Temps de lecture : 6 minutes

Comme j’adore la saga Resident Evil (toi même tu sais) et je pense même que c’est celle que j’apprécie le plus dans l’histoire du jeu vidéo C’est en tout cas celle que j’ai découverte étant ado et qui m’a donc le plus marqué alors que pour les Mario et autres Link je les ai connu plus jeune et l’univers était moins marquant. J’ai découvert Resident Evil par le deuxième opus sur Playstation première du nom et puis sur Nintendo 64. ça été le coup de foudre et j’ai ensuite enchainé avec le premier puis le 3 puis Code Véronica bref l’histoire d’amour était lancée. Du coup quand je vois un bouquin, Resident Evil des Zombies et des Hommes, je pointe le bout de mon nez. Surtout qu’il s’agit d’un volume deux qui s’intéresse à la seconde partie de la licence : de Resident Evil Révélations 2 à Resident Evil Village en faisant un rapide détour par ce qui se fait au cinéma ; or je ne suis pas forcément incollable sur cette partie de l’histoire, j’avoue avoir pris un peu de distance à la sortie du 4 pour revenir avec le 7 (j’ai quand même fait tous les opus mais avec moins d’intensité). Après être replongé dans l’horreur de la licence je vous dis si la plume de Patrick Hellio a réussi à en sortir indemne.

Tout sur la création de Resident Evil !

Après coup je me suis aperçu que l’ouvrage, Resident Evil des Zombies et des Hommes, traite de peu de jeux de la série : Révélation 2, le 7, les remakes des 2 et 3 et Village et pourtant le bouquin de Patrick Hellio est sacrément consistant ! Et pour cause ! L’auteur a disséqué le processus de création de chaque épisode jusqu’à détailler la démo « The Beginning Hour » sortie pour Resident Evil 7. Pour chaque épisode, on a droit à l’historique du choix de l’équipe avec rappel de leur CV, des atermoiements de la direction lors du développement de chaque jeu analysé. C’est bien mais je dirai que c’est un peu rébarbatif. En revanche sont bien plus intéressantes les réflexions sur les inspirations des équipes de développement lors de la phase création du lore du jeu.

Ce que je trouve dommage c’est que les informations sont diluées dans un tout un peu fourre tout. Entre le CV d’un gars hop on mentionne les jeux qui ont marqué son enfance et qui vont lui servir d’inspiration dans la création. Je m’aventure sur une critique négative. J’ai conscience d’écrire comme un pied ! Je ne fais que proposer mon avis sur des jeux et livres et je ne me permettrai pas d’affirmer avoir un quelconque talent pour l’écriture. Cela étant dit. J’ai trouvé que la lecture était laborieuse. Peut être que cela vient de moi qui était fatigué à chaque lecture (oui j’ai beaucoup de boulot en ce moment) mais j’ai trouvé les phrases longues et les paragraphes surchargés en informations. J’avais du mal à analyser le tout et je devais parfois m’y reprendre à plusieurs fois pour capter tout ce qui était indiqué.

Resident Evil des Zombies et des Hommes

Mais peu sur la matière même Resident Evil

Je m’aventure sur un autre reproche qui a un peu plus trait au contenu. Comme je l’ai dit en intro, j’ai un peu lâché la saga à partir du 4, j’espérais pouvoir rattraper mes lacunes sur des détails quant au lore de la saga et l’orientation qu’elle a pris à savoir que les bio agents expliquent toujours tout mais au départ on a des doutes sur la présence de surnaturel (je pense notamment à Resident Evil 7 et Village). Je trouve que l’auteur reste trop sur un point de vue descriptif. J’ai bien compris que tout ce que j’avais vécu lors des 7 et 8 s’effondrait comme un château de carte sur les révélations des quinze dernières minutes et l’explication via un nouveau mutateur… J’ai compris mais on valide ? L’auteur ne donne jamais son point de vue se contentant de narrer le processus créatif et donner les résultats de vente et les critiques de chaque jeu mais j’aurai voulu avoir la sienne !

Au delà du point de vue de l’auteur, j’ai trouvé que le livre restait en surface quant au lore de la saga. Oui l’auteur revient sur les grandes lignes mais je m’attendais à une partie sur la chronologie des épisodes traités. Si Révélations 2 d’un côté et le 7 et 8 de l’autre donnent l’impression d’être sur deux times lines espacées ou du moins n’intéressant pas les mêmes protagonistes. Il aurait été intéressant de développer celle des deux derniers opus d’autant que dans les jeux cela est expédié de manière grossière sur la dernière demie heure de jeu. J’aurai également, pour les remakes, que l’on mette en exergue les différences avec les opus originaux. Si cela est fait, on reste purement sur l’aspect technique ou le gameplay et non l’histoire alors qu’il y a des différences ou du moins des explications supplémentaires.

Resident Evil des Zombies et des Hommes

Un petit mot sur l’auteur

Patrick Hellio est journaliste spécialisé depuis la fin des années 1990. Magazines, sites Internet, il collabore avec de nombreuses publications liées à l’univers du jeu vidéo dont le site Gamekult et le mensuel JV Le Mag. Depuis 2007, il est chroniqueur régulier du podcast hebdomadaire Silence On Joue ! de Libération, consacré à l’actualité du jeu vidéo. Auteur d’ouvrages se penchant sur l’histoire du jeu vidéo, il a signé notamment L’Histoire du Point’n click : L’Épopée du Jeu d’Aventure Graphique (Pix’n Love) ainsi que Génération Jeu Vidéo : Années 80 et Années 90 (Wildside Éditions).

Resident Evil des Zombies et des Hommes

Conclusion

Pour tout fan de la saga, l’ouvrage est un must have ne serait-ce que pour la mine d’informations qu’il contient quant aux coulisses de la saga. Néanmoins vu que la matière est plus réduite que pour le volume 1, j’ai l’impression que l’auteur s’est « forcé » à développer des passages qui aurait mérité moins de page. Cela reste du très haut niveau avec les nombreuses références au cinéma ou à la littérature. Je reste quand même sur ma faim car le prisme choisi par l’auteur n’était pas celui auquel je m’attendais vu que je ne court pas forcément après la technique lorsque je fais un jeu Resident Evil.

Si tu veux acheter l’ouvrage (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Third Editions) c’est ICI !

Resident Evil des Zombies et des Hommes

  • Date de sortie : 13 octobre 2022
  • Editeur : Third Editions
  • Auteur : Patrick Hellio
  • Catégorie : Jeux vidéo
  • Prix : 34,90 €

L’avis a pu être fait grâce à un très bel ouvrage papier de Reset PR et Third Editions (merci Alida et la fine équipe !)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :