Temps de lecture : 13 minutes

J’ai découvert la licence Persona que très récemment avec le très bon Persona 5 Strikers qui est un spin off de la licence qui se démarque par son gameplay puisque Strikers propose un jeu type Muso alors que la licence est du type RPG au tour par tour. Il n’empêche que j’avais été conquis par la licence via son scénario, ses animations de combat et un contenu gargantuesque. Du coup quand je vois Persona 5 Royal, je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de rattraper mon retard puisque le jeu est sorti en 2019 à l’origine. Il s’agit là d’une définitive édition qui regroupe le jeu de base et ses DLC. Je te propose de faire comme si de rien n’était et de découvrir avec moi ce jeu comme s’il s’agissait d’une nouveauté !

Si tu veux connaître mon avis sur Persona 5 Strikers c’est ICI !

Persona 5 Royal
Le voleur fantôme est de retour !

Une immersion totale !

Je ne connais donc rien à la licence et si j’ai fait le Persona 5 Strikers celui-ci se passe 6 mois après Persona 5 Royal donc bon… Au moins j’ai pu retrouver des têtes connues et surtout j’ai enfin pu comprendre comment on en arrive là ! On incarne donc un lycéen qui a été placé chez un tuteur, Sojiro Sakura, pour une infraction qu’il a commise. En fait il est venu en aide à une jeune femme qui se faisait agresser dans la rue sauf que l’agresseur est un puissant. Au final c’est notre héros qui se retrouve condamné pour agression. Il est donc envoyer chez un tuteur à titre de probation pendant un an. Nouvelle vie, nouveau foyer et nouveau lycée sauf qu’il n’a pas le droit à l’erreur sinon c’est la case prison : oui au Japon on ne rigole pas !

Persona 5 Royal
On part à zéro !

A son arrivée, il va faire la connaissance d’un autre lycéen Ryuji Sakamoto. Ensemble, il vont se retrouver dans une sorte de châteaux dans lequel on retrouve des ombres. Ils vont croiser la route de Morgana, un chat qui parle, qui leur explique qu’ils sont dans le métavers. Le château dans lequel ils se trouvent est un palais, un univers parallèle où les désirs des gens deviennent réalité. Bien évidemment ces gens ont le cœur impur et dans la réalité ce ne sont pas personnes fréquentables. Par exemple le premier est le prof de sport qui agresse physiquement et sexuellement ses élèves jusqu’à en pousser une au suicide : ambiance ! Je te le dis, les thèmes abordés par Persona 5 Royal prennent aux tripes et sont assez lourds pourtant le jeu arrive à trouver un équilibre parfait pour éviter que l’on sombre dans la dépression.

Morgana ne se laisse pas faire
Le coach pervers…

Nos héros vont décidés de mettre un terme aux agissements de ces personnes et c’est ainsi que nait le collectif des Voleurs Fantômes. Bien sûr au cours de ses aventures, le groupe va s’élargir de personnages jouables (les voleurs) ou non jouables (les confidents). Je reste volontairement taisant car d’une part l’éditeur a demandé un test sans spoiler et, d’autre part, le scénario de Persona 5 Royal gagne à être découvert en jouant grâce à une très bonne narration. Car ce que je te raconte tu le vis mais le personnage le raconte également puisque le jeu commence ou le principal protagoniste que l’on incarne et qui est surnommé Joker est arrêté. Il fait donc un récit à l’enquêtrice et l’on vit les scènes via les flashback. C’est vraiment sympa car on vit les évènements tout en étant autant renseigné que l’enquêtrice.

La double lecture est intéressante

Je l’avais dit pour le précédent opus, Persona 5 Royal c’est aussi du visual novel. Le jeu propose une foultitude de dialogues mais pour une fois cela ne m’a dérangé. Je ne sais pas ce qui s’est passé avec ce jeu mais je suis littéralement tombé amoureux de tous les personnages ! J’ai aimé leur personnalité, leur design. Les personnages peuvent se montrer ultra fragiles comme méga badasses en combat. Cette dualité m’a plu. Le jeu propose également un bon équilibre entre les dialogues et les cut scènes animées, mention spéciale aux cinématiques en animé qui ont un très bon rendu. les révélations se multiplient et il ne se passe pas une seule minute sans que l’on est une révélation sur l’intrigue principale ou un personnage.

Le rythme est effréné et m’a quasiment empêché de lâcher la manette ! Tu connais le genre de jeu pour lequel tu dis « je finis ça et j’arrête » sauf que quand tu finis : révélation ! Du coup tu pousses un peu plus jusqu’à t’apercevoir qu’il est 3 heures du mat et que cela fait 6 heures que tu joues en non stop ? Bon beh Persona 5 Royal m’a fait cet effet. je me suis totalement plongé dans l’histoire qui m’était proposée et je me suis attaché à des personnages haut en couleurs. Limite Morgana m’a donné envie d’avoir un chat !

Persona 5 Royal
Plus badasse tu meurs !

La mise en scène avant tout !

Bon Persona 5 Royal est un jeu Atlus… Pourquoi je le précise ? Parce que les jeux Atlus ne sont pas des canons de beauté loin de là ! C’est même un point noir récurent des jeux de l’éditeur. J’ai conscience que les jeux édités n’ont pas le budget des AAA mais quand même j’aimerai ne plus voir ce côté cheap. Persona 5 Royal n’échappe pas forcément à la règle. En fait on a droit au meilleur comme au moyennasse. Autant commencer par le moyennasse comme ça on retiendra que le positif. Les décors ne sont pas franchement géniaux… Les environnements sont vides, le niveau de détail est réduit au minimum, les textures ne sont pas nettes. franchement pas besoin de chercher longtemps pour trouver mieux… Encore c’est mieux que d’habitude car la critique que je viens de faire ne vaut que pour les palais. Pour ce qui est des lieux de vie, ils sont plus détaillés et surtout mieux animés. Après c’est le seul reproche que j’ai à faire d’un point de vue technique (et peut être même le seul reproche tout court).

ça reste propre !

Le jeu arrive vite à nous faire oublier ce petit raté par ses cut scènes et surtout la mise en scène de ses combats ! C’est simple, de mon point de vue, aucun autre RPG ne propose des combats aussi beaux que Persona 5 Royal. Voilà c’est dit ! Les combats fourmillent d’animations, de cut scènes, de répliques tous plus badasses les uns que les autres. C’est con mais ça donne du punch aux combats au tour par tour. Quand j’ai vu que c’était des combats au tour par tour, je te cache pas avoir eu un peu peur car cela ne se fait plus trop de nos jours afin de garder un bon rythme d’action. Dans Persona 5 Royal tout est fluide même l’animation de fin de combat nous replace dans le décor que l’on doit explorer sans fioriture. C’est limpide et pour moi ça frôle la perfection !

Persona 5 Royal
Persona 5 Royal
Les animations sont un délice !

Les cinématiques sont vraiment réussies et faites comme un animé de bonne qualité même si certains mouvements sont réduits. Autre point positif, les dialogues ne m’ont pas saoulé car on peut choisir le doublage des voix entre anglais et japonais. Loin de moi toute idée de racisme, mais j’ai du mal avec les voix jap dans les jeux vidéo que je trouve trop caricaturales avec des aigus et des cris trop présents à mon goût. Le doublage anglais est de très bonne qualité et suffit à transmettre les émotions des personnages. Les musiques sont vraiment top ! A chaque fois c’est bien choisi et cela correspond parfaitement à l’action à l’écran. Nouvelle mention spéciale aux musiques de combat ! Elles donnent un peu plus de pêche aux animations et le résultat final est vraiment exceptionnel !

C’est propre !

Des mécaniques de gameplay recherchées et originales à la licence !

Persona 5 Royal est donc un RPG au tour par tour mais il a ses mécaniques propres. Je reviens au scénario pour expliquer cela. Nos héros ont la capacité d’aller dans le métavers et pour se défendre, ils doivent enlever leur masque d’inaction. Une fois ce masque arraché (au sens propre), ils libèrent toute leurs forces et potentiel et surtout leur persona, sorte d’être magique doté de pouvoirs qui correspondent aux actions spéciales que l’on peut lancer. Chaque héro n’a qu’un seul persona à l’exception de Joker qui peut capturer les persona qu’il croise (c’est important pour la suite). Si tu as bien suivi, en combat tu auras le choix de battre l’ombre ou de la capturer et ainsi augmenter ton nombre de persona.

Le système de Persona 5 Royal est tellement riche que je ne sais par ou commencer afin de ne rien oublier… On va donc faire de manière chronologique. Lorsque l’on se balade dans le métavers on croise des ombres pour lancer le combat il suffit de s’en approcher et de les frapper, de préférence de dos pour avoir l’effet embuscade et ainsi avoir un ascendant au début du combat. Ensuite c’est donc du tour par tour mais ce n’est pas aussi simple que cela. Nos personnages peuvent faire une attaque physique, invoquer leur persona et faire ne attaque à dispo, user d’un objet, tirer avec son arme à distance ou renforcer sa défense via une parade. Sauf que si ton coup exploite une faiblesse d’un ennemi, tu as droit à un « one more » c’est à dire tu refais un coup ou tu passes la main à un collègue qui voit ses stats d’attaque et de soin augmenter.

Si tu as bien pigé le concept tu peux « infiniser » les ennemis sans qu’ils puissent attaquer mais là n’est pas forcément le but. En effet si tous les personnages sont assommés, tu réalises un braquage. Tous les personnages entourent l’ennemi et tu peux faire soit un assaut général qui fait des dégâts monstrueux soit engager la conversation. Dans Persona, la discussion est importante ! Tu peux demander à l’ennemi un objet, du pognon ou qu’il te rejoigne pour ainsi gagner une nouvelle persona et donc de nouveaux pouvoirs ! Si tu l’as déjà, il te fais gagner de l’expérience pour la persona. Du coup il faut bien gérer les combats pour savoir ce que l’on veut au final. Les combats deviennent chacun différents en fonction de nos objectifs et le team mate est important !

Persona 5 Royal
Il faut savoir négocier !

Le but est d’exploiter les faiblesses ennemies, il faut donc choisir ses alliés en fonction de leurs pouvoirs sachant que l’on ne peut avoir que 4 personnages dans son équipe (ce qui restent en réserve gagnent quand même de l’expérience heureusement !). Il faut avoir des pouvoirs variés et, en tout cas, adaptés aux ennemis de la zone. La dimension stratégique des combats est importante surtout si tu joues en difficile, Persona 5 Royal ne laisse peu de place aux erreurs. Bref le jeu est particulièrement prenant et encore je n’ai parlé que des combats !

Persona 5 Royal

Tu en veux pour ton argent ?

Persona 5 Royal est RPG. On est d’accord pour dire qu’un RPG propose toujours un contenu assez monstrueux et Persona n’échappe pas à la règle. Ce qui est bien c’est qu’il y a beaucoup de contenu mais je n’ai pas eu l’impression qu’il y en avait trop preuve que le jeu est prenant et équilibré ! Pour te donner une idée, finir le premier palais prend environ 8 heures de jeu. Il y a 8 palais sans parler des activité annexes… Bon en gros il faut bien 70 heures pour voir la fin et si tu veux la bonne fin (car oui au bout de 70 heures tu peux avoir la mauvaise fin…) et faire les activités annexes ajoutes 50 heures de plus ! C’est donc énorme !!! La quête principale est prenante mais le jeu propose également des cibles secondaires et surtout beaucoup d’activités !

Persona 5 Royal
La DA de ce boss !
Persona 5 Royal

Pour ce qui est des cibles secondaires, elles servent à obtenir de l’équipement et surtout de l’expérience en les faisant mais elles sont totalement dispensables. Au lieu de parcourir un palais on parcourt le Mémento, qui est un métavers souterrain qui se génère aléatoirement à chaque entrée. Comme je l’ai dit utile pour glaner des ressources et de l’expérience mais rien de plus. Ce qui compte surtout ce sont les activités annexes que tu peux faire à la sortie de l’école (et au Japon y a école même le samedi, ils déconnent pas !). Ces activités sont nécessaires pour monter vos attributs (connaissance, charme, courage, générosité…) mais aussi pour renforcer les liens entre les personnages en répondant à leurs demandes. La dimension sociale n’est pas à négliger surtout si tu veux la bonne fin (je dis ça je dis rien). Ce qui peut être frustrant c’est que l’on ne peut faire qu’une activité par jour. Il faut donc constamment faire des choix sans être sûr que ce soient les bons…

Persona 5 Royal
On peut même jouer au trou du cul !

Franchement je me suis perdu dans toutes ces activités mais dans le bon sens du terme ! Au moins je n’ai jamais eu l’impression de faire la même chose : frapper des balles, réviser, faire de la lecture, travailler, aider mon tuteur, discuter avec les amis, faire du shopping, relever le défis du burger, suivre une psy thérapie, aller à la salle d’arcade… Je ne déconne pas tu peux vraiment faire tout ça ! Sachant que plus tu progresses dans l’aventure, plus il y a à explorer et surtout à faire ! Je me suis vraiment pris dans la rythmique et la frénésie des activités qui font que l’on a toujours quelque chose à faire dans le jeu et donc on ne lâche pas la manette !

Persona 5 Royal
Persona 5 Royal
Tu peux même faire ta lessive !

Persona 5 Royal a également une dimension RPG plus basique avec les fameux équipements et objets. On peut équiper nos personnages d’une arme de corps à corps, d’une à distance, d’une protection et de deux accessoires. Etrangement, j’ai trouvé cette mécanique bien en retrait par rapport à celle des Personas. Car on ne se contente pas de capturer les persona, on peut aussi les modifier et même en créer de nouvelles via le mécanisme de fusion. Pour cela tout se passe dans la fameuse Velvet Room (je dirai rien de plus va jouer et tu verras par toi même). Cette Velvet Room aux allures très particulière permet de faire des fusions en décapitant des persona. Oui on va loin dans la mise en scène mais tu sais quoi ? Quand tu le verras tu trouveras le tout cohérent c’est dire le génie des développeurs !

Persona 5 Royal
Bienvenue dans la Velvet Room
Persona 5 Royal
Une fusion particulière

Conclusion

Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris un tel pied sur RPG ! C’est simple j’ai tout adoré dans Persona 5 Royal : l’ambiance, la réalisation, le gameplay, l’histoire. C’est impressionnant pour un jeu qui a déjà trois années au compteur ! Excepté une réalisation un peu en deçà et encore je parle d’un jeu de trois ans, il n’y a rien à jeter dans le jeu ! C’est génial de proposer un tel jeu ! Proposé une histoire lourde et pesante mais rendre tout léger et acceptable avec une mise en scène et un gameplay aux petits oignons est le véritable tour de force des développeurs. J’arrête là et je ne peux dire qu’une chose : fonce jouer à Persona 5 Royal !

Pour
  • La richesse des combats
  • Le scénario et la narration
  • La mise en scène
  • Le contenu monstrueux
  • Une aventure qui ne laisse pas indifférent
Contre
  • Des décors parfois moyens…
  • Rien d’autre fonce jouer !!!!!

Satisfaction du Piwi 92 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni Sony ni Nintendo ni Sega !) ICI PS5 / PS4 ou ICI SWITCH ou ICI XBOX SERIES X / XBOX ONE.

  • Date de sortie : 21 octobre 2022
  • Editeur : Sega
  • Développeur : Atlus
  • Catégorie : Action aventure
  • Prix : 29,99 €
  • Classification : PEGI 12

Le test a été réalisé avec une version presse digitale Xbox offerte par Plaion (Merci l’équipe !).

1 thought on “Test Persona 5 Royal, le RPG parfait ?

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :