Test Streets Of Rage 4, la tatane à l’ancienne !

Ça y est elle est enfin là la suite tant attendue de la saga Streets Of Rage ou SoR pour les intimes. Enfin quand j’écris « tant attendue » je devrai rajouter « pour les plus vieux d’entre nous au du moins les trentenaires » puisque cette saga s’est arrêtée en 1994 plus ou moins avec l’époque 16-bit. On va dire qu’il s’agit des licences qui n’ont pas réussi le passage de la 2D à la 3D ou du moins ne l’ont pas tenté et pour cause ! Dernièrement on a eu des licences qui ont enfin sauté le pas de la 3D avec un résultat plus que mitigé et je pense bien évidemment à la série Contra. Mais SoR 4 ne semble pas tomber dans cet ecueil est conserve son gameplay en mode scrolling horizontal et décor 2D. Le retour aux sources est-il salvateur ?

Mon test de Contra Rogue Corps ICI.

vlcsnap-2020-05-01-19h50m38s753
Oui à l’ancienne !

Une réalisation haute en couleurs !

Autant le dire tout de suite les visuels de SoR4 chatouillent la rétine ! C’est très propre et on oublie le pixel art, à l’exception des personnages des versions précédentes que l’on peut débloquer et qui sont strictement identiques aux opus précédents, et on passe en mode « comics » et le résultat est vraiment réussi ! Certains râleront en prétextant que l’aspect à l’ancienne leur manque, j’avoue que je fais souvent partie de ce groupe sauf lorsque le changement donne une plus-value et, à mon sens, dans le cas de SoR 4 c’est le cas ! J’y reviens mais je dois dire que les sprites old school d’ Axel, Blaze et Adam m’ont particulièrement plu surtout qu’ils sont associés au gameplay de l’époque et donc n’ont pas de « super coup » (j’y reviendrai). Les environnements sont bien variés même si on retrouve les grands classiques de tous les beat’em all qui ne brillent jamais par leur scénario. Si SoR est la suite des précédents opus, on reprend les mêmes et on recommence : tout allait bien dans la ville quand les jumeaux Y débarquent et c’est vous qui allez sauver les honnêtes citoyens.

vlcsnap-2020-05-01-19h51m18s088
C’est propre !
vlcsnap-2020-05-01-19h50m28s573
On a même les vielles animations !

Oui cela tient sur un post-it et on va traverser des lieux classiques, on commence souple par les ruelles, petit passage en prison et commissariat car même la police est corrompue, les inévitables égouts, tout comme l’inévitable scrolling vertical avec le passage en ascenseur. On passera également par le toit du bulding et ses trous mortels et un petit tour d’avion qui se crashera mais j’ai envie de crier « c’est qui le patron ?!?!« . Peu d’originalité au niveau des lieux proposés mais il faut admettre que c’est bien très bien fait et le jeu ne souffre d’aucun ralentissement même en présence de nombreux ennemis avec les animations propres au niveau. En parlant des ennemis, je reste sur ma faim. Une nouvelle fois on retrouve les clin d’œil à la série et cela plaira aux plus anciens, on a donc droit à Brandon Kevin et autre Jordan mais aussi au gourmand, au commissaire, aux flic brutes, tout y est ! Tout y est mais peu de nouveautés et il faut dire que si en 1994 on admet que les ennemis se différencient uniquement par leur couleur ; le fameux problème de mémoires des anciennes consoles avec le support cartouche qui obligeait les développeurs à faire preuve de créativité dont notamment changer uniquement la couleur du sprite pour créer un nouvel ennemi ; en 2020 on est en droit d’en attendre plus… Donc on retrouve le même concept de changer la couleur du sprite je trouve que ça fait peu.

vlcsnap-2020-05-01-19h50m58s388
La couleur du sprite des ennemis…
vlcsnap-2020-05-01-19h49m12s135
C’est beau !
vlcsnap-2020-05-01-19h48m41s521
Et fluide !

Le jeu ne souffre donc d’aucun ralentissement et les animations de votre personnage également même si celles des ennemis sont un peu plus sommaires et hachées (à mon goût). Les super coups que vous délivrez sont accompagnés de très beaux effets même si ceux d’Axel sont les plus badasses. Niveau son, les bruitages sont ceux de l’époque, une nouvelle fois, un poil plus de travail aurait été bienvenu. Les musiques en revanche sont au top et donne encore plus de pêche à un jeu qui en regorge ! Elles se marient très bien avec les environnements à l’écran. J’avais détaillé l’excellent travail fait sur les musiques dans un article dédié vous trouverez le lien juste en dessous.

Streets of Rage 4 dévoile les artistes de son OST !

vlcsnap-2020-05-01-19h00m07s074
Toujours décalé…
vlcsnap-2020-05-01-18h58m20s329
… et badasse !
vlcsnap-2020-05-01-19h03m31s171
Je reste sur le cul par les égouts

Gameplay et maniabilité old school

Venons en au gameplay, SoR 4 est, comme ses prédécesseurs, un pur beat’em all comment cela peut il en être autrement lorsque vos aînés ont donné leurs lettres de noblesse au genre ! On va donc parcourir des niveaux en scrolling horizontal et défoncer tous les bonzes qui vont se présenter à nous : simple mais efficace ! Le jeu vous propose d’affronter des voyous en tout genre mais également la police corrompue, les deux ne vous attendent d’ailleurs pas pour se foutre sur la gueule et il faut savoir parfois en profiter pour récupérer que le gagnant. Les ennemis que vous rencontrez ont, à chaque fois, une attaque qui leur est propre et qu’il est facile d’anticiper. Le jeu va se complexifier lorsque les ennemis de différents types vont se multiplier à l’écran, le but va alors de les superposer à l’ancienne pour maximiser vos dégâts et donc votre scoring. Car le jeu n’est pas difficile à faire en soi, la difficulté est de faire de bon combos afin de réaliser le meilleur score et obtenir le rang S. Si les premiers niveaux de difficultés se font les doigts dans le nez, le véritable challenge arrive avec le mode difficile qui minimise le nombre de vos vies et maximise les dégâts que vous prenez !

vlcsnap-2020-05-01-19h49m27s048
Faut faire des combos !
vlcsnap-2020-05-01-19h49m56s820
Les boss sont de la partie !

Bien sûr chaque niveau se termine par un boss bien badasse. Pas difficile à vaincre du moment ou vous maîtrisez bien ses paterns. Une nouvelle fois, ce ne sont pas les boss en eux mêmes qui sont dangereux, ce sont les mobs autours qui vont vous frapper dans le dos. Les boss que l’on retrouve dans les niveaux ultérieurs en qualité de trash mob, il n’y pas de petits profits ma bonne dame ! Pour vous défendre vous avez à votre disposition un bouton de frappe, un saut et un coup de super qui consomme un peu de votre énergie et enfin une attaque ultime. Le système du coup de super est bien pensé, en gros vous l’utiliser, vous perdez de la vie que vous pouvez regagner si derrière vous frappez les ennemis sans vous faire toucher. En gros c’est le bon vieux système de la carotte. Pour le reste le gameplay est très sommaire et reprend trait pour trait celui de ses aînés, on retrouve la possibilité de saisir des armes ennemis pour frapper ou les lancer et des pommes et des poulets pour se restaurer. Rien de neuf et c’est bien dommage ! Le gameplay est à mon goût trop sommaire et manque à se renouveler comme j’ai pu le voir dans Ragging Justice.  Heureusement que chaque personnage dispose de combos différents et sur ce point je trouve que Cherry tire son épingle du jeu grâce à sa rapidité. Les personnages rétros sont également plus efficaces selon moi en raison de leur animation réduite. Car j’ai trouvé que la maniabilité du jeu souffre d’une certaine lourdeur comme les jeux d’époque. Les déplacements des personnages sont laborieux et parfois on va pester en raison du manque de réactivité de notre personnage, c’est d’ailleurs peut être pour cela que Cherry et les personnages rétro sont plus efficaces : ils compensent cette lourdeur par leur vitesse ou leur animation minimaliste !

Mon test de Raging Justice ICI.

vlcsnap-2020-05-01-19h48m22s276
Là je lâche tout !
vlcsnap-2020-05-01-19h02m37s460
Plus on est de fous…
vlcsnap-2020-05-01-18h58m46s891
Qui en veut ?

Répétitif et limité…

SoR 4 est un pur beat’em all et il donc totalement jouissif mais il souffre également des défauts commun à tous les jeux du genre. Il est avant tout très répétitif, et cette répétitivité est exacerbée par un gameplay très sommaire assorti d’une maniabilité minimaliste. On se contente de frapper tout ce qui bouge, et on réfléchit uniquement en présence de boss ou de certains passages chauds que l’on aura bien travaillé. C’est en ça que je trouve le jeu limité et on aura vite fait de faire le tour. On a bien la possibilité de débloquer de nouveaux personnages qui sont en fait les personnages avec les sprites classiques. Le jeu compense sa répétitivité et son manque de contenu par la multiplication des clin d’oeils à l’attention des plus vieux et donc du premier public visé. Car le jeu propose un mode histoire mais qui se boucle en moins de deux heures même s’il est composé de 12 stages. A côté du mode histoire, on a le mode arcade qui est en fait le mode histoire qu’il faut réaliser avec seulement un continu et sans sauvegarde, rien de bien nouveau donc. On a enfin le mode Boss qui nous propose d’affronter des boss à la chaîne. Sympathique mais une nouvelle fois limité et on va vite se lancer après plusieurs essais.

vlcsnap-2020-05-01-18h59m05s645
Même en masse…
vlcsnap-2020-05-01-19h00m26s735
… il ne faut vraiment pas…
vlcsnap-2020-05-01-19h00m50s320
… me chauffer !!!

Conclusion

Il est là il est beau il est propre il est tout neuf mais il a quand même une petite odeur de renfermé ce Streets Of Rage 4 ! Les plus vieux seront heureux de retrouver un classique près de 25 ans après, classique qui s’est refait une nouvelle jeunesse avec un lifting graphique vraiment réussi et collant à la mode actuelle. Les plus jeunes pesteront quand même sur un jeu à la maniabilité lourde et au gameplay trop sommaire. Le jeu reste quand même très solide mais me demande si la hype qu’il y a autour ne tient pas essentiellement grâce à son nom… Pour exemple si vous voulez un excellent beat’em up, je ne peux que vous recommandez l’excellent Shaq Fu A Legend Reborn ! 

Mon test de Shaq Fu A Legend Reborn ICI. 

Positif

  • Très bonne réalisation
  • De la baston à l’ancienne
  • Pour les plus vieux

Négatif 

  • Lourd dans la maniabilité
  • Répétitif

Satisfaction du Piwi 70 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Sony ni Microsoft ni Dotemu !) ICI ou ICI.

apps.10693.14069309968707701.a188f5d6-70d3-461d-9589-070aaa69ac0b

 

  • Date de sortie : 30 avril 2020
  • Editeur :Dotemu
  • Développeur : Dotemu, Lizardcube, Guard Crush Games
  • Catégorie : Action / Aventure
  • Prix : 24,99 €
  • Classification : PEGI 12

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :