuisé mais après une bonne session, je suis sorti rincé ! Heureusement que certains tableaux sont des clins d’oeil à l’univers nintendo en reprenant des thèmes de licences phares : Mario, Zelda que ce soient les opus récents ou les plus anciens. Ok c’est du fan service mais je vous le redis je suis un fan et donc j’ai apprécié.

Du rétro
Comme du récent !
Ah je suis bien !
Très bien !

Un WarioWare efficace

WarioWare propose un sacré contenu ! Genre 200 jeux il y a de quoi faire ! Bon il faut admettre que pas mal de jeux reposent sur les mêmes mécaniques mais comme l’esthétique peut parfois être radicalement différente cela peut nous surprendre. Le concept étant de réussir l’action à faire le plus vite possible. Pour se faire, on n’a seulement qu’une phrase d’instruction du style « dégainez » pour sortir un sabre de son fourreau, « protéger la planète » pour tirer sur 3 extraterrestre qui s’avancent vers vous, « épilez » pour épiler justement… Les jeux s’enchainent très vite et il faut être vif et observateur pour être le plus rapide et réussir le test. L’intérêt du jeu repose également sur les différents personnages qui ont chacun leur façon de se déplacer ou de tirer. A chaque fois seuls un stick et un bouton sont nécessaires rendant le jeu plus accessible pour le tout le monde. Wario est capable de faire un dash vers l’avant, Dribble et Spitz sont deux jumeaux tirant chacun d’un seul côté, Docteur Grigo nage dans les airs ou encore la plus cheatée Ashley qui se déplace dans tous les sens et qui tire dans tous les sens ! Bien évidemment certains mini jeux sont plus simples avec certains personnages sauf que ce n’est pas vous qui décidez, le jeu vous attribue au hasard un personnage parmi ceux de l’équipe que vous avez composé. Cela permet de donner une chance à ce qui jouent moins. Il est évident que le jeu est plus fun à jouer à plusieurs que solo, même le mode histoire est plus intéressant car in se retrouve à deux pour faire les actions il faut donc coopérer mais on a également deux fois plus de chances de mourir alors que l’on partage les mêmes vies ce qui promet de belles engueulades !

A deux c’est mieux…
… mais parfois plus dangereux !
Il y en a pour tous les gouts…

L’autre mode intéressant rassemblent différents mini jeux un peu plus long et qui se jouent exclusivement à plusieurs. Le problème est qu’il n’y a pas de mode online ! Il faut donc nécessairement avoir des potes sous la main qui veulent bien s’essayer au jeu. C’est un gros manque et je ne comprends pas que Nintendo ne comble pas vite ce problème récurent de manque de fonctionnalités en ligne dans les jeux. On a donc des modes plus ou moins funs comme ballon au vol qui consiste à jongler avec son ballon sans le faire tomber, baston générale qui est un jeu de baston avec les personnages du jeu, Hockey chaos dans lequel on doit marquer avec le palet puis réussir un mini jeu pour marquer un point. Il y a pas mal de jeux mais ce que je viens de citer sont les plus intéressants, les autres restent un remix des mini jeux. Même dans les modes intéressants, il y a des personnages complètement inutiles alors que d’autres sont de véritables tueurs. Heureusement qu’en mode baston, le jeu nous change régulièrement de personnage de manière aléatoire ce qui oblige à être offensif ou défensif.

Le hockey est vraiment sympa !
La baston est fun !
Le level design aide
Moins fun …

Conclusion

WarioWare est un bon party game et comme son genre le sous entend il s’apprécie bien mieux à plusieurs qu’en solo ! Les mini jeux court, le gameplay qui ne repose que sur un bouton et un stick et une part d’aléatoire permet de rendre le jeu accessible au plus grand nombre et de rendre les parties moins évidentes : sur un malentendu, n’importe qui peut gagner ! Je reste pour ma part réticent à la DA et à la patte graphique employées qui ne sont pas forcément à mon goût. Heureusement que seul le mode solo en souffre avec des scènes trop kitch pour moi, dès que l’on passe en multi on zappe les cutscenes entre les mini jeux. Si vous aimez les jeux déjantés et loufoques et que vous jouez à plusieurs foncez les yeux fermés mais prévenez vos amis de bouger leurs fesses car on attend désespérément un mode online !

Positif

  • Plus de 200 mini jeux
  • Du fun à plusieurs
  • Les gameplays différents des personnages

Négatif 

  • Pas de online !!!
  • L’ambiance ou la DA trop WTF pour moi

Satisfaction du Piwi 75 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Nintendo !) ICI SWITCH

  • Date de sortie : 10 septembre 2021
  • Editeur : Nintendo
  • Développeur : Nintendo
  • Catégorie : Party Game
  • Prix : 49,99 €
  • Classification : PEGI 7

Le test a été réalisé avec une version presse digitale Nintendo Switch offerte par Laboite.com (Merci Vincent !).



Catégories :Tests

Tags:, , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :