Test Grass Cutter, le puzzle game hardcore !!!

Place à Grass Cutter et à son aspect cubique emprunté à Minecraft qui a le vent en poupe ces derniers temps. Le jeu développé par Usanik et édité par SometimesYou est sorti en toute modestie sans faire parler de lui. Il faut dire que les jeux à 6,99 euros, étant au même prix que beaucoup de jeux mobile ou d’un DLC purement esthétique que l’on trouve dans quasiment tous les AAA, n’ont pas de couverture médiatique. Alors quand en plus le concept du jeu est de tondre des pelouses… Voyons si tondre des pelouses n’a rien de rasoir.

Grass Cutter_20190719233937

Y’a du boulot !

Un aspect visuel réussi !

Certes l’aspect cubique ne demande pas trop pour être réussi, il suffit d’implanter les éléments qui sont les mêmes à différents endroits pour construire le décor. Mais il faut reconnaître que chaque tableau offre un équilibre visuel et force est de constater que Grass Cutter propose des graphismes variés au regard des nuances de couleurs qu’il choisit. Je vais être franc, l’aspect graphique type Minecraft, ce n’est pas ma came et je ne comprends toujours pas comment certains arrivent à contempler ça pendant des heures. Je vais être moins enthousiaste pour les tableaux de nuit qui en fonction de la luminosité ne permettent pas de distinguer d’un simple coup d’œil ce qui est tondu de ce qui ne l’est pas. Les tableaux proposés vont offrir, au fur et à mesure de notre progression, de nouveaux éléments actifs ou fixes qui sont à chaque fois bien modélisés. Les monstres mutants, bien que sommaires, sont bien animés et je n’ai pas constaté de ralentissements. On aime où on aime pas mais j’ai réussi à passer outre car le concept proposé par le jeu est super addictif !

Grass Cutter_20190720002047

Les tableaux de nuit manquent de contraste

Grass Cutter_20190720010837

Jamais de ralentissements !

Un puzzle game simple mais très efficace !

La société Xtract Grass développe un nouveau type de gazon pour les pelouses. Le projet est basé sur la substance expérimentale « leavenatine » qui accélère la croissance du gazon et garantit une pelouse luxueuse en un rien de temps! La pelouse apporte d’énormes profits. Mais le PDG de Xtract Grass n’a aucune idée de l’erreur qui a déjà été commise ni de l’apocalypse qui approche.  C’est trop de «leavenatine» qui a été ajoutée à l’ADN de l’herbe. Les monstres de la pelouse veulent asservir le monde entier!  Brûler ou éliminer des monstres à l’aide de méthodes conventionnelles n’est pas possible. Les corps des monstres sont pleins de composants qui infectent d’autres plantes.  Il n’y a qu’une issue : toutes les pelouses Grass Xtract doivent être coupées ! On est d’accord, les développeurs voulaient absolument donner un scénario à leur soft qui est franchement déjanté ! Le scénario nous est narré via quelques scénettes.

Grass Cutter_20190719234139

Faut pas faire d’expérience avec la pelouse !

Le scénario est surtout un prétexte pour permettre aux développeurs d’intégrer de nombreuses mécaniques de gameplay, car tondre les pelouses c’est chiant mais tondre les pelouses en tirant des missiles c’est mieux ! Mais commençons par le commencement. Le but de chaque tableau est de tondre toute la pelouse sans laisser un seul carré. Votre tondeuse se déplace de bas en haut et de gauche à droite sans pouvoir aller en diagonale, aspect cubique oblige. Votre tondeuse a une batterie qu’il faut surveiller car dès que vous tombez en dessous de 50% une recharge apparaît quelque part dans le niveau. Les premiers niveaux font office de mise en jambe et petit à petit de nouvelles mécaniques de gameplay vont être ajoutées. Au cours de votre tonte, des bonus apparaissent à l’écran : missiles, mines, bouclier protecteur, vie supplémentaire, la liste est longue. Au delà votre tondeuse a une capacité de base : tir laser, crotte de chèvre (car oui la tondeuse peut être un animal), invincibilité… Très vite on utilise toutes les capacités qui s’offrent à nous car il faut reconnaître que le jeu se montre incroyablement exigeant !

Grass Cutter_20190719233630

Il ne faut négliger le choix de sa tondeuse !

Grass Cutter_20190719233647

Bêêêêêêhhhhh

Les tableaux se montrent plus grands et présentent une réelle dimension énigmes notamment avec la manipulation des caisses ! Les caisses vont vous servir à créer des ponts pour passer au dessus de l’eau qui au passage vous tue instantanément. Elles servent aussi à activer ou désactiver des interrupteurs. Mais l’aspect énigme prend tout son sens car il ne faut pas vous planter dans l’usage des caisses notamment si vous en bloquez une ou si vous en envoyez une dans l’eau par erreur, vous pourrez recommencer le niveau ! Je ne déconne pas il va souvent falloir faire un tour du propriétaire et réfléchir à comment faire le niveau sans se bloquer ! En plus de cela, les ennemis se font plus nombreux, plus rapides, plus agressifs en clair plus chiants !!! S’ils vous touchent c’est la mort instantanée or vous n’avez que deux vies pour faire un niveau et on a rapidement l’impression que le monde entier veut votre mort !!! On recommence en boucle le niveau et le jeu montre alors son côté die and retry. Avec plus de 100 niveaux au menu, la durée de vie du soft est tout simplement monstrueuses ! Il faut cependant préciser que Grass Cutter ne va pas être un jeu sur lequel on va se mettre plus de deux heures d’affilé. Entre la difficulté et quelques problèmes de maniabilité (à suivre…) on perd vite son calme or le jeu vous demande d’être concentré et précis.

Grass Cutter_20190719234444

Au début simple

Grass Cutter_20190720012519

Ça se corse

Grass Cutter_20190720012839

Pour faire du jus de cerveau !

La maniabilité et le son seront vos pires ennemis !

Le jeu est donc extrêmement exigeant et difficile, deux vies c’est très peu pour terminer des tableaux qui se montrent de plus en plus grands et hostiles. La difficulté vient également et surtout d’une maniabilité un peu imprécise. Tantôt votre tondeuse réagit très vite, tantôt elle ne répond qu’à moitié. Cela devient rageant sur un niveau qui propose des passages à un poil de cul ! Je ne vous parle pas de tondre au milieu des carrés d’eau dans lesquels vous tomberez régulièrement car votre tondeuse aura refusé de tourner… Quand vous vous fadez tout un niveau qu’il ne vous reste que deux carrés à tondre et que vous tombez dans l’eau à cause d’un problème de maniabilité, la manette finit dans l’écran de télévision ! C’est vraiment dommage et au final réussir certaines niveaux relève de l’exploit ! Du coup un certain sentiment de répétitivité s’installe et refaire toujours et encore le même niveau n’a rien d’amusant. Car tant que vous ne réussissez pas un niveau, vous n’avez pas accès aux suivants…

Grass Cutter_20190719234735

Et tu meurs

Grass Cutter_20190720004310

Encore…

Grass Cutter_20190720002230

Et encore…

Heureusement que le jeu propose un autre mode de jeu qui permet de couper avec le niveau sur lequel on bloque. Bon attention, cela n’a rien de folichon, il s’agit d’un mode records dans lequel vous devez tondre le maximum de carrés de pelouse. Vous enchaînez les tableaux sans vous recharger en vie. Le mode est lui aussi difficile car vous êtes poursuivi par des monstres si au départ, il n’y en a qu’un, par la suite ce sera deux, trois quatre… Vous allez plus vite qu’eux en ligne droite mais c’est une sorte de jeu du chat et la sourie et l’IA se montre plutôt maline en anticipant sur votre direction possible pour prendre un chemin plus court !

Grass Cutter_20190720010258

Tu ne m’attraperas pas !

Autre aspect qui risque de vous faire péter un plomb : les musiques du jeu !!! C’est quoi ce border ?! On a droit à une sorte de techno/dance des années 90’s que l’on trouvait dans les boîtes de nuit d’Allemagne de l’Est ! Vraiment j’insiste, au delà du fait qu’elles ne sont pas du tout raccord avec le jeu elles arrivent en plus à vous déconcentrer de manière surprenante ! C’était pas difficile de faire mieux : ne rien mettre aurait été mieux !!! Je me suis surpris après une heure de jeu à vouloir m’enfoncer une aiguille dans l’oreille…

Grass Cutter_20190720010020

Trop de possibilités pour mourir…

Grass Cutter_20190720011913

J’ai peut être tondu trop court…

Conclusion

Grass Cutter sous son aspect graphique minimaliste propose un concept original avec un puzzle game aux énigmes très relevées. Le jeu est incroyablement difficile et offre plus de 100 niveaux de quoi vous tenir de nombreuses heures à la condition de couper les musiques du jeu qui vous pousseront à commettre un meurtre. Le jeu souffre d’une maniabilité un peu imprécise qui risque de vous bloquer sur certains niveaux et faire naître un certain sentiment de répétitivité. On va cependant relativiser en précisant que le jeu est proposé à 6,99 euros soit moins cher que la plupart des DLC et qu’il offre plus de contenu que ces derniers.

Positif

  • Excellent puzzle game
  • Gameplay assez fourni
  • Difficulté hardcore +++
  • Grosse durée de vie

Négatif 

  • La techno/dance des années 90’s
  • La maniabilité imprécise
  • Peut se montrer répétitif

Satisfaction du Piwi 80 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Microsoft ni Sony ni Sometimes You !) ICI ou ICI

apps.26757.14529651263033578.df81cdbc-90b3-4b5f-861d-d21f1e02476c.jpg

  • Date de sortie : 10 juillet 2019
  • Editeur : Sometimes You
  • Développeur : USANIK STD
  • Catégorie : Action / Plateforme
  • Prix : 6,99 €
  • Classification : PEGI 3

 

 

 

Le test a été réalisé sur une version numérique offerte par Sometimes You.

 



Catégories :Tests

Tags:, , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Test, Stellatum, un shmup classique mais solide ! – Piwigaming

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :