Test GRID, de l’arcade, de la toile froissée et de la vitesse !

Codemasters est, disons, plus que spécialisé en jeux de bagnoles ! Entre la série des F1 (dont le dernier 2019), Colin Mc Rae ou encore dernièrement avec DIRT (mon test également ICI) on a de quoi faire ! Toujours très actif, le studio nous propose maintenant le retour d’une de ses franchises, GRID, et il aura fallu attendre 5 ans pour avoir la suite de GRID Autosport qui avait eu un résultat mi-figue mi-raisin. Capable de « vulgariser » l’aspect simulation, GRID est résolument tourné vers l’arcade. Voyons si la longue attente a porté ses fruits (plus savoureux…).

GRID_20191004181542
Toujours en tête !

Un mode solo des plus bizarres…

Je n’ai pas pu m’atteler au mode multijoueur qui n’était alors pas encore disponible et je me suis donc lancé dans le mode solo qui est des plus épurés… On a le choix entre carrière, course libre et course chronométrée. Au moins on va à l’essentiel ! Surprise lorsqu’on lance le mode carrière, on arrive directement sur un écran présentant l’ensemble des séries de courses dont seule la première est accessible. Bon… on se lance donc dans la première et là hop choix de voiture que vous devez acheter pour faire la course. Vous démarrez avec 100.000 ce qui est largement suffisant pour vous payer votre première caisse.

GRID_20191004182616
Il y a de quoi faire !

Les épreuves proposées sont constituées d’une à quatre courses (donc une sorte de mini championnat) qu’il faut gagner pour débloquer les épreuves suivantes. De prime abord cela est sympathique et on a envie de se lancer dans les courses les plus prestigieuses mais les épreuves requièrent des voitures spécifiques qu’il vous faut donc acheter et si au départ c’est pas cher mon ami, très vite on passe à la bagnole à 1.000.000 et les gains que vous amassez malgré les victoires ne sont pas forcément énormes. On va donc se taper les courses avec une ford focus de m***** pour gagner trois sous et ainsi s’acheter une Porsche et ainsi de suite. C’est donc le strcit minimum qui est effectué par Codemasters mais il faut reconnaître que ça marche et que l’on se prend très vite à enchaîner les épreuves pour la simple et bonne raison que la variété est au menu ! Les courses sont réparties en plusieurs catégories monoplaces, muscle cars, de stock-car, de GT, sans oublier les événements de type « Invitational », avec des prototypes ou des courses classiques avec des voitures qui ont marqué l’histoire ! Passé le mode carrière ça reste le désert de Gobi…

GRID_20191004232901
Les F1 offrent de bonne sensations !

De l’arcade un peu trop simple…

Parlons peu parlons bien et donc parlons pilotage ! GRID reste fidèle à lui même et offre de l’arcade pure et dure avec une prise de main très voir trop facile. On est bien loin des simulations qui sont légion en ce moment et mon dieu que cela fait du bien !!! Dès les premières courses on pige très vite la façon de diriger les bolides qui nous sont offerts. Il y aura bien sûr une différence entre une Mini, une GT et une F1 mais à chaque fois le feeling que l’on se fait correspond au final à la façon de gérer votre voiture. En tout cas quelle que soit la catégorie, les sensations de vitesse restent bien présentes. En fait bien conduire se résume à suivre la trajectoire optimale qui est évidente et doser l’accélération et le frein limite comme dans un Mario Kart… Cela peut paraître sommaire pour vous mais pour moi cela reste très divertissant ! Ah et j’allais oublier, il n’y a pas à se prendre la tête à effectuer des réglages à outrance sur votre bolide ici tout ce que le jeu vous demande c’est de vous installer confortablement à la place du pilote et de bombarder : enfin !

GRID_20191007192805
Tout le monde s’écarte j’en ai une très grosse !

J’ai utilisé le terme bombarder car il correspond bien à l’ambiance en course ! Les concurrents bénéficient d’une IA bien agressive qui n’hésite pas à vous pousser vers l’extérieur de la piste pour prendre votre place ! On ne va pas se mentir, l’agressivité des concurrents est un peu la marque de fabrique de la licence ! Les développeurs ont eu la bonne idée d’ajouter certaines mécaniques de gameplay intéressantes en théorie mais dont la miser en pratique laisse à désirer…  Il vous est par exemple possible de donner des instructions à votre équipier sauf que cela est totalement inutile en course. Egalement dans chaque course vous avez un ou plusieurs « ennemis jurés ». Cet icone apparaît lorsque vous vous frottez un peu trop à un concurrent il est normal qu’en retour celui ci veuille vous en mettre plein la gueule. Dans l’esprit c’est pas mal sauf qu’en fait cela rend le concurrent plus agressif au détriment de sa stratégie de course… Et puis si vous êtes assez bon pour mettre un léger trou à vos concurrents, votre ennemi juré ne conduira pas mieux, il sera juste plus bourrin. Pourquoi ça marche ? Parce qu’à l’instar des précédents opus, on a l’impression que les voitures adverses pèsent 36 tonnes alors que la vôtre fait moins de 700 kg… Ça aide ! Vous pouvez percuter par l’arrière un concurrent qui freine en plein virage, il ne bougera quasiment pas d’un pouce en revanche lorsque ce sont eux qui vous percutent, vous avez tendance à partie en tête à queue.

GRID_20191004230122
Les concurrents font office de rail de sécurité !

Si le jeu propose une gestion des dégâts sur votre véhicule, celle-ci n’est pas punitive pour un sous. Il y a bien sûr le risque du dégât critique mais à moins de foncer plein fer dans un mur cela n’arrive jamais. Le jeu est très accessible et se montre facile et il suffit d’appliquer la même stratégie de course pour l’emporter à chaque fois : lorsque la course démarre, il ne faut pas hésiter à prendre appui sur les concurrents pour prendre les virages plus rapidement et ainsi grapiller des places ensuite il suffit de faire une course propre comprendre sans taper dans tous les murs mais sans pour autant être sur la corde raide pour finir premier… On aurait aimé des formats de course différents qui auraient obligé le joueur à revoir la façon d’appréhender la course mais on se souviendra que le jeu reste de l’arcade pure et dure ! On trouvera toujours quelque chose à reprocher selon ce que l’on attend d’un jeu de bagnoles, il n’empêche que pour moi et au risque de me répéter, ce GRID a été une véritable bouffée d’air frais à côté des très nombreuses simulations qui sortent quasiment tous les mois.

GRID_20191004230637
La personnalisation façon Kéké !

Une réalisation qui tient la route (arf !)

Niveau réalisation, GRID est dans les standards actuels. Les circuits ainsi que les voitures sont très bien réalisés et les sensations de vitesse sont bien présentes même si elles différent peu entre une DACIA et une F1 ce qui peut être dommage. Les circuits sont assez bien foutus mais on peut reprocher un certain manque de variété en raison du nombre de lieux réduit qui nous est proposé. Si quasiment à chaque fois le circuit diffère, il n’empêche que l’environnement reste le même de telle sorte que le changement ne saute pas aux yeux. Les dégâts occasionnés sur la voiture sont bien visibles et correspondent assez bien aux zones d’impact.

GRID_20191004232150
L’impression d’être toujours dans les mêmes environnements !

 

Les effets de lumière ou de pluie sont du plus bel… effet ! La visibilité est bien réduite mais on s’aperçoit également que la pluie influe grandement peut être trop, sur le comportement de la voiture qui se transforme en caisse à savon ! Bon on pourra toujours reprocher des décors un peu vide de spectateur aux abords de la course ou le peu de variété dans les environnements proposés. L’aspect sonore est très minimaliste avec pour seul véritable compagnon, le bruit de votre moteur qui correspond assez bien à la cylindrée que vous pilotez. Pour ce qui est des musiques de fond, je dirai qu’elles sont quasiment inexistantes et en tout cas elles ne vont pas vous perturber !

GRID_20191004235844
Peu de spectateurs mais il pleut…
GRID_20191004230827
Ce plan à Cuba m’a mis sur le cul !

Conclusion

GRID reste dans les sentiers battus et propose ce qu’il sait faire depuis maintenant trois épisodes. On ne relève pas de nouveauté qui bouleverse le contenu ou même le gameplay. Au contraire on pourrait même penser que les développeurs sont revenus à l’essentiel en proposant un mode carrière ô combien minimaliste. En tout cas le côté arcade du jeu est bien présent dans le gameplay et donne des courses véritablement endiablées et qui nous changent de toutes ces simulations qui pullulent. Il n’en demeure pas moins que GRID ne va pas concurrencer les grosses licences mais il vient plus en complément de ces dernières avec un gameplay différent et surtout moins prise de tête ! 

Positif

  • De l’arcade !
  • Une prise en main simple et intuitive
  • Un bon mode carrière
  • Bonne réalisation graphique

Négatif 

  • Un contenu un peu léger
  • Manque de lieux différents pour les circuits

Satisfaction du Piwi 82 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Sony ni Microsoft ni Codemasters !) ICI ou ICI.

apps.61835.69486807692484611.671bdd90-5edc-4f10-ae46-44aee49c7c87

 

  • Date de sortie : 11 octobre 2019
  • Editeur : Codemasters
  • Développeur : Codemasters
  • Catégorie : Course
  • Prix : 69,99 €
  • Classification : PEGI 3

 

 

Le test a été réalisé sur une version presse offerte par Koch Media (Merci Cassandra, Pauline et Thomas !).

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :