Test Ash of Gods Redemption, riche mais mou !

On se lance dans le test d’Ash Of Gods Redemption le RPG tactique au tour par tour (ça fait un sacré genre!) développé par Aurumdust qui, parait-il, est très imprégné de la licence Banner Saga. Ca tombe bien je n’ai jamais joué au fameux Banner Saga, je suis donc en terrain inconnu ! Après moi et les jeux tactiques au tour par tour on est pas forcément copain. Moi je suis plus dans l’action pure et dure mais non moins stratégiques or calculer le déplacement de chaque personnage et ses attaques très peu pour moi ! Mais comme j’ai entendu que du bon de ce jeu, je me suis senti obligé de m’y essayer. Voyons si Ash Of Gods Redemption me réconcilie avec le genre !

vlcsnap-2020-01-25-23h20m35s534

En rang !

Une narration lente et inégale

Ash Of Gods Redemption est également un jeu narratif. A ce titre le jeu propose d’emblée différents modes de difficultés, un pour profiter justement de l’histoire, un mode normal et un mode homme de fer qui vous offrira des combats absolument dantesques et d’une difficulté parfois insurmontable bref. Le jeu propose donc une histoire sur laquelle vous allez influer via vos choix lors des phases de dialogues. Certains choix ne rapportent que quelques collectibles mais d’autres influent carrément sur la suite des événements et la mort de vos compagnons… Le jeu nous conte l’histoire de trois personnages, Thorn Brenin capitaine de la garde, Lo Pheng garde du corps et Hopper le scribe. Pour la faire simple régulièrement viennent des faucheurs qui sont des monstres qui effectuent le grand fauchage en fait ils réduisent à néant toute forme de vie qu’ils croisent sur leur chemin. Heureusement douze braves s’étaient sacrifiés pour que plus jamais cela ne se reproduisent mais quelque chose à chier et voilà que les événements reprennent place… Au delà de l’histoire principale, les personnages qui composent votre groupe ont tous un background assez étoffé et peut être trop… Le jeu ne vous y oblige pas mais si vous voulez être tranquille et bien progresser, il va falloir vous fader des tonnes de dialogues afin d’augmenter la ferveur, le moral ou leur fidélité envers vous. 

vlcsnap-2020-01-25-23h20m14s010

Des choix à faire…

vlcsnap-2020-01-25-23h20m03s055

… au milieu de dialogues parfois insipides

vlcsnap-2020-01-25-23h19m50s174

Et encore des choix…

Les premières heures du jeu peuvent d’ailleurs se montrer tout simplement horribles en raison de ces dialogues clairement plus présents que les combats… En plus les dialogues se font sur fonds fixes avec parfois le visage des personnages qui changent pour coller aux dialogues. A l’instar des jeux japonais qui proposent ces dialogues avec images fixes, Ash Of Gods Redemption abuse de ce système dont je suis vraiment pas fan. J’ai vraiment du mal à rentrer dans l’action et même les cut scenes ne sont pas forcément animées. J’ai quand même bien apprécié la patte graphique donnée à ces phases avec les codes de la bande dessinée. C’est à peu près la seule chose qui m’a plu car les musiques qui entourent les dialogues et la narration, si elles sont bien travaillées, restent très monotones et mollasones. Alors certes elles collent parfaitement à l’ambiance du jeu qui est assez lourde mais une nouvelle fois cela m’a empêcher de me plonger pleinement dans l’histoire.

vlcsnap-2020-01-25-23h18m14s907

Niveau mise en scène…

vlcsnap-2020-01-25-23h18m27s050

… c’est le strict minimum !

vlcsnap-2020-01-25-23h18m38s482

 

Gameplay riche et maniabilité horrible !

Parlons peu parlons bien et parlons des phases de combats qui je le rappelle se font désirer. Le jeu se fait au tour par tour et il reprend les codes classiques de ce qui fait un tour par tour. Les combats prennent place dans un environnement fermé et marqué façon échiquier pour faciliter la lisibilité. Vous allez donc réaliser pour chacun de vos personnages une action. Et dieu sait que vous aurez le choix entre les différentes classes de personnages dont vous disposerez. Entre les combattants, les lanciers, les archers, les magiciens, les assassins, les défenseurs oui le jeu est bien détaillé et les ennemis présenteront les mêmes différences de classe. Il va donc falloir bien penser chacune de vos actions car excepté le mode facile qui vous permet de profiter de l’histoire, le jeu ne laisse pas droit à l’erreur et se montre très difficile ! Bref en fonction de la classe de votre personnage, vous allez pouvoir attaquer les ennemis qui sont à porter, préparer une riposte, faire un soin sur un autre personnage ou simplement vous mettre à l’abri. Une fois chaque action effectuée vous pouvez mettre fin au tour. C’est simple à décrire mais à faire… Déjà passer d’un personnage à un autre est un véritable calvaire et pour que vous vous perdez dans vos actions rien ne vous indique les personnages auquel il reste des actions à faire. Ensuite vous devrez constamment jouer avec les indications qui bouffent une place monstre à l’écran ! Le soft joue entre l’équilibre santé / énergie. La première influe sur votre vie et la seconde sur vos actions et il est possible de porter un coup sur l’énergie ou sur la santé ce qui ajoute une dimension stratégique. Sauf qu’il faut pouvoir vérifier si votre coup sera efficace car je le redis, le jeu est bien chaud et ne vous laisse rien passer.

vlcsnap-2020-01-25-23h19m41s870

Là ça va

vlcsnap-2020-01-25-23h20m48s129

Oh bordel !!!

Le jeu propose une foultitude d’actions mais la maniabilité ne suit vraiment pas ! On dirait que la manette n’a pas assez de boutons ! Et puis je comprends toujours pas pourquoi il faut alterner croix et stick pour switcher entre vos différents personnages.  J’ai eu l’impression que les développeurs ont voulu trop en faire et qu’ils se sont parfois perdus. Je pense par exemple aux Passé les combats (et les dialogues) le jeu est un RPG ce qui signifie que vous allez pouvoir faire évoluer vos personnages. J’ai trouvé quand même cet aspect un peu trop simpliste et le jeu repose essentiellement sur les strixtes des sortes de pierres qui vous immunisent contre le Fléau et sans lesquelles vous ne pouvez survivre. Vous les récolterez après les combats que vous aurez menés. J’ai parfois eu l’impression que l’obtention de ces pierres est scriptée et il vaut mieux prévenir que guérir ce qui vous poussera à appliquer le principe de précaution à outrance ! Dans l’ensemble c’est sympathique mais répétitif. Les batailles sont bien prises de tête mais on parvient vite à dégager des stratégies payantes dans quasiment tous les cas.

vlcsnap-2020-01-25-23h21m21s884

Les stats sont sommaires

vlcsnap-2020-01-25-23h20m25s490

Tout comme la gestion du groupe

Ash_of_Gods_Redemption_19

Bon là on gère moins…

Une belle direction artistique mais une réalisation minimale

Comme je l’ai écrit précédemment, la direction artistique est plutôt bien choisie et l’aspect bande dessinée assez bien fichu. Mais on ne retrouve selon moi cette qualité que dans les cut scenes. Pour les dialogues on se contentera de stickers fixes et je ne vais pas parler des phases de combats que j’ai trouvé quand même assez moches ! Entre le décor pas forcément bien modélisés et les ennemis qui se ressemblent tous, on voit que les développeurs ne se sont pas foulés ! C’est pareil pour les musiques ok elles sont bien fichues mais elles sont sacrément redondantes et on a l’impression de les entendre en boucle !

vlcsnap-2020-01-25-23h21m45s310

Joli mais sommaire

Ash_of_Gods_Redemption_15

Très sommaire !

vlcsnap-2020-01-25-23h19m26s725

Graphiquement c’est bien fait

vlcsnap-2020-01-25-23h18m45s230

Avec un vrai parti pris

Conclusion

Ash Of Gods Redemption propose une belle histoire narrée avec beaucoup de soins et de détails… Les combats respectent les classiques du genre et offrent beaucoup de possibilités qu’il faudra exploiter si vous voulez survivre à la difficulté du jeu. C’est dommage que la réalisation ne suive pas entre la modélisation des combats et la maniabilité, cela rajoute de la difficulté à un jeu déjà bien pourvu en la matière. En tout cas les fans du genre en auront pour leur argent même s’il faudra passer outre l’ambiance très austère du jeu ! 

Positif

  • Des combats bien recherchés
  • Une histoire profonde
  • Bonne DA pour les cut scenes

Négatif 

  • La difficulté du jeu
  • Le caractère austère et mou
  • Maniabilité à revoir

Satisfaction du Piwi 60 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Sony ni ni Microsoft ni Koch Media !) ICI ou ICI.

apps.12576.14003457326621871.8c131151-8d00-4717-9df1-530adb5dccd9

 

  • Date de sortie : 31 janvier 2020
  • Editeur : Koch Media
  • Développeur : Aurumdust
  • Catégorie : RPG tactique
  • Prix : 29,99 €
  • Classification : PEGI 16

 

 

Le test a été réalisé avec une version presse offerte par Koch Media.

 

 

 

 

 



Catégories :Tests

Tags:, , , , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Test 9 Monkeys of Shaolin, le beat’em up à l’ancienne ! – Piwigaming

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :