de Blob 2, on ne change pas une méthode qui marche

Mise en bouche peinture

7 ans… 7 ans avant de voir débarquer « de Blob 2 remastered » sur Xbox One… 7 ans la vie d’une console next-gen… Après cette longue attente, notre Blob préféré est de retour pour colorer le triste quotidien !

Qui n’a pas mis la main au moins une fois sur de blob premier du nom ? Un concept original baignant dans un océan de mignonneries. Aller séance de rattrapage avec de blob 2 !

Il est de retour…

Bienvenue dans la petite et charmante bourgade de à Prisma City qui se remet à peine de l’attaque du vil Camarade Noir, dictateur n’ayant que pour seul but de bannir les couleurs du monde ( Kim Jong-un n’a qu’à bien se tenir…).

15-03-2018_21-16-28
On est dictateur ou on ne l’est pas

Notre petit Blob se repose d’une sous-couche quand… Oh my god!!! he’s back (qui a dit Trump?)!!! Pas de doute Blob doit reprendre du service : fusil à pompe peinture fraiche chargée!

On ne va pas se mentir le scénario est, à deux trois nuances près, le même que le 1. Après, ce n’est pas la force de « de Blob ». de Blob est avant tout un concept décalé associé à un gameplay simpliste.

On swingue ? Envoie la peinture !

Arrivé dans le jeu, vous êtes littéralement pris par la main au moyen d’un tutoriel super bien fait. C’est simple passé ce tutoriel très court vous pouvez partir à la chasse au 100%.

Vous dirigez donc Blob et vous devez vous charger en peinture au moyen de bassin (de peinture justement) ou par la suite d’ennemis aspirant la peinture (autant les vider). Ensuite il suffit de vous jeter sur les bâtiments pour les repeindre (un simple contact suffit). Un bouton de saut qui sera le même pour le wall-jump et le wall-run. Vous devez alors remplir les objectifs principaux en suivant l’icone le mentionnant… Je vous le redit on ne peut pas faire plus simple…

15-03-2018_21-15-25
Groovy baby !

Une fois les objectifs principaux remplis, vous avez le choix : quitter le niveau ou remplir tous les objectifs secondaires, repeindre tous les bâtiments, arbres et détruire les objets de l’armée ENKR. A ce sujet je vous garantis que repeindre tous les arbres est une plaie…

L’avantage de remplir ces missions secondaires est de gagner des points d’expérience que vous pouvez librement dépenser pour améliorer votre blob : nombre de vie, quantité de peinture, coup d’une charge…

15-03-2018_21-16-39
Etape 1 : Amélioration du Blob
15-03-2018_21-15-30
Etape 2 : Super Saiyan Blob !

Au cours de votre « périple » vous rencontrerez de sympathiques méchants qui n’ont donc de méchant que le nom… On retrouve les blanchistes, les aspirobots les mortiers de noir… Quand je vous dis que tout est mignon ! Et puis une charge de peinture et ses derniers vous remercieront…

On se retrouve donc dans le monde imaginaire de Prisma City à tout repeindre avec des couleurs flashies et, le must dans « de blob », est que, au plus vous repeindrez des éléments, au plus des notes se rajouterons à la musique qui deviendra alors totalement entraînante. Rassurez vous, la musique s’adapte automatiquement ainsi pas de problème si vous peignez tout en bleu.

Et c’est un atout majeur de ce jeu : l’aspect sonore ! La musique est aux petits oignons, les effets sonores et bruitages ne gâchent pas le plaisir du jeu : c’est une véritable réussite !

15-03-2018_21-15-47
Il manque de la couleur et de la musique

Une impression de déjà vu…

Attention on entre dans la partie monochrome du test (comprendra qui veut cette métaphore…). De blob 2 remastered est en fait un simple portage, traduire : cette version ne corrige rien de la version original qui date de…2010 ! Ou plutôt 2008, date du premier Blob…

Car oui le concept est fun, addictif et fonctionne à merveille mais De Blob 2 n’y apporte aucune amélioration ni ajout d’où l’impression de déjà vu…

15-03-2018_21-15-22
Oui le jeu est long…

A cela s’ajoute la répétitivité du jeu : le jeu est long car chaque niveau est fourni et les amateurs de 100% en auront pour leur argent mais il faudra alors le courage de faire et refaire toujours la même chose à peu de chose près (je suis désolé mais peindre 5 bâtiments en bleu c’est pareil que peindre 8 bâtiments en jaune…).

Alors oui tout jeu comporte une part de répétitivité due à son genre mais il existe toujours des possibilités offertes aux développeurs d’introduire des variantes comme par exemple de la plateforme dans un FPS ou des énigmes dans un survival. Le problème est que de blob a un concept trop étriqué pour y insérer des variantes. En fait le concept est si original qu’il en piège les développeurs.

Il existe quand même une bouffée d’air frais et pour cause c’est la seule nouveauté apportée par le jeu ! On peut doit dorénavant entrer dans certains bâtiments emblématiques afin de les nettoyer dans les moindres recoins et leur redonner leurs couleurs d’antan !

Ces phases en 2D tranchent singulièrement avec le reste du jeu. Le but est de sortir du bâtiment en résolvant des énigmes qui se révèlent un peu (mais pas trop) corsées en fin de jeu. Si à l’origine, ces séquences offrent une « pause » dans la répétitivité du jeu, elles restent cependant la seule alternative et in fine manquent elles mêmes cruellement d’originalité.

Je suis désolé de répéter autant de fois le mot répétitivité (au delà du fait qu’il s’agit d’un mot ennuyeux à taper!) mais c’est le sentiment qui gagne le joueur passées les deux premières heures de jeu.

Et le multi dans tout ça ?

Oubliez le mode coopération. Dans ce mode le joueur 2 se transforme en GPS vivant et se contente d’indiquer les objectifs au joueur 1 qui les réalise seul : l’expérience de jeu ultime ! On a bien la possibilité d’aide le joueur 1… à ramasser des bonus ou indiquer les ennemis avec un curseur… Hop on oublie.

En revanche le multi blob permet de se mesurer (et accessoirement de coopérer) avec un autres joueur pour recolorer une arène. Celui qui fait le plus de point gagne.

La conclusion du Piwi

De Blob 2 plonge vraiment le joueur dans un monde imaginaire et bienveillant que l’on pourrait retrouver chez Walt Disney. C’est un jeu fait pour les enfants y compris les plus jeunes : tout est mignon, tout est enfantin même les méchants qui sont plus attachants qu’effrayants. C’est d’ailleurs l’un des seuls jeux que j’ai eu à faire au cours duquel Mini Piwi, qui passait par là, pouvait regarder l’écran sans crainte.

Le jeu bien que répétitif n’en reste pas moins fun et bénéficie d’une réalisation au poil. Les couleurs font vite oublier le design simple de l’environnement. Une mention spéciale doit être décernée pour les musiques plus qu’entraînantes et jouant un rôle dans le gameplay. Si vous en avez le courage, comptez une grosse quinzaine d’heures pour voir le jeu totalement repeint (le Piwi parle là du 100%).

Positif

  • Très bonne réalisation graphique et sonore
  • Fun
  • Un jeu pour les plus jeunes
  • Bonne durée de vie

Négatif

  • Très répétitif
  • Très répétitif
  • Trop répétitif
  • Un concept qui commence à dater

Satisfaction du Piwi : 82%

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni THQ Nordic) ICI

Informations générales :

  • Date de sortie : 27 février 2018
  • Editeur : THQ Nordic
  • Catégorie : Plateformer
  • Prix : 29,99 €
  • Classification : PEGI 7 (violence)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :