Temps de lecture : 5 minutes

Je me lance dans quelque chose d’inédit : la critique de livre. Critique tu vois je prends du grade, attends un peu que j’ai le melon qui gonfle et je vais me lancer dans la critique de cinéma mais pas le cinéma de Michael Bay je parle de celui de la sélection de Cannes (je dis habituellement que je ne suis pas équipé pour ce genre de films…). Je m’égare et je disais donc que je me lance dans la critique d’ouvrage, comprendre je vais donner mon avis de quidam sur une œuvre qui demande un boulot monstre, et pas n’importe lequel, puisque on s’éloigne des jeux vidéo (mais pas trop), avec Indiana Jones, Explorateur des temps passés de Romain Dasnoy. Etrangement je dirai qu’Indiana Jones m’a autant marqué que Star Wars peut être même plus avec les films « Le Temple Maudit » et mieux l’inoubliable « Dernière Croisade« . J’ai donc été très tenté par la lecture de ce livre et me voilà un bouquin à la main devant une série tv française, c’est certain je vieillis… Je vous dis ce que vous pouvez trouver dans le bouquin !

Tout Indiana Jones…

Je vais être direct pour couper court aux malentendus. Depuis le départ je dis que le me lance dans la critique de livre mais c’est à prendre au second degré. Ok j’ai des notions d’écriture (OK ça se voit pas trop quand tu lis le blog) et de littérature (merci les longues études) mais je ne me prends pas pour ce que je ne suis pas ! Donc si vous vous attendez que je développe et critique le style de Romain Dasnoy, vous pouvez vous arrêtez direct de lire cet avis et repartir sur Telerama ou autre Le Monde (et comme je suis gentil je te mets même les liens !). Une fois cette précision faite, on peut se lancer dans le vif du sujet et parler Indiana Jones, Harrison Ford, Arche perdue ou encore Saint Graal.

Et pour ce qui est du lore d’Indiana Jones, si vous êtes un fan inconditionnel, vous pouvez foncer les yeux fermés ! C’est simple Romain Dasnoy n’oublie rien : des trois films en passant par la série des animés sans oublier une brève parenthèse sur les jeux vidéos basés sur la licence. Sur ce dernier point je reste un poil sur ma faim puisque le sujet est centré sur l’Atari et les jeux PC développés et édités par Lucas Arts. C’est dommage car pas mal de jeux Indiana Jones sont sortis sur consoles de salon, pour le meilleur et pour le pire, et qu’il aurait été intéressant d’au moins mentionner. Je dirai quand même qu’à la lecture du bouquin, j’ai un peu vécu les montagnes russes.

Les chapîtres centrés sur l’histoire d’Indiana Jones ou les livres m’ont un peu déçu. J’ai eu l’impression d’être devant une grosse page wikipédia. Tout est raconté sur un ton neutre, descriptif et j’ai eu un peu de mal à accrocher surtout lorsque l’on connaît le contenu par avance. J’ai été plus enthousiasme sur tout ce qui touche à la création de la licence et le développement de son univers ou encore sur les développements « philosophiques » ou du moins plus théoriques sur les notions abordées par Indiana Jones (le dernier livre intitulé « Réinvention de l’aventure » pousse la réflexion plus loin).

… Mais pas que !

Et il n’y a pas que sur la création et les notions abordées que le propos de Romain Dasnoy est intéressant. Ce qui m’a plus dans l’ouvrage ce sont toutes les anecdotes que l’on peut retrouver sur Lucas, Spielberg et tous les intervenants qui ont tournés autour de la licence. Les projets qui n’ont pas reçu les soutiens attendus et qui, finalement, ont explosé au box office, les anecdotes de tournage ou de choix des personnages. Je ne suis pas forcément très people ou plus simplement ce qui tourne autour des gens à l’origine d’une œuvre. J’ai ainsi pu apprendre que Pixar a été créé par Lucas, sous un autre nom certes, mais quand même ! Ce qui m’a également plu c’est tout ce que j’ai pu apprendre sur l’industrie du cinéma à l’époque : le rôle des majors dans la production et la distribution des films qui ont poussé Lucas et Spielberg a tout faire pour en être indépendants et ainsi produire leurs idées auxquelles personne ne croyait à l’époque.

J’ai adoré voir comment, petit à petit, l’industrie du cinéma a été révolutionnée par des deux producteurs-réalisateurs-scénaristes-auteurs et créateurs de génie ! C’est tout simplement incroyable comment ces deux mecs ont tout changé dans le monde du cinéma, que ce soit le contenu des films, la production, la réalisation et la distribution ! Sur ce point les explorateurs des temps passés est une mine d’informations qui permet de briller lors de discussion sans pour autant être restreint à la licence Indiana Jones.

Conclusion

ça fait du bien de se détourner des écrans pour se plonger dans un livre qui est une mine d’informations. J’étais un peu inquiet de tomber sur un bouquin au sujet trop restreint et n’intéressant que les fans inconditionnels de la licence et finalement j’ai été surpris d’en apprendre autant sur l’industrie du cinéma lors de la création de la licence et son évolution en parallèle de l’extension de l’univers d’Indiana Jones. L’ouvrage est plaisant à lire (et surtout facile) et ne tombe pas dans le propos strictement « éducatif » ou du moins descriptif. Franchement si vous souhaitez découvrir les coulisses de la licence mais également de ses créateurs, Indiana Jones Explorateurs des temps passés comblera toute vos attentes !

Si tu veux acheter l’ouvrage (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Third Editions) c’est ICI !

  • Date de sortie : 28 avril 2022
  • Editeur : Third Editions
  • Auteur : Romain Dasnoy
  • Catégorie : Cinéma
  • Prix : 34,90 €

L’avis a pu être fait grâce à un très bel ouvrage papier de Reset PR et Third Editions (merci Mélissa et la fine équipe !)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :