Temps de lecture : 9 minutes

Oui je l’avoue je fais partie de ces vieux, qui, lorsqu’ils entendent tortues ninja ne peuvent s’empêcher d’enchainer avec « Tortues Ninjas, Tortues Ninjas, Tortues Ninjas, Tortues Ninjas, Tortues Ninjas, Tortues Ninjas, KOWABUNGA le cri des ninjas » ! Oui j’ai grandi au gré des dessins animés (et des films qui n’étaient pas si mauvais que ça… enfin avec mes yeux d’enfant…), des figurines articulées et leurs véhicules, bref j’adoooooore les Tortues Ninjas ! Donc quand Dotemu et Tribute Games annoncent TMNT Shredder’s Revenge, je ne pouvais pas passer à côté et je les ai donc brisées sévère à Anouchka de Cosmocover (bisous et encore une fois désolé pour les harcèlement ^^). En plus de proposer une licence que j’aime, on part pour un beat’em all aux allures rétro : je suis à la limite de la crise d’épilepsie ! Après avoir sauvé New York je peux te dire si ce retour en grâce vaut le détour !

Attention !

Des tortues, des pizzas et des méchants…

Je salue le boulot de Tribute Games pour avoir su parfaitement retranscrire l’esprit des Tortues Ninjas en reprenant tous les codes. J’ai parlé du générique de l’animé mais quand le jeu démarre on a droit à la chanson officielle en anglais, oui Monsieur ! Je te le dis je suis tombé en transe totale ! Passé cette très bonne surprise, j’attaque le mode histoire qui est le même que le mode arcade mais avec du liant entre chaque niveau. Bon si tu te souviens pas du scénar, d’un épisode de l’animé, c’est toujours la même chose. Alors que nos quatre tortues sont posées dans la canapé en compagnie de leur maitre rat Splinter et de leur copine journaliste April dégustant une bonne pizza, un méchant attaque la ville de New York et nos héros débarquent à la rescousse.

J’avoue elle est mal relookée
Oh le dino !

TMNT Shredder’s Revenge ne déroge pas à cette ligne. Nos héros voient les sbires de Shredder, Bebop et Rocksteady, s’attaquer à la Statue de la liberté en changeant son apparence de manière grotesque et hop voilà nos héros repartis à l’aventure. Tu l’as compris, il n’y a pas vraiment de scénario, on va enchaîner les niveaux à la poursuite de Shredder et ce sera l’occasion de rencontrer les grand méchants emblématiques. Pour le coup, les développeurs ont bien fait dans le fan service et et plus de ceux déjà cités on retrouve Krang, le roi des rats, Hun, Leatherhead, Slash… Tout le monde est bien présent ! Il n’y a pas forcément de cohérence dans l’enchaînement des niveaux et j’ai envie de dire et alors ? Où est la cohérence dans les Tortues Ninjas de base ? Genre des tortues mutantes entrainées par rat mutant qui est aussi un maître ninja, il faut vraiment que je continue ?

Oui ils sont tous présents…
… sans exception !

Le fan service passe également par la patte graphique du jeu. On a droit à des graphismes rétro mais avec de jolis sprites. On traverse des lieux emblématiques de l’animé ou du moins qui nous les rappellent. En tout cas l’esprit de TMNT est bien là avec des niveaux aux couleurs très flashy et qui tranche singulièrement avec ce que l’on a l’habitude de voir dans une beat’em up ! J’ai trouvé surtout l’ensemble magnifique ! Le jeu est en pixel art 2D et fourmille de détails ! C’est tout simplement magique d’arriver à un tel résultat qui ne trahit pas l’esprit de la licence ! j’en redemande encore et encore ! les seuls niveaux que j’ai trouvé moyens, sont ceux en défilement horizontaux pour lesquels j’ai ressenti un vide graphique que ce soit en premier ou en second plan.

Les détails sont partout
ça claque bien !

Je vais un peu râler sur le bestiaire qui peine à se renouveler excepté au niveau des boss. Pour les mobs c’est à 80% des membres du foot clan qui se différencie par la couleur de leur sprite. On a ensuite quelques mutants qui voient eux aussi leurs sprites réutilisés avec des changements de couleurs. Si à chaque fois c’est bien réalisé, je dois dire que TMNT manque de variété dans son bestiaire. En tout cas le côté rétro est bien présent et parfaitement assumé. D’ailleurs les clins d’œil ne s’arrêtent pas à l’animé puisque la navigation entre les niveaux se fait avec le van à l’instar du jeu TMNT sorti sur Nes et qui a traumatisé toute une génération…

On change les couleurs
J’ai adoré le clin d’œil !

… et de la baston !!!

TMNT est un beat’em up des plus classiques ! Il sent bon les années 90’s et le résultat est plus que satisfaisait puisque j’ai trouvé le soft incroyablement nerveux et punchy. Bizarrement et alors que je trouve que le principal défaut du genre est la répétitivité, dans TMNT je n’ai pas eu ce sentiment ou alors à de très rares moments. Au départ, on a le choix entre 6 personnages : les 4 tortues, Splinter et April ce qui est déjà au dessus de la moyenne pour un beat’em up. Un 7ème personnage s’ajoute une fois que l’on finit le jeu : Casey Jones. Ce dernier personnage est une tuerie et il est très utile si tu veux t’attaquer au mode difficile. Les personnages se différencient avec leurs armes mais surtout avec leurs attributs : vitesse, portée et puissance. Léonardo est le perso de base bien équilibré et qui conviendra à tout le monde, Donatello mise sur la portée mais à moins de puissance, April est rapide mais manque de puissance, Splinter et Raphael frappent fort mais ont une portée ridicule. Enfin Casey Jones qui a la portée d’un Donatello, la puissance d’un Splinter et quasiment la vitesse d’April ! Tu comprends pourquoi je dis que c’est le meilleur !

Casey est une tuerie !

In game, TMNT reprend les classiques du genre : un coup de base, un coup fort, une chope, une esquive ou dash vers l’avant et une spéciale. Contrairement à beaucoup de beat’em up, j’ai trouvé TMNT très accessible au niveau de la maniabilité et du gameplay : pas besoin d’être un PGM pour enchainer les combos. J’ai trouvé les coups fluides et l’enchainement est naturel. On comprend vite l’utilité du dash vers l’avant suivi d’un coup puissant qui permet de casser la distance et surtout de renverser un ennemi pour l’enchainer au sol derrière. Il est facile d’appréhender le bestiaire et de varier son approche pour ressortir vainqueur de chaque combat. Moi qui est un côté bourrin bien affirmé et qui peine parfois lorsqu’il s’agit de prendre son temps pour analyser l’environnement et se donner une chance, je n’ai pas du tout été handicapé durant l’intégralité du jeu. TMNT fait la part belle aux affrontements nerveux et j’ai souvent eu l’impression que le jeu me poussait à aller vite histoire de ne pas être submergé par une masse d’ennemis.

Comme je l’ai précédemment écrit, je n’ai pas ressenti de fort sentiment de répétitivité. Le jeu arrive à varier les plaisirs entre les niveaux classiques qui se terminent par un boss et les niveaux en scrolling horizontal qui donne une autre dimension aux gameplay. J’ai apprécié ces niveaux même si j’ai eu énormément de mal pour frapper les petits robots volants. Etrangement ce sont eux qui m’ont couté le plus de vie. Les boss ont des paterns qui se lisent assez facilement et ne vont pas résister longtemps surtout que certains d’entre eux reviennent régulièrement et reprennent les mêmes mécaniques (coucou Bebop et Rocksteady). Les boss sont surtout l’occasion de déclencher nos supers histoire de faire fondre leur barre de vie comme neige au soleil et de profiter de belles animations !

Comme j’ai galéré !!!

Le jeu propose un bon challenge en mode difficile mais pour le reste, j’ai vu la fin en un peu moins de 4 heures de jeu, ce qui est le temps moyen d’un beat’em up. Cependant la durée de vie que j’indique et celle nécessaire pour terminer le jeu en ligne droite et en mode facile (je parle du mode histoire). TMNT propose quand même des mécaniques originales histoire de prolonger le plaisir. Déjà, chaque niveau propose des défis secondaires à réaliser et des objets à ramasser pour les restituer aux différentes PNJ que l’on aura délivré dans les niveaux précédents. Rien de dingue puisque cela n’apporte que des points supplémentaires mais les complétistes trouveront leur bonheur. Surtout, les points que l’on accumule, font monter notre perso en niveau ce qui permet de débloquer de nouvelles techniques qui peuvent être particulièrement utiles lors des derniers niveaux. Cette fonctionnalité vient enrichir le gameplay au moment où l’on pourrait commencer à ronronner et redonne un coup de fouet aux combats !

Les défis sont basiques

Conclusion

Pour ce TMNT Shredder’s Revenge, je dirai que, pour une fois, j’ai eu bon nez ! Non pas que je me plante à chaque fois mais presque… Le titre sentait trèèèès bon au fil des images et trailers que les développeurs nous dévoilaient et le résultat final est à la hauteur des attentes. L’aspect rétro est très réussi, les musiques donnent le pêche et en plus, manette en main, le plaisir est là. Les niveaux s’enchaînent bien malgré un bestiaire qui peine à se renouveler en dehors du color swapping. Le fan service est bien présent et bien équilibré. Au delà de la licence, les amateurs de beat’em up seront ravis avec des combos qui se déroulent les doigts dans le nez que l’on peut entrecouper de coups spéciaux. Je râlerai un peu sur le manque de challenge du jeu. Excepté le mode difficile sur les derniers niveaux, j’ai trouver que ça manquait de challenge.

Pour
  • Graphiquement magnifique
  • Le fan service !
  • Un gameplay et une maniabilité au poil !
  • Un gores contenu pour un beat’em all
  • Les références aux séries/jeux passés
Contre
  • Le bestiaire qui mise trop sur le color swapping
  • Un peu facile

Satisfaction du Piwi 85 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni Sony ni Nintendo ni Dotemu !) ICI PS5 / PS4 ou ICI SWITCH ou ICI XBOX SERIES X / XBOX ONE.

  • Date de sortie : 16 juin 2022
  • Editeur : Dotemu
  • Développeur : Tribute Games
  • Catégorie : Action aventure
  • Prix : 24,99 €
  • Classification : PEGI 12

Le test a été réalisé avec une version presse digitale Xbox offerte par Cosmocover et Dotemu (Merci Fernando et surtout Anouchka !).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :