Test Rock of Ages 3 : Make & Break, déjanté, inclassable et imprécis…

On se retrouve aujourd’hui pour un test de jeu indé, mais pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de Rock of Ages 3 édité par l’excellent studio Modus Games qui est à l’origine de l’excellent Trine 4 et dont on attend pour cette année Ary and the secret of seasons, Skully ou encore Remothered, c’est donc du très lourd niveau édition ! Côté développement on a ACE Team, Giant Monkey Robot deux studios chiliens qui sont surtout connus pour la licence Rock Of Ages. Les différentes vidéos du jeu dévoilées petit à petit montre un jeu totalement déjanté avec un humour très Monty Python-esque. Mélangeant tower defense et arcade la licence Rock Of Ages est tout simplement inclassable et voyons si cet opus continue en ce sens.

Mon test de l’excellent Trine 4 se trouve ICI.

Rock of Ages 3: Make and Break_20200717234629

Ça s’annonce folklo…

Une réalisation qui ne laissera personne de marbre

Avant de parler du gameplay de Rock of Ages, il est impossible de passer outre la réalisation qui annonce déjà un jeu totalement décalé. Si le jeu propose un mode histoire, il ne faut pas compter sur un erstaz de scénario. On incarne un bateau grec qui va parcourir l’histoire du monde et accomplir différentes épreuves les confrontant à des personnalités historiques. A chaque époque, on a droit à une cinématique qui est surtout un prétexte pour nous proposer des récits mettant en scène, Jules Cesar, les hommes de cor magnons, le roi des mongols, la reine suisse ou encore Louis XIV et à chaque fois très inspirés de l’humour des Monty Python. Premier constat, l’humour est particulier et ne conviendra pas à tout le monde. Régulièrement les développeurs dépassent allègrement la frontière de l’absurde. Si ce genre d’humour ne me rebute pas, je l’apprécie à petites doses et vu le nombre énorme d’époques proposées, je ne vous cache pas être arrivé très vite à saturation. Après et comme je le dis souvent, les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

Rock of Ages 3: Make and Break_20200718142251

César plus débile que nulle part ailleurs

Rock of Ages 3: Make and Break_20200718141400

Rock of Ages 3: Make and Break_20200717235201

Niveau graphisme, le jeu oscille entre le très bon et le mauvais. Les cinématiques sont réalisées en mode cartoon « à plat ». C’est original, bien fait mais cela ne casse pas trois pattes à un canard. Ca fait quand même le boulot et à tête reposée, j’ai finalement la sensation que c’est ce qui a été le mieux fait… Les phases de descente de boules (oui dit comme ça c’est douteux mais on verra la gameplay plus tard) sont en 3D. Les environnements sont très différents d’une période à l’autre mais c’est dommage de voir que les pistes et les obstacles sont toujours les mêmes d’une époque à l’autre (avec certes quelques variations mais le plus gros ne bouge pas d’un iota). En parlant des obstacles, ils n’ont pas tous eu droit au même traitement et la modélisation de certains laisse à désirer avec des sprites plus que grossiers. Si on ajoute à cela le fait que le jeu ne suive pas la cadence lorsque plusieurs éléments s’affichent en même temps, il y a de quoi être déçu. Car oui, le jeu ralentit énormément à certains passages pouvant même gêner dans la maniabilité… 

vlcsnap-2020-07-18-18h03m37s037

Les ralentissements sont gérables…

vlcsnap-2020-07-18-18h03m00s913

Sauf là…

Et que dire des phases de tower defense, celles qui nous proposent de préparer la route pour les boules ennemis en posant des obstacles pour ralentir ou détruire les tentatives de l’adversaire. J’ai eu carrément l’impression de régresser d’une génération de consoles… De près ou de loin ce n’est pas forcément beau à voir. Les obstacles sont modélisés à minima et on est régulièrement obligé de jouer avec le zoom afin de se rendre réellement compte du terrain. C’est assez fatiguant surtout que la maniabilité laisse à désirer avec une imprécision omniprésente (j’y reviendrai).

vlcsnap-2020-07-18-20h27m42s784

Pas très agréable à regarder

vlcsnap-2020-07-18-19h10m46s966

Mais surtout peu pratique

vlcsnap-2020-07-18-18h18m01s523

Et peu lisible…

Niveau son, une nouvelle fois ce n’est pas exceptionnel. Chaque époque à une musique propre, le problème est que cette musique est la même au cours des 3 à 4 épreuves proposées. Vous aurez donc largement le temps de les connaître par cœur jusqu’à en avoir plein le c***, les oreilles plutôt, surtout quand les choses ne se passent pas comme prévues. Les bruitages sont pas exceptionnels et interviennent assez régulièrement avec un petit retard ce qui est déroutant surtout sur les bruits que peut faire votre boule, je pense notamment à la boule de moutons ou la boule de vaches, oui vous avez bien lu… Les bruits de l’environnement ne se renouvellent pas d’une époque à l’autre ce qui est, une nouvelle fois, dommage et qui enlève de la cohérence à un jeu qui n’en a déjà que très peu.

vlcsnap-2020-07-18-20h28m38s428

Certains environnements sont cependant beaux

vlcsnap-2020-07-18-19h11m25s173

Comme Rome

vlcsnap-2020-07-18-18h06m09s952

Mais la modélisation laisse à désirer

Un mélange original mais incomplet

Il est temps d’évoquer le gameplay et je ne sais par quel bout commencer. Le jeu mélange donc des phases de tower défense et des phases beaucoup plus arcades au cours desquelles on dirige une boule qui doit éviter les obstacles pour arriver au bout de la piste en première position ou dans le but de détruire le château ennemi. En fait chaque époque proposent différentes épreuves qui utilisent l’une ou l’autre phase de gameplay ou les deux. Sur le papier, on peut se dire que le contenu s’annonce divers et varié mais au final on répète en boucle les mêmes choses avec pour seule différence le décor… On a donc l’épreuve de la course d’obstacles. On est en duel avec une autre boule et le but est d’arriver premier tout en évitant les obstacles. L’épreuve du contre la montre est la même que la première sauf que cette fois on est seul sur la piste. L’épreuve de guerre qui mélange tower défense et descente de boules (désolé j’adore cette expression). Il faut très vite préparer ses défenses pour ensuite prendre les commandes de sa boule pour aller détruire le château ennemi. On a également droit à l’épreuve de scoring qui consiste encore à descendre la piste tout en détruisant des cibles sur la piste. Vous avez remarqué que très souvent il faut descendre une piste le plus vite possible. Les phases de tower defense sont moins présentes et surtout moins développées. 

vlcsnap-2020-07-18-19h11m35s631

Seul le décor change

Ces phases de tower défense se révèlent très anecdotiques. Elles reposent uniquement sur le parcoeurisme. Il suffit de faire un test pour voir ou vont passer les boules ennemies pour ensuite recommencer l’épreuve en posant les obstacles et les pièges aux endroits adéquats. Le jeu propose pas mal de pièges différents mais plus de la moitié se montrent totalement inefficace et on va abuser de certaines combinaisons qui se révèlent dévastatrices, le combos tour / ventilateur fait beaucoup de mal ! Généralement ces épreuves se déroulent en plusieurs manches et il faut à chaque fois refaire ses défenses en les adaptant en fonction de leur destruction car vous ne pouvez pas placer au même endroit un piège qui vient d’être détruit. Au final, quand je dis que ces phases sont anecdotiques, c’est surtout en raison d’une IA faiblarde qui ne fait preuve d’aucune originalité dans ses déplacements d’une manche à l’autre. Déplacements que l’on ne comprend d’ailleurs pas car très souvent ils ne répondent à aucune logique ni physique…

vlcsnap-2020-07-18-18h04m26s326

Ne vous cassez pas la tête…

Cette impression est très vite confirmée une fois que l’on est aux commandes de la boule… Concrètement on a la possibilité de la diriger de gauche à droite de la faire accélérer ou ralentir avec le stick et de la faire sauter via le bouton X. C’est simple à dire mais à pratique diriger la boule se révèle laborieux et j’ai souvent eu l’impression que le jeu ne prenait pas en compte certains de mes inputs ou alors avec un gros délai ce qui occasionne des sorties de route trop fréquentes… Certaines boules comme les moutons ou la vache disposent d’un frein un peu plus fort ce qui permet de combler ces problèmes mais cela se fait au détriment de la puissance ou de l’accélération. La principale difficulté du jeu vient de cette imprécision dans la maniabilité ainsi que sur l’absence totale de logique dans les contacts avec le décor ou les pièges. C’est un petit peu énervant surtout qu’un même choc au même endroit avec la même vitesse à des effets différents… C’est un peu dommage de ne pas avoir bien checké la physique ni l’inertie dans un jeu qui devrait reposer essentiellement sur ces deux caractéristiques… Si l’IA est aux fraises, certaines pistes ne laissent que très peu de marge d’erreur et c’est un petit peu lourd. Parce que oui l’IA est totalement à l’ouest que ce soit pour construire sa défense qui est toujours basée sur les mêmes principes ou pour détruire notre château. que dire des boulets ennemis qui prennent toujours la même direction d’une manche à l’autre et qui n’est pas la plus opportune.

vlcsnap-2020-07-18-19h10m56s990

Je suis une vache

vlcsnap-2020-07-18-18h06m19s757

Prévisible

Un gros contenu mais répétitif

Rock Of Ages 3 propose une bonne durée de vie avec avant tout un mode histoire assez conséquent au regard du nombre des époques avec un système de progression via un déblocage d’étoile qui nous oblige à faire quasiment toutes les épreuves. Alors vous me direz que c’est un peu le concept d’un jeu : le faire en son intégralité. Rock Of Ages est constitué d’une succession d’épreuves qui malheureusement se ressemblent toutes. Les mots changent mais on s’évertue constamment à diriger un boulet avec beaucoup d’imprécision sur des pistes que j’ai trouvé un peu trop longues. Le rythme du coup est lui aussi un peu mou. Rater une manche bêtement et se retaper le niveau qui est d’une lenteur affreuse surtout lorsqu’il faut préparer ses défenses en début de manche. On nous laisse trop de temps alors que les boulets ennemis sont cons comme des poules. Mêmes les cinématiques de chaque époque sont assez redondantes et à part débloquer quelques nouvelles défenses ou boulet aux statistiques différentes le jeu n’est pas très démonstratif pour récompenser le joueur.

vlcsnap-2020-07-18-20h27m51s974

Ça passe !

vlcsnap-2020-07-18-18h03m51s466

Mais lâche moi !

 Le jeu propose enfin, puisque c’est la nouveauté du jeu, un mode création qui permet de laisser la pleine mesure à sa créativité et créer son propre niveau et le proposer au monde entier. Le test ayant été réalisé avant la sortie du test je n’ai pas pu tester les créations des autres joueurs mais le but étant de pourrir la vie des autres nul doute que les pistes seront plus sadiques les unes que les autres mais je me laisse le temps de compléter le test après la sortie du jeu.

vlcsnap-2020-07-18-18h04m49s014

Plein gaz !

vlcsnap-2020-07-18-18h19m22s882

Et merde !

Conclusion

Rock of Ages 3 Make and Break mise beaucoup sur son côté déjanté mais le problème est que son concept peine à se renouveler au niveau de son gameplay. Malgré des épreuves différentes, on tourne toujours à faire la même chose et les différents obstacles ne font pas disparaître le sentiment de répétitivité. L’humour ne plaira pas à tout le monde, comme la réalisation qui est, elle aussi, originale… Le contenu ne parviendra pas au manque de fun à jouer pourtant mis très en avant lors de la phase développement du jeu. Je reste au final déçu du résultat final. 

Positif

  • Totalement déjanté
  • Un concept toujours aussi original…
  • Gros contenu

Négatif 

  • … mais qui peine à se renouveler
  • Répétitif
  • Aspect sonore passé aux oubliettes

Satisfaction du Piwi 55 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Sony ni Microsoft ni Modus Games !) ICI ou ICI.

apps.51790.13535375962293680.7fdd0927-22e2-4d2f-be7e-e02a2b303067

 

  • Date de sortie : 21 juillet 2020
  • Editeur : Modus Games
  • Développeur : ACE Team, Giant Monkey Robot
  • Catégorie : Action / Aventure
  • Prix : 29,99 €
  • Classification : PEGI 12

 

 

Le test a été réalisé avec une version presse offerte PS4 par Warning Up (Merci Remi !).



Catégories :Tests

Tags:, , , , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Rock of Ages 3: Make & Break est disponible ! – Piwigaming

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :