Test The Bradwell Conspiracy, entre puzzle game et narration…

Histoire de varier les plaisirs et parce que l’actualité en terme de sorties jeux vidéo est assez fournie, on se lance aujourd’hui ans The Bradwell Conspiracy développé par A Brave Plan qui se dit être composé de vétéran AAA de quoi nous exciter comme de jeunes pucelles ! Le jeu reste très mystérieux dans la mesure où les seuls trailers vus ne font qu’évoquer des énigmes sans pour autant entrer dans les détails et même le scénario reste flou… L’heure est donc venue de lever le voile à la fin de ce test…

The Bradwell Conspiracy 2019-10-11 21-30-59
Je n’y suis pour rien !

Une atmosphère avant tout !

The Bradwell Conspiracy se dit être un jeu d’aventure narratif, il est donc normal d’attendre du soft un scénario un tantinet recherché et une ambiance à la hauteur de la narration. Le jeu commence sur vous qui vous vous réveillez au milieu d’un décor détruit. En fait vous étiez un visiteur du Bradwell Stonehenge Museum (on commence à comprendre le titre du jeu hein ?) et une explosion est survenue. Le temps d’enfiler des lunettes à réalité augmentée et vous voici parti à l’aventure. Attention vous avez THE lunettes à réalité augmentée, celles qui vous permettent de vous faire un diagnostic médical complet et qui peuvent même déceler que vous regarder avec trop d’insistance votre voisine… Bref les lunettes vous précisent que vous ne souffrez de rien excepté une brûlure des cordes vocales due à la fumée comprendre lève ton cul feignasse et trouve un moyen de sortir d’ici.

The Bradwell Conspiracy 2019-10-11 21-32-14
C’est pas où la sortie ?

Très vite vous allez retrouver (c’est un bien grand mot car vous serez toujours séparés par une porte) Amber qui en sait bien plus que vous sur Bradwell puisqu’elle a l’avantage d’y bosser. Comme vous ne pouvez pas parler, vous allez communiquez via vos lunettes qui sont capables de prendre des photos. Il s’ensuit un périple qui va vous conduire à traverser l’entreprise et ainsi découvrir que Bradwell ne cherche pas qu’à révolutionner le monde gratuitement en créant la Clear Water Initiative sorte de nouvelle eau capable de résoudre la pénurie présente dans les grandes villes. Votre traversée se fera dans une ambiance teintée de complotisme et ça fonctionne plutôt bien ! Le duo vous / Amber fonctonne plutôt bien et Amber ne se répète quasiment jamais même lorsque vous vous gourez une bonne dizaine de fois dans une prise de photo. L’humour est également présent et donne un peu de vie à ce décor anéanti. Le scénario progresse avec vous mais également via les documents, mails que vous pourrez trouver sur votre route. Je ne vous cache pas que la première heure est relativement ennuyeuse, le temps de mettre en place les mécaniques de gameplay…

The Bradwell Conspiracy 2019-10-11 23-01-03
Que renferment ces cuves…
The Bradwell Conspiracy 2019-10-11 23-43-06
Il y a de quoi lire…

Une imprimante, un appareil photo what else ?

Comme vous n’êtes qu’un visiteur, toutes les portes vous sont fermées mais heureusement qu’il y a Amber qui elle bosse ici et pourra vous ouvrir des portes. Il faudra pour cela prendre en photo des éléments de décor afin de lui indiquer ou vous êtes et quelle porte ouvrir. Mais Amber ne fera pas tout. Dès le début du jeu, vous allez acquérir une paire de lunette d’un nouvel employé et ainsi passer le programme « d’intronisation des nouveaux employés« . Ce programme rempli d’humour va surtout être l’occasion d’apprendre les bases du prototype de l’imprimante 3D révolutionnaire développé par Bradwell Corporation. Cette imprimante est capable de scanner un objet et ainsi acquérir son schéma et peut ensuite le reproduire pour peu d’avoir assez de substance… Un bouton pour scanner et l’autre pour reproduire et pis c’est tout ! Pour le reste vous pouvez courir, interagir avec différents objets et prendre des photos. Bizarre que notre personnage ne puisse pas courir alors qu’au départ le diagnostic nous dit que nos jambes ne souffrent d’aucune fracture.

The Bradwell Conspiracy 2019-10-11 21-45-27
La collection est… variée !

L’imprimante va être l’élément central pour résoudre les énigmes et autres puzzles qui s’offrent à nous. Certains feront même intervenir Amber. En fait il s’agira régulièrement de trouver le bon schéma pour le reproduire au bon endroit après l’avoir bien orienté. Certains éléments pourront également être reproduits pour vous servir de plateforme et ainsi atteindre des endroits à priori inaccessibles. Les puzzles sont sympas et originaux mais n’ont vraiment rien de bien difficiles. En fait la principale difficulté est de trouver la fameuse substance qui vous permettra de reproduire les éléments, sans substance vous êtes tout bonnement bloqué et il n’est pas rare de passer à côté d’un exemplaire de substance et 10 minutes plus tard être bloqué car on ne peut pas reproduire assez d’exemplaires : frustrant ! The Bradwell Conspiracy revêt ainsi un aspect narratif bine plus prononcé car pour un puzzle on passera 10 minutes à se balader et en découvrir plus sur le scénario. Après les développeurs ne nous ont pas menti puisque le jeu est justement décrit comme un jeu d’aventure narration. Je trouve quand même un peu dommage pour un jeu d’être plus spectateur qu’acteur.

The Bradwell Conspiracy 2019-10-11 23-13-14
De plombier…
The Bradwell Conspiracy 2019-10-12 00-00-30
… A ingénieur nucléaire !

C’est court et moyennement réalisé

Bon l’aventure reste quand même courte car en moins de trois heures vous aurez vu la fin ! Comme je l’ai écrit précédemment les puzzles ne sont pas difficile et vous passerez plus de temps à charger de la matière pour charger votre imprimante. Si l’ambiance est bien retranscrite il n’en demeure pas moins que cela aurait pu être mieux si la réalisation avait été un peu meilleure. Je ne parle pas de l’aspect son. Ok le jeu comprend les voix de Salim (Assassin’s Creed: Origins) et Rebecca LaChance (Assemble With Care) et la bande-son est composée par Austin Wintory (Journey, The Banner Saga). Donc niveau sonore c’est très bon mais que dire de l’aspect graphique…

The Bradwell Conspiracy 2019-10-11 23-25-05
Mouais… j’ai vu plus joli…
The Bradwell Conspiracy 2019-10-11 22-55-36
Basique…

J’ai trouvé les couleurs choisies particulièrement fades. Certes le bâtiment est en ruine et sans vie mais ce n’est pas une raison pour en rajouter une couche avec les couleurs ! Par ailleurs les décors ne sont pas très variés avec une prédominance de bureaux et de pièces qui ne se différencient que par un mobilier agencé différemment. Cela fait donc peu, surtout que l’on ne croisera aucun être vivant (sauf Amber) et donc pas de PNJ modélisé… En plus de cela le peu d’animations que l’on voit laisse clairement à désirer entre celles de l’imprimante lorsqu’elle copie un schéma ou lorsqu’elle le reproduit qui sont vraiment basiques et les animations de décors, je pense à ce vortex qui s’ouvre et qui est pas très jojo, on est tout juste à la moyenne si ce n’est pas en dessous ! 

The Bradwell Conspiracy 2019-10-11 21-47-38
Merci de votre attention !

Conclusion

The Bradwell Conspiracy ne se prend pas pour ce qu’il n’est pas. Annoncé très timidement, le jeu propose une bonne expérience avec un scénario solide et des énigmes originales bien que trop simples. J’aurai aimé que la réalisation graphique soit mieux finie que celle proposée : les décors sont peu variés et pas folichons. Le son bien que de très haute volée ne fait pas tout. L’expérience reste toutefois courte et il est possible que vous ayez l’impression d’être plus spectateur qu’acteur.

Positif

  • Un scénario intelligent
  • Gameplay simple mais efficace
  • Puzzles originaux…

Négatif 

  • … mais trop facile
  • Court
  • Graphiquement un peu juste

Satisfaction du Piwi 65 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez  Sony ni Microsoft ni 11 bit studios !) ICI ou ICI.

apps.64647.14305199251689010.b7d608b0-5b07-44f7-ad2c-9409bfb78a19.jpg

 

  • Date de sortie : 8-11 octobre 2019
  • Editeur : A Brave Plan
  • Développeur : Bossa Studios
  • Catégorie : Aventure
  • Prix : 19,99 €
  • Classification : PEGI 16

 

 

Le test a été réalisé sur une version presse offerte par Reset PR (Merci Elodie !).

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :