Temps de lecture : 2 minutes

Le jeu de stratégie en temps réel (STR), Crossfire: Legion, annonce aujourd’hui une nouvelle vague de contenu pour son accès anticipé.

  • La boutique du jeu retirée :

Sa présence a mené les joueurs à penser que le jeu proposerait des mécaniques de gameplay affectées par des microtransactions.

Il n’a jamais été prévu que les objets affectant les unités et le gameplay soient à débloquer avec de l’argent réel, en effet seulement la monnaie du jeu aidait la progression du joueur. Nous reconnaissons que la façon dont cela a été présenté était confusante. Nous avons également entendu les retours des joueurs à propos du verrouillage des unités et des commandants, disponibles uniquement via le système de progression.

 – Toutes les unités actuelles et futures seront toujours disponibles pour tous les joueurs dès leur sortie.

 – Il ne sera plus jamais nécessaire de débloquer des objets qui affectent le gameplay.

 – Les opérations sont retirées et seront remplacées par un nouveau système de progression qui arrivera ultérieurement.

 – Les DLC sont toujours prévus.

  • Campagne – Acte II :

Le combat fait rage avec les 4 prochaines missions de notre campagne immersive. De nouveaux lieux et des moments clés pour l’histoire du jeu sont à retrouver dans l’Acte II.

  • Le nouveau mode de jeu, Battlelines:

Ce nouveau mode permet aux joueurs de s’affronter dans des matchs en 1v1, 2v2 et 3v3 et met l’accent sur la composition de l’armée plutôt que sur la micro gestion des unités. C’est un mode de jeu axé sur le macro, où il faut placer ses unités en formation dans une zone désignée et les regarder se battre automatiquement afin d’atteindre le QG adverse.

  • Une nouvelle carte pour le mode Payload, « Badlands »  :

Dans « Badlands » les joueurs s’affrontent dans une jungle complexe, où chaque chemin étroit est le lieu parfait pour lancer une embuscade ou des attaques concentrées.

  • Et bien plus de mises à jour importantes basées sur les requêtes de la communauté sont également disponibles.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :