Test 7th Sector, le puzzle game version grandiose !

Il y a des éditeurs qui nous inondent de jeux et c’est le cas de Sometimes You qui doit pas être loin de la bonne trentaine de jeux par an. Le résultat n’est pas toujours positif mais il arrive que la maison propose des OVNI et assurément, 7th Sector fait partie de ceux-là. Développé par le studio russe ou plutôt l’homme seul, Noskov Sergey, le jeu n’a eu de cesse d’être reçu positivement. Un jeu d’aventure parsemé de puzzles avec une direction artistique de qualité ne peut qu’attirer et charmer le spectateur surtout si on ajoute une part de mystère. Il est enfin temps de lever le voile. 

vlcsnap-2020-01-28-20h09m59s720
Psychose…

Un cadre abstrait et immersif !

Il y a des jeux qui vous happent dès les premières secondes de jeu ! Ne me demandez pas de vous expliquer la recette je doute qu’elle existe. J’ai l’impression que c’est la rencontre de plusieurs facteurs judicieusement choisis et utilisé par les développeurs. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, 7th Sector m’a littéralement conquis dès la première minute manette en main et je ne sais pas comment l’expliquer. D’ailleurs je pensais que jamais je n’aurai été autant entraîné par un puzzle game ! Surtout que je ne m’y attendais pas quand je vois que le jeu est un puzzle game développé par une seule personne et qui est sorti sans crier gare, il y a même de quoi se méfier ! Le jeu ne s’embarrasse pas et démarre d’emblée sur vous bloqué dans un écran de télévision et vous parvenez à en sortir sous la forme d’une étincelle et c’est parti pour une aventure prenante. Pas une ligne de scénario, pas un dialogue, le jeu vous balance au milieu d’un monde dévasté aux allures Cyberpunk !

7
Désolation
vlcsnap-2020-01-28-20h07m39s169
Et noirceur…

La force du jeu est que vous n’aurez rien sauf la musique et les bruitages et ça suffit ! Au début j’ai quand même eu un sentiment « wtf » mais très vite il a fait place à de la curiosité parce que le jeu ne vous explique rien ! Qui suis je ? Où suis je ? Que dois je faire ? Qu’est ce qui se passe dans ce monde ? On comprend bien qu’il y a quelque chose qui cloche et au départ vous devez fuir quelqu’un ou quelque chose mais pour en savoir en plus il faudra progresser à la sueur de vos neurones ! Ce qui est encore plus fort c’est que les informations que vous récolterez seront également auditives ou visuelles, vous n’aurez que très peu de ligne de dialogues. On se rend aussi compte que le scénario peut parfois aussi passer au second plan tant le gameplay est prenant ! Si le scénario passe au second plan, il faut préciser que ce passage n’est que temporaire et que votre curiosité va reprendre le dessus au gré de vos transformations / évolutions. D’une étincelle vous passez à un robot puis à un autre robot plus évolué et puis… Ce sera à vous de le découvrir mais vous risquez d’être bluffé surtout dans la dernière demi heure de jeu !

vlcsnap-2020-01-28-20h08m56s126
Non il ne parle pas
vlcsnap-2020-01-28-20h08m25s778
Un message et une réponse

Visuellement, j’ai trouvé le jeu très beau. L’environnement est épuré mais proposent également des détails mais uniquement si ceux-ci sont nécessaires. Là encore on sent une grosse réflexion dans la création du jeu et de son game design. Cette noirceur et cette désolation contribuent parfaitement à une ambiance mystérieuse voir mystique. Si le début du jeu nous cantonne au monde du petit en incarnant cette étincelle qui ne passe que de fils électriques en générateurs pour revenir à un fil électrique, le jeu passe dans le gigantisme lorsque nous prenons les commandes d’un petit robot (oui vous ne ferez pas l’étincelle tout le long du jeu bien que… « il suffira d’une étincelle!!! » RIP Johnny). En tout cas le jeu propose des environnements variés que ce soit dans leur taille ou dans leur palette de couleurs. Je rappelle que le jeu a été fait par un seul homme donc deux mains ou dix doigts ! Bordel testez le jeu et vous pourrez vous rendre compte du travail accompli ce qui confirme une nouvelle fois que ce n’est pas une question de moyens ou d’hommes c’est une question de talent ou d’envie pour faire un bon jeu ! Les décors permettent au développeur de vous faire ressentir ce qu’il veut que vous ressentiez, l’immersion est parfaite !

3
Du grand…
vlcsnap-2020-01-28-20h07m29s056
Au minuscule
vlcsnap-2020-01-28-20h09m44s450
Jusqu’à vous asphyxier !

De vraies énigmes mais pas que !

7th Sector est avant tout un puzzle game. J’ai rarement vu voir jamais vu un puzzle game aussi prenant et les énigmes y sont pour beaucoup puisqu’elles sont au cœur du jeu ! Pour progresser il faudra absolument les résoudre exceptées certaines qui constituent des objectifs secondaires mais pas si secondaires que ça puisque le jeu propose quatre fins différentes, vous voulez parler de rejouabilité ? Après je dois admettre que les énigmes peuvent rebuter certains joueurs par leur difficulté. Je ne déconne pas, les énigmes sont variées mais aucune ne propose de tutoriel et parfois il faudra tester de façon empirique pour comprendre le système et ainsi le résoudre comme un vrai casse tête quoi. Car le puzzle proposé peut vous amener à le voir de différente façon et donc à le résoudre de différentes façons sauf qu’une seule est la bonne. Le problème c’est que les seules armes à votre disposition sont vos neurones vos yeux et vos oreilles. Parfois les indices disséminés sont vraiment minimes et on peut se sentir perdu alors même que la solution est bête comme tout et du coup on se sent con…

vlcsnap-2020-01-28-20h09m14s094
J’ai failli péter un plomb sur celle-la
vlcsnap-2020-01-28-20h09m03s450
Et là c’est débrouille toi !

Les énigmes sont variées même si au départ elles tournent beaucoup autour de l’électricité et du chiffre 220 pour les fameux 220 volts qu’il faut atteindre pour que le courant et donc vous, passent. Comme je l’ai écrit précédemment vous n’allez pas être une allumette tout au long du jeu ce qui va également faire évoluer les énigmes. Mais le jeu ne se contente pas de puzzle et proposent aussi des séquences de tirs ou de plateformes. J’ai trouvé ces séquences anecdotiques et je sens que notre ami Noskov (oui on est intime) avait plus à cœur de bosser ces puzzles plutôt que ces séquences mais il s’est senti obligé de les ajouter pour varier le gameplay et ne pas rendre son jeu rébarbatif. C’est bien vu et c’est vrai que ça permet de donner une bouffée d’oxygène mais on peut reprocher le fait qu’elles soient même travailler même si le gars était seul pour faire son jeu (on est exigeant où on ne l’est pas !). En tout cas niveau environnements et ambiance, ces séquences ajoutent un peu plus dans l’aspect apocalyptique et cyberpunk. L’ensemble s’articule parfaitement et offre au jeu une bonne durée de vie de l’ordre de trois heures voir bien plus si vous bloquez sur les énigmes. Il propose en plus une certaine rejouabilité si vous voulez découvrir les fins alternatives qu’il propose. Un petit mot sur la maniabilité du jeu qui est vraiment au top que ce soit pour le tir, la plateforme et les énigmes. Si le soft ne propose jamais de tutoriel, les commandes sont vraiment intuitives et on pige vite le concept surtout que les contrôles répondent parfaitement bien.

vlcsnap-2020-01-28-20h08m36s160
Vous êtes bon en math ?
vlcsnap-2020-01-28-20h08m02s412
Il va falloir !
4
Les phases de tirs…
10
Assez (trop ?) basiques

Conclusion

Une nouvelle fois, c’est des jeux dont on attend le moins qui nous surprennent le plus et de la plus agréable des manières. J’ai véritablement été conquis par 7th Sector alors que le type de jeu « puzzle game » n’est clairement pas ma tasse de thé. Mais le soft bénéficie tout d’abord d’une excellente direction artistique soutenue par une très bonne réalisation graphique et sonore. Le jeu bien que minimaliste de prime abord démontre vite qu’il ne propose que l’essentiel et le nécessaire. Les énigmes sont bien difficiles et variées et repose une nouvelle fois sur un minimum d’informations mais qui se révèlent suffisantes pour parvenir à la solution. En plus, le jeu propose d’autres phases qui ajoutent de la variété dans le gameplay et permette de tenir le joueur accroché à la manette. Quand au final je me redis que 7th Sector est le résultat du travail d’une seule personne, je suis encore plus bluffé ! 

Positif

  • Immersif et beau
  • De réelles énigmes prenantes et variées
  • Bonne durée de vie
  • Excellente direction artistique

Négatif 

  • Il faut parfois s’arracher les cheveux pour progresser
  • L’ambiance peut en rebuter certains

Satisfaction du Piwi 92 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Microsoft ni Sometimes You !) ICI.

apps.51426.14486389281810595.597bbb2b-9355-445d-a473-98e292c2d940

 

  • Date de sortie : 5 février 2020
  • Editeur : Sometimes You
  • Développeur : Noskov Sergey
  • Catégorie : Action / Puzzle
  • Prix : 16,99 €
  • Classification : PEGI 18

 

 

5 commentaires sur “Test 7th Sector, le puzzle game version grandiose !

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour ton test incroyable ! Je ne suis pas amie avec les énigmes, et pourtant, j’apprécie de plus en plus les puzzle games, depuis que je m’intéresse aux jeux indés. Ton test et les graphismes me vendent carrément le jeu ! D’ailleurs, peut-on le comparer à un Limbo ou Inside en terme de gameplay ? Merci à toi !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :