Test Jeux Olympiques de Tokyo 2020, le sport avec du fun !

Tout comme l’Euro, les JO ont eu droit à leur report d’une année à cause de la Covid. Je me demande toujours pourquoi on a conservé le naming Tokyo 2020 au lieu de 2021 mais bref passons. Tous les 4 ans on a donc droit au jeu officiel de l’évènement planétaire et je dois admettre que je n’ai jamais été conquis par les jeux. J’ai toujours eu l’impression que les développeurs se sont toujours appliqués pour retranscrire la monotonie de la diffusion de l’évènement par le groupe France Télévision, il manque plus que les commentaires totalement démagos de Patrick Montel et on s’y croirait ! Et puis on a eu l’angoisse de ne plus voir les jeux officiels des JO pour des raisons de pognon et de droit à l’image trop cher pour un studio et impossible à rentabiliser. C’est vrai il n’y a pas eu de jeu pour Rio uniquement un Mario et Sonic aux JO. Et puis voilà que je découvre que le jeu officiel est développé par SEGA… hein ??? Je me suis donc lancé dans le jeu mi figue mi raisin entre attentes et monotonie et le titre donne un indice sur mon ressenti final !

Oui Sonic est là…

Jeu Officiel on en est sûr ???

J’exagère un poil avec le truc car d’après les mentions sur la jaquettes et tout au long du jeu, il s’agit bien du jeu officiel mais j’ai quand même vérifié sur la boite passées les 20 premières minutes de jeu ! Le jeu propose un côté décalé ou un côté genre « on ne se prend pas au sérieux » et ce dès l’édition du personnage. On peut créer notre avatar avec pas mal d’options au niveau des corpulences, du visage avec une personnalisation assez poussée. Mais ce n’est pas de la personnalisation du personnage dont je veux parler mais de la réalisation et de son côté arcade et limite enfantin / fun. J’ai du mal à exprimer ce sentiment mais manette en main, on comprend très vite qu’on est très loin des standards ennuyeux d’une simulation et que l’on est là pour passer un bon moment sans se prendre la tête et sur ce point les développeurs ont particulièrement bien réussis leur coup en proposant un jeu résolument tourné arcade et dans lequel on enchaîne sans peine et sans ennui les 18 épreuves qui y sont intégrées. On a plus l’impression d’être devant Mario et Sonic aux Jeux Olympiques que devant les habituels jeux officiels et c’est tant mieux !

Voilà…
Il court vite !
Les supers coups renforcent le côté arcade

Mais un jeu arcade ne signifie pas un jeu avec une réalisation au rabais. Tokyo 2020 propose des graphismes qui tiennent la route avec des environnements fidèles à la réalité mais toujours avec ce côté fun. Je reviens sur la personnalisation d’avatar, oubliez l’idée de créer un athlète type Usain Bolt au mieux vous faites un Christophe Lemaître… L’éditeur d’avatar a un côté éditeur de mii avec un désign final enfantin. Vous pouvez d’ailleurs habiller votre avatar avec des éléments totalement loufoque type le costume de Sonic. Pour revenir sur la réalisation, le jeu est bien fluide sur toutes les épreuves et l’action parfaitement lisible même si j’ai eu un peu de mal sur l’épreuve de base ball et l’appréhension du bon moment pour frapper la balle. L’aspect son est réduit à son plus simple appareil avec quelques bruitages, aucune musique si ce n’est celle du menu et une voix off, toujours la même, qui fait office d’arbitre / commentateur des faits de jeu. Même si c’est très minimaliste cela ne m’a pas choqué car on est plus en mode au taquet sur la manette à chambrer les potes ou les joueurs online qu’à écouter les sons du jeu !

Visuellement c’est propre !
L’effet flou pour la vitesse est bien fichu

Du fun du fun et une manette à changer !

Niveau gameplay, Tokyo 2020 est un jeu 100% arcade ! Certaines épreuves m’ont ramené 20 ans en arrière et m’ont rappelé l’incroyable Track’n Field qui a couté bon nombre de manettes de Nes ! L’épreuve du 100 mètres consiste simplement à appuyer sur le bouton A au bon moment pour le départ et ensuite à bourriner la même touche pour aller le plus vite possible ! Oui la manette risque de prendre cher ! La majeure partie des épreuves tournent autour des mêmes mécanismes simples de gameplay. Le 100 mètres haies nous oblige à incliner le joystick au bon moment mais rien de compliqué. En fait les sports qui en demandent le plus vont être ceux d’équipe ou ceux qui demandent un temps de jeu plus long type tennis ou tennis de table. Mais, une nouvelle fois, les développeurs ont tout fait pour que le jeu soit simple et accessible à tous du plus jeune, au gros geek en passant par le non gamer tout le monde peut y trouver son compte et tout le monde peut s’amuser quasiment à armes égales.

Le gameplay est toujours simple
Le judo demande un peu plus de rythme

Tout n’est pas rose et ‘ai quand même eu du mal avec certaines épreuves qui sont trop simplifiées à mon goût et qui mériteraient d’avantage de commandes pour proposer un gameplay plus riche. Je pense aux sports co, une passe, un tir ou un plaquage, une accélération et une action spéciale une fois une jauge chargée c’est peu ! Je reviens également sur le Base ball ou le tennis pour lesquels j’ai eu énormément de mal à timer le bon moment pour frapper la balle me tapant des échanges interminables ou des strikes à répétition. La boxe est un petit peu buguée puisqu’il suffit de spammer le bouton du direct pour empêcher l’adversaire d’avancer et le marteler de coups. Enfin je dois dire qu’à côté de cette extrême simplicité il y a le 4 nages qui est totalement à l’ouest (enfin c’est mon sentiment !). Il faut marteler les touches mais en rythme et surtout bien gérer son endurance au risque de caler à mi course. C’est un peu bizarre et ça va à contre courant par rapport au reste du jeu. Malgré ses écueils, le jeu reste super sympa à parcourir particulièrement à plusieurs.

J’ai eu du mal avec le Base ball
La boxe est bien rythmée
Le tennis un peu ennuyeux

Exceptées les épreuves plus élaborées la majorité des sports ne prennent pas plus de deux minutes ce qui donne un rythme assez élevé au jeu et empêche d’avoir un sentiment de répétitivité. Le jeu est donc facile à prendre en main et très fun à jouer mais je suis quand même resté sur ma faim au niveau du contenu. 18 épreuves c’est peu surtout que celle proposées sont funs et on en voudrait plus. Je n’ai pas non plus trouvé le choix des épreuves très opportun. C’est peut être mon côté français mais quand je pense JO je ne pense pas nécessairement au rugby à 7 au basket ball au tennis ou encore au base ball (ce choix est une spéciale dédicace pour les ricains je ne vois pas d’autre explication). Les sports olympiques sont plus l’athlétisme, le canoé ou d’autres sports mineurs. On retrouve les épreuves emblématiques comme le 100 mètres, le saut en longueur, le judo, la boxe amateur, les nouvelles venues avec le BMX ou l’escalade sur parois.

ça c’est JO !
La nage est vraiment fun

Je reste quand même sur ma faim étant précisé qu’au niveau mode de jeu, on n’a droit seulement à un mode entraînement, un mode en ligne et un mode partie classée c’est peu ! A côté, les développeurs nous ont vendu le mode avatar qui effectivement propose un très grand nombre de possibilités que ce soit la personnalisation du corps, de la voix ou de la tenue. Mais franchement un jeu sur les JO, je me fous un peu de la personnalisation de mon personnage, je veux des modes de jeu, je veux des épreuves, je veux du sport bordel !

Il y a de quoi faire

Conclusion

J’ai été très agréablement surpris par Tokyo 2020 avec son gameplay orienté arcade et qui fait passer le fun avant tout ! Les épreuves s’enchaînent très bien et très vite et l’avantage du jeu est d’être accessible à tous petits et grands, geek ou pas. La réalisation du jeu accentue ce côté fun et « pas prise de tête ». Ce que je trouve dommage c’est le nombre d’épreuves très réduit. Le jeu est certes proposé à seulement 39,99 euros mais je ne cracherai pas sur une petite MAJ qui ajouterait quelques épreuves de sports dits « Jeux Olympiques » à savoir des sports mineurs que l’on voit tous les 4 ans. Avec une maniabilité très simplifiée ce n’est pas très difficile pour les développeurs de faire cet ajout. En tout cas le jeu est vraiment bon et il y a moyen de passer de très bon moments entre potes !

Positif

  • Facile à jouer et accessible à tous
  • De l’arcade 100% fun
  • Une réalisation honnête

Négatif 

  • Un manque d’épreuves
  • Des commandes trop simplifiées sur certaines épreuves

Satisfaction du Piwi 83 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni Sony ni Nintendo ni Sega !) ICI PS4 ou ICI SWITCH ou ICI XBOX ONE.

  • Date de sortie : 22 juin 2021
  • Editeur : SEGA
  • Développeur : SEGA
  • Catégorie : Simulation sports
  • Prix : 39,99 €
  • Classification : PEGI 12

Le test a été réalisé avec une version presse XboxOne offerte par Koch Media (Merci l’équipe !).



Catégories :Tests

Tags:, , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :