Test, Stellatum, un shmup classique mais solide !

Sometimes You éditeur de jeux à petits prix mais de bonne qualité est de retour avec, cette fois-ci, un shmup ! Après un puzzle game, Grass Cutter, un point’n clic, The tower of Beatrice, et un magnifique plateformer, Ovivo, c’est donc un nouveau genre qu’édite Sometimes You avec Stellatum développé par Satur Entertainment. Le jeu semble proposer un gros contenu solo et des visuels très soignés mais on sait que le shmup est un genre sous exploité car très particulier. On traverse la galaxie pour vérifier si Stellatum tient la route ! 

Stellatum_20190928225233
En route vers le soleil !

Simple, basique mais beau !

On joue pour une race extraterrestre qui vient de se préparer à conquérir l’espace extra-atmosphérique. Toute l’histoire commence au moment où on doit détruire une comète qui menace notre planète. Un événement imprévu s’est produit et nous a entraîné au cœur des combats. Mais tout n’est peut être pas aussi simple qu’il y paraît… Bon niveau scénario, c’est du vu et revu pour un shmup, après il faut bien justifier l’emploi de vaisseaux spatiaux et de tirs dans tous les sens… On commence donc par un bref didactaciel qui nous place aux commandes d’un vaisseau de la mort qui tue (oui parce qu’ensuite lorsque l’on commence l’aventure on a plus l’impression de diriger un vieux rafiot qui sort de la casse !) et la première chose qui frappe c’est que c’est vraiment bien réalisé ! 

vlcsnap-2019-09-29-21h59m40s629.png
Ça claque !

Vraiment, les effets visuels sont de toutes beauté, chaque vaisseau est minutieusement dessiné tout comme l’arrière plan même si il ne change pas d’un iota ! On a bien les éléments de premier plan constitué de bases ou de constructions ennemis qui donnent l’impression d’être dans un autre environnements mais l’espace reste l’espace. Les projectiles ennemis restent sommaires et se ressemblent tous pour la plupart mais on tombe très vite sur des ennemis aux attaques différentes et le jeu ne ralentit à aucun moment même lorsque des centaines de projectiles sont affichés à l’écran ! 

Stellatum_20190929142232
Le rythme est toujours soutenu !

Les boss sont très bien réalisés et de grandes envergures à l’instar de ce qui se fait dans tout bon shmup. En fait les gars de Satur Entertainment ont bien compris que c’est dans les vieux pots que l’on fait les meilleurs soupes et il faut reconnaître que l’adage fonctionne à merveille avec Stellatum ! Si les graphismes sont vraiment mis en avant on a, en revanche, l’impression que l’aspect sonore est passé aux oubliettes ! Très peu de musiques de fond et qui sont de surcroît de courtes boucles. Que dire des bruitages qui sont vraiment moyens ! Lorsque vous vous faites toucher on a l’impression d’entendre le capot d’un vieux tacot que l’on claque, et les tirs, qui sont en continu, font penser à une machine à laver en fin de vie.

Stellatum_20190928222632
Même pas peur !

Gameplay classique et personnalisation

Niveau gameplay, on reste dans du très grand classique avec cependant une pointe d’originalité avec la personnalisation de son vaisseau qui est sacrément détaillée ! Concrètement, votre vaisseau dispose d’un tir de base que vous pouvez changer en fonction du module que vous installez sur votre vaisseau : mitrailleuse, canon électrique ou à plasma, fusil à pompe, il y a vraiment de tout. En plus de ce tir de base, vous pouvez ajoutez un module dit passif. En gros de manière ponctuelle, votre vaisseau va balancer deux missiles ou deux mines en plus du tir de base ! Il ne faut pas négliger ce module passif car il pourra vous sauver la mise à de nombreuses reprises car les dégâts qu’il fait sont bien supérieurs à ceux de votre arme de base ! Et ce n’est pas tout !

vlcsnap-2019-09-29-18h46m10s612
Tous les petits traits bleu viennent du shoot secondaire !

Une fois que vous aurez choisi ces deux tirs vous pourrez vous choisir une spéciale voir deux offensives ! On retrouve une nouvelle fois les classiques du genre : tir de barrage, laser de la mort qui tue, souffle qui fait disparaître les tirs ennemis, méga mine… Ces supers servent généralement à faire le ménage lorsque les tirs fusent de tous les côtés et que notre jauge de vie et de bouclier descendent trop vite ! Car oui, votre vaisseau a une barre de vie et de bouclier qui peut se régénérer en cours de niveau une nouvelle fois en fonction de modules que vous fixez à votre vaisseau. Ces modules n’ont pas seulement une influence sur vos système d’attaque et de défense, vous pouvez également modifier la capacité de régénération de votre bouclier, votre vitesse, votre accélération et même votre stabilité gravitationnelle car si vous prenez ce dernier paramètre à la légère, votre vaisseau risque d’être pire qu’une savonnette ! Vous l’aurez compris, la personnalisation de son vaisseau tient une place importante et diffère selon votre style de jeu. Si dans les premiers niveaux on se contente de fixer le nouveau module car plus fort que le précédent, très vite, les équipements que vous débloquerez augmentent certaines stats mais en font baisser d’autres, il faudra donc faire des choix en fonction du niveau et de vos talents : si vous êtes un as de l’esquive vous privilégierez la vitesse et l’accélération, si vous êtes un bœuf comme moi : la puissance de feu et le bouclier !

Stellatum_20190929151007
On a vraiment le choix !

Niveau maniabilité, on est donc dans du grand classique mais force est de constater que ça marche ! Les gâchettes servent à tirer et à balancer vos armes et supers secondaires, le joystick gauche pour se déplacer et le droit pour orienter son tir. C‘est simple et on ne fait pas mieux ! J’ai parfois eu l’impression de constater quelques soucis de hit box que ce soient des projectiles qui vous touchent ou vos tirs qui passent à travers les ennemis mais je vous avoue ne pas en être sûr à 100% car par moments, il y a tellement de chose à l’écran qu’il est difficile de distinguer tous les tirs et savoir ceux qui touchent…

vlcsnap-2019-09-29-16h05m31s359
Oh bordel mais je passe où ???

Les défauts classiques du genre

Tout n’est pas rose pour Stellatum et le jeu souffre des défauts que l’on peut reprocher à tout shmup ! En fait le genre aura toujours le cul entre deux chaises : soit il est court et du coup on va râler sur le fait que le jeu soit trop court et ne propose pas assez de durée de vie. Soit le jeu est long et dans ce cas on râlera qu’il est répétitif et que l’on fait toujours la même chose. Car on ne va pas se voiler la face, à part nettoyer tout ce qu’il y a à l’écran et éviter les milliers de tirs qui nous arrivent dans la gueule, on ne fait rien d’autre. Stellatum propose 80 niveaux ce qui est énorme si l’on prend le temps de préciser que chaque niveau se fait en 5-10 minutes, le scrolling étant automatique. Vous l’aurez compris, cela fait une durée de vie énorme pour un petit jeu indépendant ! Sauf que… le jeu se montre très répétitif, sur 4-5 niveaux d’affilé, on a l’impression de croiser les mêmes ennemis, les mêmes paysages sans aucune modification notable et on se contente de maintenir le bouton tir appuyé… Je ne vous cache pas que cela est usant sur une session de 2 heures de jeu. Sur ce point là, les développeurs auraient pu se limiter à 40 missions. Même si l’on peut personnaliser notre vaisseau, ce n’est pas des armes différentes qui vont gommer ce sentiments de répétitivité très présent. Après il n’y a pas que le mode campagne ! On a également droit à un mode arène qui consiste en fait à faire face à des vagues d’ennemis et le but est de survivre en faisant un high score. 

vlcsnap-2019-09-29-18h47m44s078
Un plan de jeu…
vlcsnap-2019-09-29-18h47m15s058
… Un autre 20 minutes après… Déjà vu ??

Surtout que l’on n’a aucune possibilité d’aller plus vite vu que le scrolling est automatique ! A ce sujet, je l’ai trouvé parfois lent ou alors ce sont les niveaux qui comportaient certaines accalmies un peu trop longues à mon goût. Franchement, on se retrouve par moment avec deux pauvres vaisseaux ennemis et un scrolling qui est lent mais lent !!! Sur ce point le jeu est un petit peu déséquilibré : on va trouver des moments tout mous et au cours desquels il ne se passe rien et 5 secondes plus tard c’est la guerre des étoiles et il vous faudra vous fader le niveau en boucle pour réussir le passage… Car j’en profite pour glisser sur la difficulté du soft qui est assez relevée. Pourtant au début ça n’a pas l’air et les 10 premiers niveaux se font les doigts dans le nez mais par la suite… C’est un véritable calvaire même en améliorant le vaisseaux au maximum des capacités qui vous sont proposées ; car faire les niveaux précédents en boucle ne sert à rien, on collecte certes des ressources mais on a aucun nouveau module pour les dépenser… Rassurez vous le jeu propose trois niveaux de difficulté mais jouer en mode facile fait un peu de mal à l’ego…

Stellatum_20190929144532
Les boss ne sont pas le plus gros morceau

Conclusion

Stellatum fait le taf et on peut dire qu’il le fait plutôt bien ! Alors oui il présente les défauts du genre mais aussi les qualités ! La maniabilité répond très bien ce qui est important pour un shmup, le jeu est vraiment beau et propose une action assez intensive. On pourra reprocher quelques longueurs en raison d’un scrolling lent justement. Les développeurs ont également été un peu gourmands en voulant proposer 80 niveaux pour au final donner l’impression d’une répétitivité énorme !

Positif

  • Graphiquement très réussi
  • La personnalisation du vaisseau très détaillée
  • Gros contenu avec une bonne durée de vie

Négatif 

  • Une certaine lenteur dans le scrolling
  • Répétitif
  • Aspect sonore passé aux oubliettes

Satisfaction du Piwi 70 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Microsoft ni Sometimes You !) ICI.

apps.33275.13779103114023460.e2df532a-16d1-4a8e-90c1-ff8c35d988b0

 

  • Date de sortie : 9 octobre 2019
  • Editeur : Sometimes You
  • Développeur : Satur Entertainment
  • Catégorie : Action / Shmup
  • Prix : 14,99 €
  • Classification : PEGI 7

 

 

Le test a été réalisé sur une version presse offerte par Sometimes You.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :