Temps de lecture : 10 minutes

Quoi de mieux pour démarrer un test qu’une référence au grand Buzz l’Eclair de Toy story, la question mérite d’être posée ! Plus sérieusement, Subnautica est un jeu de survie en milieu marin disponible depuis le début de l’année sur PC (toujours les mêmes privilégiés, c’est trop injuste !) et il arrive enfin sur nos bonnes vielles machines de salon ! Il aura fallu plus de trois ans pour les petits gars d’Unknown Wolrds qui fait office d’OVNI. Chaussons palmes et tuba et scannons en détail cet étrangeté.

Subnautica_20181215143552
Un voyage merveilleux commence !

De la survie pure et dure !

Vous êtes, ou plutôt étiez, un passager de l’Aurora, un vaisseau énorme qui malheureusement s’est écrasé sur une planète puis échoué en pleine mer (on peut faire pire comme poisse ?) et vous vous réveillez à bord d’une capsule de survie un poil plus grand qu’une capsule Soyouz et en plus endommagée (et bien en fait y avait pire niveau poisse). Sortie de la capsule d’un côté votre vaisseau que vous ne pouvez approcher à cause des émissions radioactives et de TOUS les autres côtés, l’océan à perte de vue… La seule et unique solution pour prolonger votre espérance de vie et ainsi permettre à une équipe de secours d’arriver à temps est d’explorer le monde sous marin qui s’offre à vous. 

Subnautica_20181206183632
Quand ça ne veut pas…
Subnautica_20181215142130
Ca ne veut pas…

Subnautica est un jeu exclusivement solo, une expérience de survie à surmonter. Le jeu se prend en main de manière très intuitive pour ce qui est des mouvements. Tout de suite on se jette dans le grand bain (au sens propre) et on se plait à plonger à la recherche de tout ce qui peut être utile. On s’aperçoit très vite que notre oxygène au départ 35 correspond à des secondes du coup notre périmètre de nage se trouve limité au temps de trajet. On trouve quand même très rapidement nos premiers consommables et tout aussi rapidement on constate très rapidement que notre inventaire est limité ! Du coup retour à la capsule de survie qui se compose du strict minimum mais qui s’avèrera être l’essentiel pour votre survie. On trouve donc un poste de medikit qui sert à fabriquer des médikit (merci captain obvious), une caisse de rangement qui sert à stocker votre surplus de matos (mais qui est tout aussi limitée) et surtout une imprimante 3D qui est capable de tout fabriquer sous réserve d’avoir les bons items collectés dans le monde qui s’offre à vous.

Subnautica_20181215140228
La capsule Soyouz
Subnautica_20181215140431
L’imprimante magique !

L’interface est très claire en fonctionnant en sous catégories compréhensibles et logiques (le plus important!). On pige très vite les « ingrédients » nécessaires à la fabrication des objets que l’on veut. Personnellement j’ai privilégié l’exploration et le scanner est terriblement efficace car en scannant votre environnement vous aurez des informations supplémentaires. Ensuite vous aurez la possibilité de vous équipez un peu mieux avec des bouteilles de plongée, une lampe torche (car les fonds marins sont sombres), un couteau (mais n’espérez pas trancher tout ce qui bouge) mais également des pompes à air mobiles ou encore des caisses de rangements qui flottent.

Subnautica_20181209141921
Le scan : essentiel !

Plus tard vous allez attaquer le gros du morceaux en réparant votre capsule de survie mais surtout en y ajoutant des modules de survie jusqu’à faire une base de survie digne de « Seul sur Mars »! Mais attention la survie ce n’est pas que la construction d’équipement ou de modules sinon ce serait trop facile… Car il faudra également gérer votre faim et votre soif et ces deux paramètres limitent grandement votre rayon d’action. Dans un jeu de survie il ne suffit pas de manger quand on a faim et de boire quand on a soif, il faut trouver ou préparer de quoi se nourrir et surtout quoi de plus paradoxal que de mourir de soif alors que l’on est entouré d’eau… Ne vous inquiétez pas les développeurs ont pensé à tout en créant un mode qui vous fait vivre l’histoire sans avoir à gérer ces deux paramètres.

Subnautica_20181215140606
Les dévelopeurs ont crée un monde dans ses moindres détails

Un monde vaste et inconnu qui ne demande qu’à être découvert

Pour fabriquer toutes ces joyeusetés et ainsi augmenter votre espérance de vie il faudra vous aventurer à l’extérieur loin très loin… Et surtout il faudra nager profondément, très profondément et la planète sur laquelle vous vous êtes écrasez peut se montrer très hostile. Au départ on remarque très vite les bouts de vaisseau qui vont servir via l’imprimante 3D à produire du titane élément de base à quasiment tout vos équipement. Les algues et autres champignons pourront servir de câbles. Pour l’électronique, il faudra observer avec attention les pierres qui une fois grattées révèleront des minerais conductibles… Le jeu est parfaitement construit et on sent que les développeurs ont mis tout le temps nécessaire pour créer leur monde unique dans le moindre détail. Ce qui est agréable c’est qu’au delà de la nécessité d’explorer toujours plus loin, on espère toujours tomber sur un paysage ou écosystème sous marins à couper le souffle. Le jeu est parfaitement réalisé et mon dieu qu’il est beau ! Les effets de lumière sont parfaitement gérés, la vie qui s’offre à nous est très colorée et variée. On retrouve un mélange avec des poissons colorées typique de l’océan indien et un environnement digne de la barrière de corail par moment. La biosphère n’est pas là que pour décorer et servir de gibier et il faudra vous méfiez car vous pourrez être en fait très souvent le gibier d’un mammifère beaucoup plus imposant que vous ; et ce n’est pas votre couteau qui va vous sauvez la mise la fuite et la discrétion seront de rigueur !

Subnautica_20181215142224
Le danger est partout…

Explorer c’est bien gentil mais dans quel but ? Survivre OK mais sinon ? Il faut savoir que vous n’êtes pas le seul à avoir été éjecté du vaisseau via une capsule de survie, il y en a plus d’une vingtaine ! Et c’est votre radio (une fois réparée) qui va vous indiquez tout ça en étant de plus en plus active au fur et à mesure que l’on progresse. Si au départ les excursions sont limitées et peuvent paraitre longue, tout change avec le seaglide qui est une sorte de torpille qui vous tracte façon James Bond (c’est la classe !) et là toutes les distances sont plus courtes ! Pourquoi explorer ? Pour espérer trouver des survivants et surtout progresser dans l’histoire car oui le jeu n’est pas qu’un bête jeu de survie mais il propose également un scénario surprenant qui récompensera les joueurs aventureux ! Ainsi vous serez toujours récompensé lorsque vous accomplirez des objectifs transmis via votre radio. Cela peut être un gadget ou du loot utile pour la suite, ou plus simplement un cinématique qui vous met une sacrée claque dans le museau ! Du coup une exploration terminée en appellera toujours une autre jusqu’à découvrir la fin de Subnautica.

Subnautica_20181215143050
Je suis 007 !

L’exploration fera appel à tout vos sens. Au delà des paysages et des animaux qui s’offrent à vos yeux, il faudra également user de votre ouïe. Subnautica propose un environnement et une ambiance des plus immersive. Lorsque l’on dit que l’océan est un monde sans bruit, pas dans Subnautica et pas pour l’humain. Le moindre bruit devra éveiller votre attention, vous pourrez ainsi repérer beaucoup de prédateurs avant de vous trouver en mauvaise posture…

Subnautica_20181215143127
Et derrière un récif un nouveau paysage…

Une belle aventure, de la nage… et du craft !

Avec Subnautica vous en aurez pour votre argent ! Pour ma part, après 30 heures de jeu, je n’ai toujours pas vu la fin… Subnautica est très prenant mais peut se révéler oppressant après une grosse session de jeu. Si ‘ambiance sonore colle énormément à la « réalité », on peut se sentir seul par moment et nager en pleine mer avec pour seul bruit les vagues cela peut paraître dur… Subnautica peut également se révéler répétitif. Ce qui m’a frappé ce sont les stats in game assez précises et qui m’indiquaient après 9 heures de jeu que mon activité préférée était la nage : mais tu veux que je fasse quoi d’autre ??? Heureusement comme je le disais précédemment que la récompense est au rendez-vous après chaque exploration.

Subnautica_20181215143417
Ooooohhhhhh…..

Ne vous inquiétez pas car il existe une autre activité que la nage… le craft ! Vous allez en passer du temps devant votre imprimante 3D… Tout doit être extrait ou fabriqué. Lorsque vous allez entreprendre la création d’objet complexe, il faudra vous taper la fabrication de chaque ingrédient, sous ingrédient et sous sous ingrédient… C’est un peu répétitif surtout qu’à chaque fois on a droit à l’animation de l’imprimante qui est pas forcément rapide… A cette lenteur s’ajoute un problème de recherche des éléments nécessaires pour fabriquer l’objet que vous souhaitez. Alors je ne sais pas si c’est moi qui ai mal géré mais il l’a fallu chercher pas mal de temps l’ingrédient voulu alors qu’il se trouve juste sous mes pieds et qu’il ne demandait qu’à être scanné… Par la suite j’ai énormément lutté pour la gestion de l’inventaire que je trouve vraiment trop limité d’autant que certains éléments prennent plus de place que d’autres (une place démentielle !!!). J’ai multiplié les allers retours à ma capsule de survie parce que je n’avais que 5 places ce qui est ridicule et je faisais deux transformations et je repartais… Il existe bien les armoires de stockages qui flottent mais j’ai pas du comprendre leur fonctionnement (et puis je me suis dit que je ferai sans de rage^^). Du moment ou vous les larguez, vous ne pouvez plus les déplacer… Pratique car elle a la même capacité de stockage que votre capsule ne la déposez pas loin de cette dernière sinon elle ne vous servira à rien à moins e revenir dans la même zone plus tard ou si vous kiffez faire des allers retours pour vider l’équivalent d’un coffre de voiture (ce qui ont une femme et des gosses comprendront mon allusion…). Je ne dois pas avoir compris le truc car vous pouvez même lui donner votre nom… Du coup on peut stocker la personnaliser mais pas la déplacer je dois être trop con… Devinez comme le bordel de mon inventaire s’est arrangé ? J’ai tout balancé ! A un moment je me suis dis tu as géré comme un con des tuyaux tu en referas !

Subnautica_20181215140320
Calvaire n°1 : l’inventaire
Subnautica_20181209140731
Calvaire n°2 : la caisse que je me suis mis dans le ***

Conclusion

Subnautica est un voyage sous-marin qui vous pousse à explorer tel Robinson qui doit découvrir son île pour se donner une chance de survie. Tout est pensé dans le moindre détail du moindre petit organisme unicellulaire au bruit que peut émettre un mammifère géant. Chaque exploration comporte son lot de surprises qui poussent le joueur à aller toujours plus loin. Dommage qu’à l’instar de la réalité, le voyage se trouve limité par la taille des bagages que l’on peut mettre en soute… Subnautica n’en reste pas moins une grande réalisation offrant une expérience à ne manquer sous aucun prétexte !

Positif

  • Un monde magnifique et riche
  • Une expérience longue et immersive
  • Un concept de survie original
  • Une réalisation de haute volée

Négatif 

  • Beaucoup de craft…
  • Agrandissez l’inventaire !

Satisfaction du Piwi 92 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni Sony ni Unknown Worlds Entertainment ) ICI ou ICI 

Informations générales :

  • Date de sortie : 4 décembre 2018
  • Editeur : Unknown Worlds Entertainment
  • Développeur : Unknown Worlds, Grip Games, and Panic Button
  • Catégorie : Action aventure
  • Prix : 29,99 €
  • Classification : PEGI 7

1 thought on “Test Subnautica, vers l’infini et les fonds marins !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :