Test Tour de France 2020, de la souffrance encore de la souffrance !

Comme toutes les simulations sportives, le Tour de France a droit à son millésime. Il faut dire que depuis que je tiens ce blog, je m’ouvre peu à peu à des jeux d’un genre nouveau comme la moto et aujourd’hui le vélo. Bon ça tourne essentiellement autour des deux roues, étrange… Bref j’avais souffert l’an dernier et je me suis dit que cette année ce serait plus simple vu que je ne pars pas de zéro !  Et puis je me suis dit que vu que le Tour ne se tiendra pas aux dates habituelles et donc ne me permettra pas de faire mes siestes estivales, Tour de France 2020 va soigner ce manque… On se lance donc dans ce test sans pédaler dans la semoule ! 

Tour de France 2020 2020-06-07 08-40-14

Et c’est reparti !

Un contenu légèrement augmenté

Niveau contenu on retrouve quasiment le même jeu que l’an dernier. On a donc droit à l’intégralité du Tour de France version 2020 avec les équipes officielles. Il y a également les mêmes épreuves que l’an dernier auxquelles on ajoute Liège-Bastogne-Liège assez réputée pour ses côtes à répétition et ses goulots d’étranglement qui vous obligent à bien vous positionner au risque d’être coincé dans le ventre mou du peloton (je vous avais bien dit que j’avais progressé). Le jeu propose également un nouveau mode contre la montre beaucoup plus développé que les épreuves du même genre que l’on avait dans la mouture 2019. Bon d’accord c’est vraiment léger en terme d’améliorations mais c’est ce qui se fait pour toutes les licences annuelles. Je pense notamment au FIFA, NBA2K, NFL, NHL, à chaque fois les développeurs se contentent de quelques petites touches au niveau du contenu et du gameplay (et encore) seul l’aspect graphique bénéficie d’améliorations qui sont fonction des nouveaux développements possibles sur le support.

vlcsnap-2020-06-07-08h31m11s384

Il faut dire que la principale nouveauté de Tour de France 2020 est la vue subjective. Cette vue offre une immersion accrue, en effet quoi de mieux que d’être les yeux du coureur pour se plonger pleinement dans la course. Une vue immersive soit, mais cette vue n’est pas forcément la plus utile pour gérer les concurrents autour de vous. Dans le peloton, il vaut mieux faire gaffe à vos concurrents directs et donc la vue du dessus est meilleure. Le même problème se pose lors d’une échappée. La vue du dessus permet de bien se caler dans la file et faire gaffe aux enfoirés qui ne participent pas aux relais préférant ménager leurs efforts pour vous planter une attaque à 10 bornes de la fin sans que vous puissiez les rattraper par manque d’énergie… Je suis également un peu déçu par le manque de sensation de vitesse que propose cette vue. Il faut savoir que les coureurs sont capables de rouler à 30 km/h en côte et dépassent les 70km/h en descente (qui a dit dopage ou vélo électrique?) on est donc en droit d’attendre des sensations de vitesse. La vue du dessus est totalement déplorable sur ce point puisque même à 50km/h on a l’impression de se trainer comme un escargot sauf dans la traversée de zone plus urbanisée et proposant plus de public et de décors qui défilent plus vite. Lorsque vous vous trouvez en campagne en revanche c’est la cata et la vue subjective ne corrige rien à cela…

Tour de France 2020 2020-06-07 08-36-21

Tour de France 2020 2020-06-07 08-41-14

Difficile de gérer

Tour de France 2020 2020-06-07 08-40-32

Surtout dans le peloton !

Du point de vue de la réalisation, le jeu présente de nettes améliorations notamment au niveau de la modélisation du public et des décors mais cela reste très perfectible dans l’ensemble. Même si c’est mieux ça reste limite. Les coureurs restent bien modélisés et leurs mouvements réalistes mais les gusses que l’on croise le long des routes ont tendance à tous se ressembler au delà d’une fait qu’ils soient sans relief… Les décors souffrent également du syndrome du plat que l’on retrouve avec Fallout 76 (oui même après un an je ne lâcherai pas ce bousin). Les maisons et autres végétaux sont beaux de loin mais dès que l’on arrive à leur hauteur, on s’aperçoit qu’il s’agit uniquement d’un sprite dénué de 3D… C’est vraiment léger. Surtout que le jeu présente également quelques bugs de collision comme l’écran qui tremble lorsque vous heurtez la barrière invisible (oui oui j’ai bien écrit barrière invisible) de la route… Pire lorsque vous traversez certains concurrents comme s’ils étaient des Caspers en puissance…

vlcsnap-2020-06-07-08h31m32s261

Tour de France 2020 2020-06-07 08-41-52

C’est pas très jojo…

La réalisation reste de toute façon fidèle au support original ce qui signifie beaucoup d’austérité et le fait que l’on ne va pas se marrer souvent voir pas du tout… Il suffit de se mettre sur France 2 au moment du tour pour se rendre compte que c’est pas la grosse marade ! Ce n’est pas pour rien que l’on s’endort au bout de 20 minutes. Sauf que dans le jeu, vous n’aurez pas droit aux commentaires qui vous décrivent les paysages que vous traversez ou encore les différents mouvements de vos adversaires. Vous n’aurez que pour seul guide votre directeur de course qui, il faut le reconnaître, sait faire preuve d’un peu d’humour. La phrase « bon il se passe grand chose donc je vais faire une sieste et vous me réveillez à 10 kilomètres de la fin » m’a tué surtout que j’étais dans une échappée qui va durer jusqu’à la fin avec un peloton qui a tout fait pour nous rattraper !

Tour de France 2020 2020-06-07 08-36-45

Brrr…

Tour de France 2020 2020-06-07 08-37-18

Des efforts sont faits dans la présentation des épreuves

Tour de France 2020 2020-06-07 08-38-37

Un peu plus de dynamisme

Le vélo c’est de la souffrance avant tout…

Le gameplay est toujours aussi complet et à eu droit à certaines simplifications. Attention ne pensez pas non plus que gagner le Tour est devenu une sinécure ! Entre pédaler, accélérer, gérer son effort, gérer son équipe, faire gaffer à la prise au vent (qui joue sur votre endurance), l’aérodynamisme, vous ne saurez plus ou donner de la tête ! L’oreillette est toujours de mise et est inévitable ! Sans elle vous n’êtes rien ! D’une manière générale, elle permet de donner des directives assez générale pour se libérer un peu l’esprit. L’oreillette vous permet de donner des ordres à vos coéquipiers : appliquer un tempo élevé ou ralentir, suivre toutes les attaques, donner un ravitaillement, protéger un coéquipier. Vous pouvez même prendre le contrôle d’un équipier quel qu’il soit et autant de fois que cela vous chante !

Tour de France 2020 2020-06-05 18-19-38

Attendre l’arrivée de tout le monde à la fin : horrible !

Il n’empêche que, malgré les quelques simplifications, le jeu reste une simulation pure et dure et un tantinet rébarbative… Les épreuves sont longues trèèèès longue ! Comptez une bonne heure et demie pour faire une épreuve (2 heures pour un Paris Dauphiné) et multipliez par 20 et vous aurez une idée du temps qu’il faut pour ne faire ne serait ce qu’un tour… Le jeu propose toujours d’accélérer le temps pour passer des moments assez monotones comme 150 bornes de plaine où il ne se passe rien. Même avec cette possibilité, la course reste longue car il n’est pas possible d’avancer d’un coup à l’endroit désiré, il faut inévitablement se taper toute la route en mode accélérer X4… Cela reste long et on se retrouve à rester statique devant son écran à se faire chier… Il faut être très stratégique et le jeu ne pardonne aucune erreur ce qui peut paraître frustrant lorsque l’on se plante dans une attaque à 20 kilomètres de la fin et que du coup on finit 20 ème… Je comprends pas pourquoi les développeurs n’ont pas inséré une possibilité de rendre le jeu un peu plus arcade. On rêve tous de faire une échappée à l’ancienne sur plus de 150 kilomètres mais dans Tour de France 2020 c’est tout bonnement inimaginable et c’est dommage car cela aurait pu intéresser un public plus large…

vlcsnap-2020-06-07-08h31m01s008

Conclusion

Le Tour de France revient avec peu d’innovations que ce soit graphiques, sonores ou gameplay. Le jeu reste toujours aussi exigeant et reste une simulation pure et dure qui exclut toute forme d’arcade. Le jeu, même s’il présente un dépoussiérage visuel reste quand même juste au niveau graphique par rapport à ce qui se fait en général. Il n’empêche que Tour de France 2020 est le seul jeu de vélo que l’on peut trouver (en dirigeant un coureur j’entends) et en cela les fans de vélos seront satisfaits par les améliorations et correctifs apportés. Les béotiens restent en revanche toujours exclus de la fête…

Positif

  • Une pure simulation de vélo
  • Très gros contenu
  • C’est le seul jeu sur le marché

Négatif 

  • Une réalisation toujours aussi austère
  • Réaliste à en crever
  • Une réalisation qui fait grise mine

Satisfaction du Piwi 58 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Sony ni Microsoft ni Nacon !) ICI ou ICI.

apps.50522.13911096416359540.48e592b9-1e04-4f12-b3e5-eb670fc68e01

 

  • Date de sortie : 4 juin 2020
  • Editeur : Nacon
  • Développeur : Cyanide Studio
  • Catégorie : Simulation / vélo
  • Prix : 49,99 €
  • Classification : PEGI 3

 

 

Le test a été réalisé avec une version presse offerte par Mercure Digital (Merci Remy et Amélie !).



Catégories :Tests

Tags:, , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :