Test Back 4 Blood, des zombies, du fun et encore du fun !

Deux mois après une bêta qui soufflait le chaud et le froid, le produit final est enfin entre mes sales pattes. Back 4 Blood est tout simplement le Left 4 Dead 3 que beaucoup attendent depuis un bail. Il faut dire que le dernier L4D est sorti il y a 12 ans et continue de tourner pour une poignée d’irréductibles puisqu’il n’a eu aucun successeur digne de ce nom. Les gars de Turtle Rock se lancent dans la danse en proposant un jeu coopératif dans lequel un groupe de 4 survivants va devoir seserrer les coudes pour parvenir d’un point A à un point B : oui le rapprochement avec L4D est très facile à faire ! Le fait de se lancer dans un tel pari présente des risques minimes vu que les zombies sont à la mode avec notamment la série The Walking Dead et son spin off mais aussi tous les films qui sortent régulièrement sur le sujet et qui ont connu des fortunes diverses. Bref il est temps de faire face à l’apocalypse zombie et de voir si enfin L4D a un successeur digne de ce nom !

Tout part de là

Tout part d’une apocalypse…

L’histoire est très basique et peu originale, bon vous me direz qu’en matière de zombie on a fait le tour en terme de scénarios et excepté une intervention des extra terrestres je ne vois pas comment un scénario peut être original sur le thème. L’histoire de Back 4 Blood se déroule après une épidémie catastrophique où la plus grande partie de l’humanité a été tuée ou infectée par un parasite appelé le Ver du Diable. Les Infestés, ces créatures à l’allure de zombies, ont envahi le monde et sont déterminés à anéantir les derniers vestiges de la civilisation. Un groupe de vétérans de l’apocalypse appelé les Nettoyeurs s’est rassemblé à Fort Hope pour riposter et reconquérir le monde. L’histoire se compose de 4 actes narrées à l’Américaine : intro, climax retournement de situation et fin. Le jeu s’inspire des séries B, on a donc des personnages badasses qui ont toujours le bon mot dans n’importe qu’elle situation histoire de mettre de l’humour gras mais qui fonctionne.

La mise en scène est simple…
… et les personnages badasses

Au niveau des nettoyeurs, ils sont au nombre de 8 avec un background qui leur est propre et que l’on ne voit que dans le descriptif du jeu puisque même les cinématiques que comporte le jeu n’en parle pas ! Bien sur, chaque survivant a des capacités qui lui sont propres et qui donnent des classes différentes. On a Hoffman qui fait office d’ingénieur, Walker l’ancien Ranger pro du combat, Doc qui est le médecin, Maman qui semble diriger le groupe, Holly le jolie fille qui manie très bien la batte de baseball, Evangelo qui se faufile partout, Karlee qui est polyvalente et enfin Jim qui est le sniper parce qu’on a toujours besoin d’un tireur d’élite ! Le choix des personnages est utile au niveau du gameplay mais en revanche au niveau de l’histoire, cela ne change rien et je suis même déçu que le jeu ne propose pas d’avantage de scènes les mettant en avant ce qui auraient ajouté du corps à l’histoire du jeu. Ne trouver le descriptif (détaillé) des personnages que sous forme de fiche est vraiment dommage et on a l’impression que les survivants sont plus des PNJ que des personnages centraux !

Vous ne passerez pas !

Une réalisation en dents de zombie

Oui je me permets des jeux de mots moyennasses et alors ? Lors de la bêta, j’avais pointé du doigt la réalisation assez inégale du jeu et en tout cas tout juste dans la moyenne de ce qui se fait. Le jeu final confirme malheureusement les doutes que j’ai émis. Les environnements sont variés et bien modélisés dans l’ensemble mais ce sont les détails qui fâchent. Les éléments de décors ne sont pas très détaillés et les textures sont un peu baveuses. Les zombies sont un peu flous et, comment le reprocher aux développeurs vu la masse d’individus qui composent une horde, sont dupliqués un peu de manière grossière car il n’est pas rare de croiser sur le même zombie dans une dizaine… Même les zombies spéciaux manquent de charisme ou en tout cas de relief. Là où une witch ou un hunter nous foutait les boules, B4B nous proposent des spéciaux assez plat, même le tank pourtant synonyme de stress manque de punch. Je râle mais le jeu est loin d’être laid, juste je m’attendais à mieux pour un studio comme Turtle Rock appuyé par un éditeur comme Warner Bros.

Ok il flotte…
Quelques effets mais ça reste limité

Ce qui est vraiment préjudiciable, c’est le manque de lisibilité du jeu et ce manque de lisibilité est général. Le level design de chaque niveau est bien pensé et assez recherché. Si dans la majorité des cas, il n’y a qu’un seul chemin de possible, celui-ci comporte de nombreux chemins annexes qui aboutissent sur des caisses de ravitaillements avec un contenu attrayant et utile. Le problème c’est que l’ATH est très épuré et il est très facile de passer à côté de ces passages. Le manque de lisibilité devient problématique en combat surtout lorsqu’une horde débarque ! Le jeu devient un bordel sans nom et on perd très vite de vue ses compagnons de fortune diminuant ainsi drastiquement nos chances de survie surtout en vétéran où la coopération est absolument nécessaire. En milieu fermé on ne sait plus où donner de la tête et on va se contenter de vider nos chargeurs dans le tas au risque d’arroser nos collègues…

Dans les lieux clos la visibilité est très réduite !
Oh le bordel !

Au niveau son, il y a à boire et à manger. Les bruitages fusent dans tous les sens entre les zombies, les pétoires et surtout les personnages qui ne cessent de parler tout au long de la mission. Comme la coopération est au centre du gameplay on ne va cesser de pointer des munitions, des soins ou encore des armes pour les collègues sauf qu’à chaque fois, un des personnages y va de sa petite remarque ! Bilan ça braille dans tous les sens dans le jeu en plus du chat qui est nécessaire pour progresser dès que l’on passe en difficulté normal. Les bruits des pétoires sont corrects mais j’aurai aimé un peu de différenciation d’un fusil à pompe à l’autre. On sent bien que le jeu est plus tourné vers l’arcade et le fun que le réalisme même au niveau des bruitages. Les musiques sont vraiment pêchues et vont parfaitement avec l’action du jeu que ce soit dans les temps forts comme pour les temps calmes. Mention spéciale pour une mission de l’acte 1 qui demande d’activer un juke box pour faire diversion et la musique nous régale de sons cultes du rock ou du métal !

Les spéciaux sont risibles…
… quoique …

Left 4 Dead customisé

B4B est un copié collé de Left 4 Dead au niveau du concept et du gameplay et ne s’en cache pas du tout ! On a une équipe de 4 survivants et chaque épisode consiste à se déplacer d’un point A à un point B, lesdits points étant des safe room qui donnent un temps de répit entre deux missions d’un acte. C’est d’ailleurs l’occasion de s’arrêter au magasin du jeu pour faire le plein de munitions, d’armes, d’objets secondaires et même se refaire une petite santé. Entre les deux points : une tonne de zombie à éviter ou à oxyder selon vos préférences. C’est donc extrêmement simple mais la balade ne sera pas une sinécure loin de là ! Il faudra notamment faire attention à tout ce qui pourrait alerter une horde et le danger est partout : corbacs, alarmes de voitures ou de portes, sans oublier certains zombies spéciaux qui ne sont là que pour vous faire ch***. Comme je l’ai dit plus haut, sur notre chemin on trouvera bien quelques abris et caisses de ravitaillement qui rendent l’expédition plus facile. C’est simple mais aussi répétitif ! Le jeu propose quelques variantes avec certains épisodes, comme tenir une position, détruire un objectif et donc se taper des hordes, transporter un élément pour des rescapés isolés (les pires missions puisque lorsque vous portez le chargement, vous ne pouvez utiliser vos armes ou objets secondaires) mais on ne s’éloigne que très peu du schéma de base.

Le magasin passage obligé !
On vide les chargeurs !
Ces missions sont galères !

J’ai quand même eu l’impression que B4B proposait un arsenal un peu plus conséquent que celui de son illustre ainé. On retrouve un classement des armes un peu en mode J-RPG. On a différentes catégories : pompe, SMG, FA, MG, sniper et les secondaires avec le petit flingue, la batte cloutée, le couteau, ou encore le katana. Ensuite les armes ont un critère de rareté qui les rend plus ou moins puissantes et enfin il est possible d’y ajouter des accessoires histoire de les rendre encore plus mortelles ou maniables : silencieux, crosse, frein de bouche, viseur, lunette, balle à tête creuse, il y a de quoi faire et surtout de quoi varier les plaisirs ! Une fois les éléments trouvés, il est possible de personnaliser les armes chez le marchand dans le hub central du jeu aka Fort Hope.

Ouais je suis pas bien

Mais Back 4 Blood ne se contente pas d’ajouter des armes supplémentaires, il utilise surtout un système de cartes qui de prime abord paraît capilotracté mais au final très intuitif. Vous pouvez personnaliser un deck qui peut contenir jusqu’à 15 cartes sachant que la première sera celle qui sera activée au début de la partie. Ensuite au début de chaque épisode, chaque joueur pourra choisir une carte parmi 5 tirées au hasard dans son deck. Bien sûr on cumule les cartes débloquées sur les épisodes avant (du moins sur la même partie) et les bonus qu’elles procurent se cumulent aussi comprendre si deux joueurs utilisent la carte plus 15 % d’endurance et bien vous aurez 30%. Toutes ses cartes donnent des buffs individuels ou pour l’équipe et sont assez nombreuses pour que tout le monde y trouve son bonheur : porter deux armes principales, avoir de la santé, des munitions de l’endurance, supplémentaires, pouvoir porter des objets de soutien en plus, des balles perforantes. Franchement toutes les citer est exhaustif. Les cartes peuvent être achetées chez le marchand via les points de ravitaillement gagnés avec le succès des missions. Si vous faites des parties longues, y a moyen de vous transformer en mode god mode ! C’est limite nécessaire en mode vétéran car il y a beaucoup de zombies et vous n’êtes vraiment pas solide ! A ce sujet, j’ai trouvé le jeu assez difficile du moins dès que l’on passe en normal. Je ne parle même pas du mode vétéran qui est impossible à faire si ce n’est avec 3 bons joueurs car les randoms sont vraiment limites !

Il faut bien se préparer
God mode activé

Un gros contenu mais des corrections à prévoir !

Le jeu offre un sacré contenu avec un challenge relevé ! La campagne est assez longue et peut se faire en coop ou en solo avec uniquement des bots. Pour certaines missions, il vaut mieux se les faire en solo histoire de reconnaître le terrain et ne pas se perdre inutilement. D’une manière générale, le niveau étant assez élevé, il vaut mieux bien connaître les missions si on veut réussir. De toute façon, le jeu se destine avant tout au multi mais il faudrait pour se faire arranger les serveurs histoire de les rendre plus stables. Je n’ai pas subi de déconnexion mais j’ai souvent constaté des décalages en début de niveau : soit je devais attendre que les autres joueurs apparaissent à mes côtés soit inversement lorsque j’apparaissais, les gars avaient déjà commencé la partie en quittant le refuge du départ… Ces mêmes problèmes de connexion sont la source de problème d’affichage avec des armes qui n’apparaissent pas, laissant notre personnage les mains vides… Après j’ai joué avant la sortie officielle du jeu et si les serveurs étaient opérationnels (et bien remplis vu que je n’ai eu aucun mal à trouver une partie) ils n’étaient peut être pas à 100% de leur capacité.

où est mon arme ?

Autre chose avec laquelle j’ai eu du mal, c’est la maniabilité ! J’ai trouvé le curseur beaucoup trop sensible et si vous êtes un vieux con comme moi, un passage par la case option est plus que recommandé ! J’ai trouvé l’excès de sensibilité problématique que ce soit en combat avec une visée un peu calamiteuses mais cette sensibilité est surtout très problématique pour interagir avec les objets qui ont une hitbox bien trop petite. Régulièrement je me suis acharné pour ramasser quelques pièces de cuivres et je ne vous parle pas de problème lorsque plusieurs objets sont contenus dans une même caisse… Si la maniabilité peut être réglée il serait bon que les hitbox des objets soient un peu agrandies. C’est dommage de faire un jeu bien pêchu et de perdre du temps à ramasser des objets, j’ai trouvé que cela cassait le rythme alors que les phases de ravitaillement pourraient être plus rapides ! Je serai extrêmement bref sur le mode versus. Tout simplement car j’y ai très peu joué et je mettrai donc le test à jour ultérieurement. Déjà lors de la bêta, le mode ne m’avais pas du tout enchanté et ensuite, il faut dire que sur ce mode, les joueurs se montraient plus rares. Vu que la campagne est bien prenante et propose un sacré challenge je me suis donc consacré corps et âme à celle-ci que ce soit en multi ou en solo !

La galère des hitboxs !
Et un coup dans le vent !

Conclusion

Left 4 Dead se cherchait un successeur et je dois dire que Back 4 blood fait bien le taf ! Si vous cherchez absolument l’esprit de l’aîné, je vous le dis tout net passez votre chemin. Back 4 Blood reprend bien le concept et l’améliore même en ajoutant un système de carte bien pensé et utile in game mais il manque un je ne sais quoi qui donnait à L4D un côté « wtf » qui est bien moins présent dans B4B qui semble se prendre un peu plus au sérieux malgré les références aux séries B. En tout cas le jeu propose une campagne assez conséquente qui est certes répétitive mais qui propose un bon challenge pour tous les amateurs de zombies ! Pour les possesseurs d’Xbox, le jeu est inclus dans le Game Pass vous n’avez donc aucune excuse pour passer à côté. Pour les joueurs de Sony, B4B reste seul sur le marché et ses qualités valent quand même que l’on s’y attarde un petit peu !

Positif

  • Fun à jouer
  • La coopération au cœur du gameplay
  • Une campagne conséquente…
  • Le système de cartes

Négatif 

  • … mais répétitive
  • Les hitbox laborieuses
  • Les problèmes de décalages de connexion

Satisfaction du Piwi : 75 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni Sony ni Warner Bros !) ICI PS5 / PS4 ou ICI XBOX SERIES X/S XBOX ONE.

  • Date de sortie : 12 octobre 2021
  • Editeur : Warner Bros. Games
  • Développeur : Turtle Rock Studios
  • Catégorie : Action aventure
  • Prix : 69,99 €
  • Classification : PEGI 18

Le test a été réalisé avec une version presse digitale PS4 offerte par KickPush Agency (Merci Clotilde !).



Catégories :Tests

Tags:, , , , , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Nouveaux contenus sur Back 4 Blood ! – Piwigaming

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :