Test Kirby et le monde oublié, à dévorer sans faim !

Temps de lecture : 10 minutes

Etant un « Fanboy Nintendo » totalement assumé, je ne pouvais pas laisser passer le retour de la petite boule rose la plus célèbre du monde des jeux vidéos ! J’ai envie de dire, il manque le retour de la licence F-zero et Star Fox et la boucle est bouclée ! Surtout que Nintendo voit les choses en grand avec ce retour avec un opus tout en 3D. Kirby et le monde oublié s’adresse avant tout aux plus jeunes gamers et je ne vous cache pas avoir eu un peu de fierté lorsque Mini Piwi a reconnu le personnage, lui qui a fait le premier opus sorti sur Nes (oui ça ne me rajeunit pas du tout !). Comme quoi malgré son design simpliste, Kirby reste célèbre dans les yeux des plus petits. Bref trêve de bavardages, il est temps que je vous donne mon humble avis sur le jeu !

A table !

Un monde oublié mais en 3D !

Kirby et le monde oublié s’adresse principalement aux enfants et cela se ressent dans le scénario très simpliste bien que j’ai été surpris de quelques révélation qui sortent des sentiers battus. Tout est rose dans l’univers de Kirby qui profite d’un repos bien mérité sur la planète Pop. Sauf que voilà qu’apparaît un vortex dans le ciel qui aspire tout y compris notre cher Kirby. Notre petite boule se réveille sur une plage et constate un monde sur lequel la nature a repris ses droits bien que l’on décèle des vestiges d’une ancienne civilisation. On fait donc la rencontre Elfilin une sorte de petit être volant aux grandes oreilles. Celui-ci veut sauver les waddle dee et comme Kirby a le cœur sur la main, il propose son aide. Il n’en faut pas plus pour partir dans une grande et mignonne aventure.

Tout l’univers de Kirby est mignon et le jeu convient donc aux plus jeunes mais j’ai trouvé dommage que l’essentiel du scénario passe par la lecture ce qui risque de bloquer pour les plus petits joueurs. On comprend certes par les visuels les scènes les plus importantes mais comme les personnages ne sont pas doublés, il faut donc se fader des boites de dialogues pour saisir certaines nuances. Rien de bien méchant mais c’est assez surprenant pour un jeu qui se veut accessible à tous. En revanche l’univers visuel est totalement raccord et si je peste régulièrement sur les capacités techniques de la Switch, force est de constater que Nintendo sait en tirer la quintessence pour ses licences ! Sans être une claque graphique, Kirby et le Monde oublié est de très bonne facture ! Les environnements sont bien détaillés avec pas mal d’éléments de décor présents et les développeurs ont été malins pour contourner les limites techniques en réduisant notre champ de vision via la caméra.

Si Kirby et le monde oublié est en 3D, on est, à chaque fois, placé dans une sorte de couloirs qui joue tantôt de manière horizontale, tantôt sur la profondeur. Rares sont les niveaux qui permettent de se mouvoir à 360 degrés. En plus de contourner les capacités de la console, cela sert le gameplay et permet aux plus jeunes de ne pas se perdre dans une exploration fastidieuse. Le talent de Nintendo pour créer un univers varié n’est plus à prouver et Kirby et le monde oublié ne fait pas exception à la règle. On retrouve des niveaux différents dans leur environnement et surtout un level design évolutif qui va permettre aux joueurs d’utiliser toutes les mécaniques de gameplay. C’est assez bluffant ! Le jeu commence très soft et les niveaux gagnent en complexité petit à petit pour offrir parfois un beau challenge.

Les chemins cachés…

Un gameplay qui frôle la perfection !

Je vais pas tourner autour du pot longtemps, Kirby et le Monde oublié est un véritable bijou en terme de gameplay ! Notre boule rose bénéficie d’une panoplie de pouvoirs tout simplement impressionnante ! Comme à ses débuts, notre héros peut sauter et aspirer tout ce qui se présente à lui. Sauf qu’il est possible d’aspirer des ennemis pour prendre leur apparence et surtout leur pouvoir ! On a 12 pouvoirs à utiliser et il est possible de les améliorer via l’armurerie du village des Waddle Dee. Ces pouvoirs permettent de se simplifier la vie pour les combats mais également d’ouvrir des passages et d’enclencher des mécanismes permettant d’accéder à des zones cachées.

L’armurier

Mais ce n’est pas tout ! Kirby et le monde oublié inclut une nouvelle mécanique : le transformisme ! Il est parfois possible d’aspirer un élément de décor pour en prendre l’apparence et avoir un nouveau pouvoir. On peut ainsi se transformer en voiture pour faire des circuits le plus vite possible, un escalier géant pour accéder à un lieu particulier, une ampoule pour éclairer des zones qui se trouvent dans le noir total, une bouche pour envoyer un fort courant d’air et ainsi avancer en bateau, un distributeur de canettes, un tuyau de chantier pour avoir une séquence de scrolling… Il y a de quoi faire ! Ces transformations apportent des mécaniques de gameplay particulières qui donnent un rythme au jeu. Nintendo nous balance ainsi en pleine figure sa créativité sans limite qui fait de la firme nippone la reine en terme d’innovation de gameplay !

Lumière !
Un sacré trou…

Tout ça permet de ne pas avoir l’impression de faire la même chose d’un niveau à l’autre même si le but reste le même ! J’ai quand même été déçu par les boss qui obéissent à des paterns très simplistes et une routine d’exécution pour en venir à bout. Malgré cette profusion de pouvoirs et cette variété de gameplay, on ne se sent jamais perdu et c’est ce qui fait que Kirby et le monde oublié conviendra même aux plus petits. Ce qui est dommage c’est que le challenge vient tardivement. Grosso modo, il faut attendre le quatrième monde pour commencer à avoir du challenge voir même rentrer dans le dur pour ceux qui visent le 100%. A ce sujet, je vous recommande de faire le jeu en mode ouragan car sinon vous risquez de vous ennuyer sévère.

Les boss sont basiques

Pas de monde ouvert mais un sacré contenu !

Beaucoup ont râlé en constatant que Kirby et le monde oublié n’était pas un monde ouvert… Comme c’est à la mode, il faudrait que tous les jeux reprennent ce concept… Franchement ça m’en touche une sans faire bouger l’autre et je ne me suis pas senti bridé par le jeu bien au contraire ! La construction du jeu applique les recettes qui ont fait le succès des licences de Nintendo, Mario en tête. Le jeu se divise en plusieurs monde, eux mêmes divisés en plusieurs niveaux et se terminent par un boss. Rien de neuf à l’horizon et pourtant ça fonctionne ! Le jeu est très facile si l’on se contente de le faire en ligne droite mais ce serait passer à côté d’une bonne partie du jeu.

Les univers sont colorés…
… et bien différenciés

Dans chaque niveau, il est possible de libérer un certains nombre de Waddle dee. Trois nous sont offerts lorsque l’on termine le niveau mais pour le reste il faut les chercher dans le niveau et accomplir certaines missions ou actions secondaires. Le même concept s’applique pour les boss. Là est le véritable challenge du jeu. La colelcte de Waddle Dee permet de développer leur village et ainsi avoir des mini jeux qui prolonge la durée de vie du jeu. Juste la collecte des waddle dee prend un certain temps mais ce n’est pas tout ! Il faudra également faire éclore des fleurs, réussir les niveaux courses au trésor qui demande d’être finis le plus rapidement possible et qui sont centrés sur l’utilisation d’un type de pouvoir ou d’une transformation.

Les niveaux de course au trésor

Mais ce n’est toujours pas fini ! Kirby et le monde oublié propose également des mini jeux. On a le colisée qui permet d’affronter les boss précédemment vaincus pour gagner des récompenses mais aussi avoir une petite surprise sur la fin. On a le mini jeu de service dans le restaurant qui nous demande de servir un maximum de Waddle dee dans le temps imparti. On pourra également chercher les plans d’amélioration nécessaires pour upgrader nos pouvoirs, les niveaux cachés qui proposent un gros challenge. Bref le contenu est assez impressionnant et si le jeu se boucle en 10 heures vous pouvez doubler voir tripler la durée si vous visez le 100% !

Les mini jeux sont funs

Toutes ces activités complexifient le jeu mais comme je l’ai dit précédemment il faut attendre la seconde partie pour véritablement avoir du challenge. Si au départ le jeu est très facile ce qui permet aux plus jeunes d’avoir une progression rapide histoire de les capter, les niveaux deviennent plus difficilement d’un coup et risquent de décourager les bambins. Sauf que Nintendo a tout prévu en proposant un mode coop. Pour moi ce mode est uniquement là pour assister le joueur principal qui bloquerait sur un niveau. Le second joueur incarne ainsi un Waddle dee qui ne peut pas se transformer mais qui peut attaquer tous les ennemis via son boomerang. Utile pour protéger le fiston lorsque celui-ci tente désespérément un enchainement de saut. Ce que j’ai trouvé dommage c’est le peu de liberté qu’à le second joueur pour la simple et bonne raison que la caméra est centrée sur Kirby et si on s’éloigne trop on disparaît pour réapparaitre juste à côté de la boule rose.

Un peu de coop ?

Conclusion

Kirby et le monde oublié ne peut pas passer inaperçu malgré les grosses sorties du moment. Le jeu est une véritable prise de risque avec un passage à la 3D mais tout est réussi de bout en bout ! Le savoir faire de Nintendo n’est plus à prouver. On a droit à un univers cohérent avec un level design évolutif et surtout un gameplay qui ne souffre d’aucun reproche. C’est impressionnant de voir ce que les développeurs ont réussi à faire avec une personnage aussi simple et basique qu’est Kirby. Le véritable tour de force est de rendre le jeu accessible à tous sans pour autant oublier de proposer un challenge pour les gros joueurs. Après avoir fait la démo, j’étais persuadé que le jeu allait être une réussite mais je ne m’attendais pas à un tel résultat ! Il est évident que les possesseurs de Nintendo Switch peuvent se jeter dessus les yeux fermés !

Pour
  • Une belle réalisation graphique
  • Un gameplay complet et évolutif
  • Accessible pour les plus jeunes…
  • … et du challenge pour les plus vieux
  • Un sacré contenu
  • Le transformisme
Contre
  • J’en veux plus !

Satisfaction du Piwi 90 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Nintendo !) ICI SWITCH

  • Date de sortie : 25 mars 2022
  • Editeur : Nintendo
  • Développeur : HAL Labatory
  • Catégorie : Action aventure
  • Prix : 59,99 €
  • Classification : PEGI 7



Catégories :Tests

Tags:, , , , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :