Test Battlefield V, la guerre façon Hollywood !

Temps de lecture : 15 minutes

On va commencer à s’habituer à notre opus Battlefield tous les 2 ans. Après un Battlefield 1 qui est revenu aux sources en proposant comme terrain de combat la première guerre mondiale et obligeant ainsi son concurrent direct sur console, aka COD, à revenir à la seconde guerre mondiale via World War 2, nous revoilà dans… la seconde guerre mondiale ! Que ceux qui pestaient sut le peu d’automatiques se rassurent on va retrouver nos bonnes vielles STG 44 et autres MP 40. Que vaut se Battlefield qui a su défrayer la chronique via la communication en repoussant au dernier moment sa sortie afin de ne pas se retrouver en concurrence avec BO4 ? Prend ton fusil soldat on a du boche à défourailler dans ce test explosif !

Battlefield™ V 2018-11-16 23-58-31

Ça va chier !

L’art de mettre la guerre en scène

Le titre peut paraître bizarre mais il fait surtout référence au cinéma. Lorsque je joue à Battlefield, je pense tout de suite au film « Il faut sauver le soldat Ryan » ou plus généralement les films de Michael Bay. C’est simple on a tout ! Des scènes d’action survitaminées, des scènes émotions, de l’humour léger, tous les ingrédients sont réunis pour vite immerger le joueur dans l’action à l’écran. Repensez aux films de la licence « Transformer« , comparé à Battlefield, il manque juste les boobs… Le jeu vous plonge tout de suite dans le feu de l’action avec une introduction où cut scenes et voix off bien graves type film américain justement, sont entrecoupées de phases de gameplay. Cette introduction permet d’initier le joueur à tous les types de gameplay que le jeu offre. Car oui BF V c’est la guerre en taille XXL ! Ne pensez pas qu’il suffit d’incarner de la simple chair à canon, vous devrez également prendre le commandement de tous les véhicules présents sur le champ de bataille pour avoir une chance de l’emporter : de la simple moto en passant par l’emblématique Sherman sans oublier les avions !

Battlefield™ V 2018-11-17 00-17-01

Entre les deux…

Battlefield™ V 2018-11-16 23-57-40

Mon cœur balance…

A l’image d’Hollywood, le studio DICE démontre que dès qu’il s’agit de faire dans le bruyant, le clinquant et le grandiose, il est bien présent avec tout son savoir faire. Que ce soit dans le mode solo (et oui il y a des jeux qui proposent encore des campagnes solo comme on en a toujours vu et qui en plus les réussissent avec brio ! c’était une petite crotte de nez en direction de la licence COD et Activision) ou en multijoueur avec des champs de bataille incorporant 64 joueurs le jeu est beau ! Et si il existe encore des imperfections sur les textures et certains affichages du décor, on ne les perçoit que très peu en raison d’une action omniprésente demandant une attention imperturbable. Le jeu propose des décors très variés puisqu’il ne s’attache pas à suivre la guerre de manière chronologique mais préfère mettre en lumière certains hauts faits de guerre ou bataille qui ont une importance dans le dénouement final du conflit. On pourra donc observer la Norvège et ses aurores boréales, le désert d’Algérie ou encore la Provence et ses paysages bucoliques. L’ensemble ne sera troublé que par un déluge de feu parfaitement orchestré par un moteur Frosbyte qui rend les décors évolutifs comprenez que tout est destructible avec la puissance de feu adéquate. Ainsi, vous cacher dans une maison pour échapper à un Panzer ne vous sauvera en rien tout comme le petit cochon à la maison de paille face au loup…

Battlefield™ V 2018-11-17 00-55-45

C’était un joli petit village…

On tente donc de contempler ces paysages en se couchant sous les balles qui fusent au dessus de notre tête et on ne peut que constater que tout est fluide ! Le solo et le multi ne souffrent d’aucun ralentissement dans l’affichage des éléments. Si cela peut paraître évident pour le solo on pouvait être plus réservé pour le multi qui ne se contente pas que de proposer du 6v6 (deuxième crotte de nez pour COD). Et là encore rien à redire tout est parfaitement millimétré. Pourtant entre la map aux dimensions énormes, les décors destructibles et l’ensemble de joueurs le jeu ne faillit pas. Après je ne vais pas vous cacher en revanche que les temps de chargement sont légèrement plus longs que ceux de BO4…

Battlefield™ V 2018-11-17 15-21-19

Le jeu est magnifique…

Battlefield™ V 2018-11-17 00-13-06

Sur tous les terrains

Battlefield™ V 2018-11-16 23-39-45

On s’y croirai…

Mais que serait une bonne mise en scène sans une bande son de qualité ? C’est comme des fraises sans chantilly cela n’a pas de sens. Et bien rassurez vous car sur ce point également le soft emprunte aux codes d’Hollywood et reprend les recettes dont le succès n’est plus à prouver ! Que dire d’un bombardement avec une musique symphonique ? Et pour un baroud d’honneur, quoi de mieux qu’un choriste en solo ? Assurément la musique tient une grand place dans la mise en scène et contribue à la rendre plus majestueuse. Niveau bruitage, une nouvelle fois DICE démontre qu’il maîtrise son sujet. Avec un casque de qualité, vous êtes capables d’apprécier la distance à laquelle se trouve un ennemi (ça change de Fallout 76…), chaque arme ou véhicule a son véhicule propre. Les voix sont de qualité étant précisé qu’il n’y a pas de VF et c’est tant mieux, car une nouvelle fois la voix off bien grave en anglais y a pas mieux !

Battlefield™ V 2018-11-16 23-33-52

Battlefield™ V 2018-11-16 23-28-49

Mise en scène quand tu nous tiens

Une campagne solo bien construite

Je l’ai dit mais oui BF V propose une campagne solo n’en déplaise aux joueurs qui disent qu’elle ne sert à rien et que plus personne ne la fait. Je fais encore parti de ces joueurs qui malgré un bon multijoueur prennent toujours plaisir à faire le solo qui en général plante le décor du multi. Le jeu nous propose donc une campagne mais présentée de manière très intelligente et qui peut convaincre un grand nombre de s’y essayer. Car BF ne vous propose pas de suivre l’histoire d’un personnage de bout en bout. Le jeu nous propose trois scénarios radicalement différents les uns des autres, indépendants entre eux et qui intéressent des moments et des lieux différents de la seconde guerre mondiale. Cet aspect permet de faire cette campagne en plusieurs morceaux sans avoir à se souvenir d’une éventuelle histoire. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait en réalisant ce test en alternant partie en multi (qui se révèlent bien plus longues que dans un BO4) et récit de la campagne solo. Ce découpage pourrait donc convaincre certains de faire un scénario plutôt qu’un autre.

Battlefield™ V 2018-11-17 13-19-29

Le découpage du mode solo

Le jeu propose donc trois scénarios pour le moment. En effet du contenu doit être ajouté via le season pass et cela concerne également le mode solo avec notamment un scénario pour décembre et pour lequel on incarnera… un officier allemand ! Pour les trois scénarios actuels, le jeu fait dans le classique et nous propose le triptyque ultra classique pour un jeu de guerre : le désert, la montagne et sa neige, et enfin les forêts offrant une visibilité réduite. Le jeu reste donc les sentiers battus et ne prend aucun risque sur ce point. Ce qui est fort avec BF V, c’est que chaque scénario a ses propres cinématiques qui durent pas plus de 5 minutes avec une bonne mise en scène (encore une fois on y revient) on parvient à vite s’attacher aux personnages et à la relation qu’ils peuvent avoir entre eux. Après les développeurs ont repris les relations classiques qui cartonnent au cinéma on retrouve donc la relation avec le vieux qui forme le jeune et qui devient une relation à part, la mère et la fille dans la résistance et plus inédit, un scénario sur les tirailleurs sénégalais et deux amis qui sont quasiment des frères. Du coup, il est vrai qu’on tombe rapidement dans le patos mais il n’empêche ça marche !

Battlefield™ V 2018-11-18 01-05-21

La campagne de Deme est une torture

Battlefield™ V 2018-11-18 15-08-43

Et vous finirez par un « nid d’aigles »

En matière de gameplay, une nouvelle fois l’ensemble est réussi. On est à chaque fois propulsé sur la carte avec des sous objectifs à remplir dans l’ordre que l’on veut ! Bien évidemment, les véhicules sont de la partie pour traverser plus rapidement les lieux ou pour mieux attaquer tout simplement. Au delà le soft propose quelques nouveautés. On a droit notamment à du gameplay à ski qui pour le coup est totalement raté puisque les skis ne s’arrêtent jamais même face à un mur et pire, vous allez à la même vitesse que vous descendiez ou que vous montiez la piste et là ça la fout un peu mal pour un jeu qui se revendique plus simulation que ne l’est BO4…

Battlefield™ V 2018-11-17 15-13-30

On peut même faire du ski !

En revanche, la campagne des tirailleurs se démarque très fortement du reste. Tout d’abord par sa difficulté : si au départ je comptais écrire que le niveau de la difficulté est bas et qu’il faut au minimum se mettre en difficile pour avoir du challenge, ce morceau de la campagne m’a (un tout petit peu) fait revoir mon jugement. Mais cette campagne arrive à mélanger subtilement les modes de jeu multijoueur au solo. Car dans ce scénario les objectifs sont en fait des modes multijoueurs. Il faudra donc faire de la ligne de front (avancer le plus possible avec ses frères d’arme), de la prise de position et de la défense de position. C’est idée est particulièrement intéressante et permet surtout aux joueurs de se familiariser avec les modes de jeu et le style bien particulier du multijoueur de BF V.

Battlefield™ V 2018-11-17 01-16-59

Et boum !

Il faut faire attention car BF se revendique simulation donc oubliez vider votre chargeur sans voir l’arme bouger d’un millimètre. Ici, tirer une rafale de plus de 10 balles au fusil d’assaut sans en mettre partout relève de l’exploit ! Le jeu est donc très réaliste et c’est tant mieux. Le réalisme est poussé si loin que vous voyez même vos pieds si vous vous penchez…

Battlefield™ V 2018-11-18 15-31-18

La preuve !

Un multi qui conserve son identité

Je vais terminer ce test par le gros morceau qui compose BF V : le multijoueur. BF V revient aux sources qui ont fait son succès ! Une explication s’impose… La licence BF a toujours mis en avant l’aspect coopération : seul vous n’êtes rien et vous ne ferez rien à l’inverse de la licence COD. BF 1 avait mis de côté cet aspect coopération cédant aux sirènes de la mode. Avec ce BF V toutes les cartes sont rebattues ! Pour rappel, les affrontements proposés rassemblent jusqu’à 64 joueurs ce qui fait un joyeux bazar. Sauf que… Il est très recommandé de se regrouper en escouade de quatre joueurs. Ainsi l’équipe de 32 est composée de 8 escouades qui doivent se coordonner. Il faut savoir qu’à l’époque, certaines teams se regroupaient derrière un général qui en fait regardait la map et donnait les ordres aux chefs d’escouades (la vraie guerre quoi !!!). Pourquoi jouer en escouade et pas seul ? Car l’escouade vous apporte des bonus. Vous pouvez soigner vos collègues même si vous n’êtes pas médecin (très important dans les modes ou le nombre de réapparition compte), vous pouvez réapparaître sur un membre de votre escouade (les maps étant gigantesque cela aide) et nouvel ajout et pas des moindres : jouer en groupe vous donne des points bonus que le chef d’escouade peut utiliser pour avoir des renforts (un char par exemple ou mieux une frappe aérienne…). On comprend donc très vite la nécessité de rejoindre une escouade ! La coopération est donc plus que mise en avant mais c’est pas fini !!!

Battlefield™ V 2018-11-17 23-53-56

Je vous présente un vrai champ de bataille !

Dans BF V, vous avez le choix entre 4 classes : infanterie, médecin, support et reconnaissance. Chaque classe a ses avantages et ses inconvénients et du coup il faut que les escouades ou mieux les armées soient équilibrées dans leur nombre au risque de se sentir déborder… Il faut préciser que chaque classe dispose de deux possibilités de spécialisation. L’infanterie est en fait la classe assaut qui va donc faire le ménage dans les troupes ennemies. Généralement équipé d’un fusil d’assaut vous pouvez vous spécialiser et ainsi devenir un fossoyeur de soldats ou un destructeur de véhicule. Le médecin quant à lui est là pour soigner (merci captain obvious…). Il est particulièrement utile sur le champ de bataille et est souvent visé en premier car lorsque vous tombez au combat un délai de 30 secondes est ouvert au médecin pour vous réanimer. Cela ne sert donc à rien de tuer 10 mecs si derrière le doc les remet tous sur pattes… Et là j’insiste sur l’aspect coop et sur le fait que chacun doit tenir son rôle. Il m’est arrivé en tant que médecin de faire des parties style 5-21 (la mort sur un COD) sauf que sur BF je me suis retrouvé top 3 sur 32 et on gagne la partie. Pourquoi ? Parce que j’ai fait mon job, j’ai filé le cul à mes collègues pour les réanimer le cas échéant d’accord j’ai tué personne mais j’ai servi à gagner et ce sentiment est particulièrement gratifiant !

Battlefield™ V 2018-11-17 13-18-42

Les différentes classes avec leur formation

La classe support est peu jouée car méconnue sur cet opus par les joueurs. Il s’agit de la classe mitrailleur et qui ravitaille en munitions ses collègues. Vu comme ça, j’admets que cela n’est pas folichon sauf que (encore…). Sur BF V, il a la possibilité de contruire des fortifications style sacs de sables (bof), barbelés (mouais) ou tourelles automatique (là tu m’intéresses !). Ces fortifications sont très utiles car la map étant grande, les positions changent continuellement et défendre uns position n’est pas aisé. Enfin on a la classe reconnaissance qui est en fait un sniper et qui fait râler bon nombre de joueur qui de mauvaise foi parle de campe… Le sniper couvre l’infanterie mais surtout reconnait les cibles c’est à dire qu’elles apparaissent pour les troufions d’infanterie qui ne voient pas forcément d’ou arrivent les forces. L’ensemble est un joyeux bordel sur le champ de bataille mais mon dieu que c’est jouissif !

Battlefield™ V 2018-11-18 13-16-14

Qui va coordonner tout ça ???

Un point sur lequel le soft a su rajouter ce qui lui manquait selon les joueurs, un peu de personnalisation des soldats et des armes. Certes cela ne reste que de la cosmétique mais c’est plutôt sympa de se faire une escouade différente étant précisé que les éléments de personnalisation sont également possibles pour les véhicules que vous utiliserez sur le champ de bataille. Que les joueurs se rassurent, ces éléments sont tous gratuits. Pour les débloquer il suffit de récolter des points via les missions qui s’offrent à vous. J’y reviendrai plus tard mais EA est revenu sur sa politique des loot box à laquelle il nous avait habitué.

Battlefield™ V 2018-11-17 13-17-55Battlefield™ V 2018-11-17 13-17-48Battlefield™ V 2018-11-17 13-18-44

Au niveau des modes de jeu, BF V reste à l’essentiel. Et un constat s’impose, le jeu n’a besoin de rien de plus rien de moins. Il y en a pour tous les goûts ! Des classiques MME et domination en passant par la conquête pour finir sur une bataille acharnée en ligne de front, vous êtes obligé de trouver votre bonheur ! Je dois admettre que je trouve les modes MME et domination comme une abberation sur un BF. Quel est l’intérêt de jouer sur des maps réduites avec un nombre de joueurs réduits à moins d’avoir COD dans le sang et ne pas comprendre le sens du gameplay d’un BF… Le mode ligne de front est particulièrement intéressant. Le but est que les deux camps se disputent un point et doivent avancer de manière coordonnée pour faire avancer justement la ligne de front. Bien évidemment chaque équipe est limitée en nombre de réapparition et on comprend alors très vite l’utilité de chaque classe. On retrouve également le mode Conquête toujours présent mais qui a subi une légère refonte qui améliore son attrait. En fait chaque bataille est devenue un jour de guerre qui en fonction des résultats de votre camp, vous donnera un bonus pour le jour suivant. Cet ajout permet de ne pas retrouver purement à égalité sur la bataille suivante si on s’est troué le *** à avancer. Ensuite le mode reste le même avec une série de différents modes de jeu qu’il faut réussir. Attention toutefois car faire une grande opération prend à minima une bonne heure de jeu, il faut donc être au taquet longtemps et savoir s’adapter en continu.

Battlefield™ V 2018-11-17 13-19-59

Battlefield™ V 2018-11-18 13-54-45Battlefield™ V 2018-11-18 00-05-53

Je terminerai ce test par un petit mot sur le système économique mis en place par BF V car il faut rendre à César ce qui appartient à César. Et puis j’ai suffisamment gueuler sur EA et sa politique de faire du pognon à outrance mais je dois m’incliner puisqu’ici le mode économique ne tient qu’en un mot : gratuité ! Oui vous avez bien lu, les développeurs souhaitent développer la communauté autour de l’ajout de contenu qui sera à chaque fois gratuit ce qui va de la simple cosmétique de soldat aux nouveaux scénario solo ! Comme quoi il ne faut jamais dire jamais…

Conclusion

BF V c’est la Guerre avec un grand G. Le jeu a repris les bons aspects de son prédécesseur et a amélioré les points négatifs. Que demander de plus ? De la gratuité c’est déjà fait avec les DLC à venir… Un gameplay aux petits oignons, une réalisation à couper le souffle, un multijoueur survitaminé, il n’y aucun doute à avoir : la référence en la matière est bien là…

Positif 

  • une réalisation grandiose
  • une campagne solo de bonne qualité avec du contenu à venir gratuit
  • un multijoueur incroyablement complet
  • comportement des armes bien reproduit

Négatif 

  • Je sais pas mais il doit bien y avoir quelque chose…

Satisfaction du Piwi 95 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni Sony ni EA ) ICI ou ICI 

Informations générales :

  • Date de sortie : 20 novembre 2018
  • Editeur : Electronic Arts
  • Développeur : DICE
  • Catégorie : FPS
  • Prix : 69,99 €
  • Classification : PEGI 16

 

 

 



Catégories :Tests

Tags:, , , ,

3 réponses

Rétroliens

  1. Aperçu : Le Piwi s’est essayé à la bêta de Call of Duty: Modern Warfare : les sensations sont de retour !!! – Piwigaming
  2. Test Battlefield 2042, la guerre totale mais plate ! – Piwigaming
  3. Test Battlefield 2042, la guerre totale mais plate ! - Piwigaming

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :