Test Marvel’s Avengers, je suis vert de rage !

Après plus de trois années de développement voilà enfin arrivé Marvel’s Avengers. Le jeu est développé par Crystal Dynamics, ceux derrière le reboot de la trilogie Tomb Raider, et Eidos Montreal le tout chapeauté par Square Enix. Il y a donc du très lourd derrière ce jeu attendu par tous les fans mais également une grande partie de la communauté des gamers ! Après avoir pu mettre la main sur le soft par deux fois pour vous proposer deux preview, et qui n’ont eu que pour effet de diminuer mon attente et mon engouement (il faut être honnête) il est grand temps que je vous donne mon avis sur le produit final. C’est donc reparti pour sauver (encore) le monde !

Si avant de lire ce très long test et te remémorer mes élucubrations sur Marvel’s Avengers lors de la PGW 2019 ou lors de la bêta ça se passe ICI ou ICI.

Installez vous confortablement

Il fut une fois les Avengers !

Quand on se plonge dans un jeu estampillé Avengers, on s’attend légitimement à diriger quasi exclusivement lesdits Avengers et qu’ils soient au centre de l’histoire. Ce n’est pas tout à fait exact dans Marvel’Avengers. Les développeurs se sont permis quelques libertés que ce soit dans la narration ou dans le design. En effet les développeurs ont choisi de placer au centre de la narration, Kamala Khan alias Miss Marvel qui est apparue dans l’univers Marvel courant 2013 c’est donc une nouvelle venue qui nous est proposée. Toujours aussi au niveau des libertés scénaristiques, les développeurs ont réussi à mélanger des protagonistes apparaissant à des époques différentes pour la licence Marvel. Ainsi le grand méchant est Modok ou le Docteur George Tarleton qui est le méchant combattu par Captain America et Iron Man dans les antiques comics Marvel alors que Kamala est apparue en 2013 donc les deux ne se sont pas croisés. Je continue dans les initiatives prises par les développeurs ? On avait déjà la réponse depuis plus d’un an mais alors que cela va faire 10 ans que l’on est biberonné à la licence Marvel au cinéma, on aurait pu s’attendre à retrouver les characters design aperçus dans les films. Et bien une nouvelle fois c’est perdu ! Les développeurs ont fait le choix de reprendre le design de nos héros tels qu’ils apparaissent dans les comics. Alors je vous rassure les différences sont minimes exceptés pour quelques personnages comme Bruce Banner ou Fury.

Oui pas le même design
Ça change

Revenons à nos moutons à l’histoire qui nous est contée par Marvel’s Avengers. L’histoire débute lors du fameux A-Day, l’évènement qui a été mis en avant dans les différentes démos proposées. Au cours de cette journée on incarne avant tout Kamala qui est encore adolescente et qui est invitée au carré VIP pour avoir écrit un comic sur les Avengers. Elle rencontre ses héros et alors que la fête bat son plein, un attentat se produit sur le pont de San Francisco faisant des milliers de victime dont Captain America et transformant des milliers d’autres être humains en leur conférant des super pouvoirs. Ces mutants seront appelés les inhumains et seront pourchassés par l’AIM dirigée par Modok donc. L’histoire reprend 4 ans plus tard et on reprend les commandes de Kamala qui est en quête de réponse et surtout d’acceptation de son pouvoir. Elle recherche les Avengers qui vont renaître de leurs cendres et s’attaquer à l’AIM. Le scénario m’a rappelé à bien des égards celui des X-men et notamment les derniers films sortis sur la licence. Je ne vous cache ne pas avoir forcément accroché au scénario et au personnage principal, Kamala. Certains pourront l’aimer, pour ma part j’ai trouvé qu’elle manquait de charisme et sa manie à vouloir balancer une réplique à la Dead Pool m’a fatigué car elle n’a pas l’humour ni l’ironie de celui-ci et souvent cela tombe à plat. Après le fait de trouver en super héros une petite fille pakistanaise et de religion musulmane cela tranche avec les héros que l’on croise dans l’univers Marvel et ça donne une bouffée d’air frais.

Miss Marvel est intéressante
Et originale

Pour ce qui est du scénario, la façon dont il est narré commence sérieusement à me gonfler. C’est une multitude de cut scènes ou de dialogues au cours desquels on ne fait rien et on a plus l’impression de regarder un film que de jouer à un jeu ! Franchement c’est lourd et je me souviens avoir fait le même reproche au remake de Final Fantasy VII Remake. Je comprends la propension des développeurs à fonctionner de la sorte ce n’est pas parce que tu tiens absolument à distiller ton scénario qu’il faut le couper en 10.000 parties. Plus jeune, le support limitait ce que l’on pouvait mettre dans un jeu et les développeurs s’efforçaient à condenser les moments forts dans des cinématiques qui, à l’époque, coupaient le souffle et ça fonctionnait !!! Je sais j’ai envie de dire prenez exemple sur Death Stranding, il y a beaucoup de dialogues mais cela n’empêche pas le joueur de continuer dans sa progression et d’être du coup actif et pleinement immergé dans le jeu ! J’ai vécu l’introduction du jeu comme une sorte de purgatoire, c’est une succession de cut scènes et de moments de jeu ultra scriptés et courts et ça dure ! Après la structure du jeu fait qu’au final seules les missions centrées sur le scénario et qui se terminent en moins de 10 heures fonctionnent comme ça et ce n’est pas plus mal. Les autres missions sont beaucoup plus orientées multi joueurs et communautaires du coup les développeurs ont eu la bonne idée de ne pas casser le rythme de ces missions.

Si tu veux lire ce que je pense du chef d’oeuvre qu’est Death Stranding c’est ICI.

Toujours des coupures…
Et on attend…

Ça pète de partout… et trop !

Marvel’s Avengers veut nous en mettre plein les mirettes et nous le fait comprendre dès les premières minutes de jeu et notamment l’introduction qui met en scène tous les Avengers et que les développeurs n’ont cessé de mettre en avant dans toutes les démos proposées. J’avoue que le jeu est propre dans ses effets de lumière et il ne se passe pas 5 secondes sans que l’on ait droit à un petit effet visuel. Le jeu propose deux modes d’affichage au niveau graphisme avec 4K ou performance optimale. Je n’ai pas vu de grandes différences entre les deux (le fameux débat sur l’ultra qualité graphique…). En tout cas j’ai fait le jeu sur PS4 pro et j’ai eu le droit à des ralentissements et à un framerate en baisse lors de combats impliquant des ennemis imposants et puissants usant d’artillerie lourde. Plus problématique, le jeu présente quelques bugs de collision et des ennemis qui peuvent rester bloquer dans le décor ou dont le corps sans vie disparait subitement… Le problème de cette profusion d’effets diminue la lisibilité dans les combats et en devient même gênante (j’y reviendrai). Dans l’ensemble le jeu est très bien fait même si en termes de AAA j’ai vu mieux. En tout cas on se sent bien dans un Marvel et l’ambiance est bien retranscrite. Les environnements sont bien fichus et se révèlent variés vu que l’on a le droit de parcourir la terre et au-delà. Le niveau de détail n’est pas dingue non plus et on a régulièrement quelques textures bavent un peu.

Voilà le problème…
Tout le temps…
Sans déconner !

Niveau son, les doublages sont honnêtes en revanche c’est dommage de ne pas avoir doublé toutes les répliques des personnages je m’explique… Au début j’ai lancé le jeu sans sous titres et puis ayant un petit qui court partout et qui est déchaîné en cette période de rentrée je n’entendais pas très bien donc par précaution je me suis mis les sous titres et qu’elle n’a pas été ma surprise lorsque j’ai constaté que sur une scène il y a une bonne partie des répliques de Kamala qui n’est pas doublée en revanche elles sont présentes dans les sous titres ?! Je n’ai pas compris et je crois que c’est la première fois que j’y fais attention et je reste sur le cul de la façon de faire ! En gros si vous voulez connaître le réel caractère des personnages et l’entièreté des dialogues foutez les sous titres…

Un sacré melting pot !

Marvel’s Avengers fait partie de ce nouveau genre qui mélange histoire « solo » et aspect communataire avec beaucoup de missions à faire en coop avec d’autres joueurs. L’ensemble fonctionne plutôt bien même si du coup la narration en prend un coup. On a donc le choix entre des missions centrées sur un personnage précis, l’histoire et qui donc fait progresser votre roster de supers héros et d’autres qui ne visent qu’à vous faire obtenir de l’équipement pour vos personnages, le jeu proposant une dimension J-RPG. Le problème, c’est que l’on se rend compte très vite que l’on fait toujours la même chose qui tourne autour de trois objectifs. En effet, dans chaque mission que ce soient les missions multi ou les missions histoire ou personnages on se contente d’avancer en bourinant les trois quatre gardes qui sont présents puis on remplit un objectif précis : tenir des positions, battre la garde ennemie pour débloquer le passage, prendre un ascenseur pour accéder à un souterrain et recommencer jusqu’à la fin de la mission. Je n’exagère c’est tout ce que vous ferez et je vous garantis que vous allez en prendre des ascenseurs à croire que tout se fait en sous-sol… Du coup les missions histoire ou personnages deviennent plus intéressantes car elles permettent au moins de proposer un scénario car les missions de pure défense de zone ou infiltration ou attaque de zone sont vraiment ultra répétitives et on a qu’une envie, c’est les boucler au plus vite pour passer à autre chose… Les missions ne sont pas difficiles, juste ultra répétitives, et l’IA de vos collèges tient la route même si faire les missions avec d’autres joueurs même randoms se révèle plus facile (mais toujours aussi répétitif).

Oh un ascenseur…
Et encore un ascenseur…
et là il arrive…

Chaque mission propose un objectif principal et des objectifs secondaires qui consistent à faire la même chose mais pour récupérer du loot cette fois. Rien ne vous oblige à le faire mais on va dire que Jarvis insiste lourdement pour que vous fassiez un détour pour « récupérer une caisse de ravitaillement dans laquelle on trouvera certainement quelque chose d’intéressant » que l’on y va. Plus sérieusement, l’équipement tient une place relativement importante car il influe fortement sur la puissance de votre héro et sur ses stats. Au-delà des pièces d’équipement « épique ou légendaire » (oui on retrouve la même classification) donnent un buff ou une résistance supplémentaire à votre personnage. L’équipement des personnages reste limité puisqu’il tourne autour de 4 emplacements spécifiques à chaque super héros et deux artefacts qui peuvent être changé de super héros. En plus de cela il est possible d’améliorer lesdites pièces si vous avez suffisamment de ressources donc une nouvelle fois il vaut mieux faire des détours pour ces fameuses caisses… L’un dans l’autre vous faites toujours les mêmes actions et n’espérez pas avoir à faire de l’exploration. Si chaque mission est située à chaque fois dans une large zone, on va dire qu’à chaque 80% ne sert à rien si ce n’est mettre de la consistance là on n’en a pas besoin. J’aurai préféré que les développeurs travaillent le level design en proposant des environnements originaux. Comme je l’ai précisé plus haut vous allez en prendre des ascenseurs pour descendre dans des zones assez restreintes et qui se ressemblent de l’une à l’autre… Le level design n’est de toute façon pas pensé pour une bonne partie des personnages aves des plateformes en hauteur parfois difficilement atteignables (et surtout inutiles) en raison de sauts vraiment approximatifs…

De la zone…
Encore de la zone…
Pour du loot…
Un rare moment d’originalité…

Dans tout ça heureusement qu’il y a les combats puisque Marvel’s Avengers est avant tout une sorte de beat’em all. Sauf que… Sauf que à vouloir mettre trop d’effets visuels, on perd énormément en visibilité et les combats deviennent difficile uniquement en raison de ce manque de visibilité et d’une caméra complètement à l’ouest et qui ne permet pas d’avoir rapidement une vue d’ensemble de la situation. Combien de fois, lorsqu’un ennemi est proche d’un mur, on a droit à un angle complètement pourri ! C’est vraiment lourd à la longue et si on ajoute le fait que plus de la moitié des ennemis sont des lâches qui ne font que se barrer en loosdé pour vous tirer dessus de loin, où ceux qui se mettent en position de garde et qui attendent que vous preniez un coup dans le dos pour casser votre enchaînement et vous en foutre plein la gueule ! Je ne déconne pas quasiment tous mes combats se sont terminés en mode « où est Charly » où à la recherche du dernier robot qui se cache comme une fillette apeurée… Je ne comprends pas le concept de vouloir faire un jeu nerveux et bourrin alors que les ennemis ne cessent de fuir ou de reculer : « merde bats toi avec honneur et crève dignement ! ». Le système de lock des ennemis n’aide également pas du tout ! Pour avoir les combats de jeu comme God Of War, la trilogie Batman Arkham, Spiderman et j’en oublie, ceux de Marvel’s Avengers sont totalement à revoir. On y est pas du tout en termes de fluidité, d’aisance c’est le jour et la nuit. On a le bordel d’un beat’em all classique mais en 3D et bourré de fioritures visuelles pour se retrouver au final totalement perdu…

Hulk est la force brute
Thor est un régal à jouer
Tout comme Black Widow

C’est d’autant plus dommage que pour le reste les combats sont vraiment sympathiques avec des contrôles somme toute assez classiques : un coup léger, un fort, une esquive, un saut, une parade (quand vous débloquez la compétence) et trois capacités propres à chaque héros et à son style. Ces compétences sont au cœur du gameplay et le nerf des combats, les utiliser avec justesse vous sauve la vie ! J’ai un petit peu pesté au niveau du déplacement du personnage, tout comme les sauts je l’ai trouvé approximatif. Cette approximation est un peu présente partout, même les hitbox des portes ou des coffres peuvent parfois être chiadées. Les combos sont peu nombreux et on se retrouve vite à faire les mêmes en boucle malgré l’arbre de compétences de chaque personnage qui vous permet d’augmenter votre combo ou vous donner de nouveaux coups. D’ailleurs, au sujet de cet arbre de compétences, il se révèle basique mais assez complet. Découpé en quatre sous parties, il permet de faire évoluer notre personnage en fonction de notre style de jeu. Ça reste cependant sommaire et très vite on acquiert toutes les compétences de notre perso, restant alors que le loot à chercher pour continuer à jouer. C’est peu surtout que, comme vous l’aurez compris, au final beaucoup de choses sont répétitives et manquent de profondeur, les développeurs se sont plus échinés à faire du fan service en proposant moult éléments de cosmétiques que vous pouvez acquérir via de l’argent réel ou via des ressources collectées dans vos pérégrinations et en accomplissant des défis afin de progresser dans le battle pass de chaque personnage (quel manque d’originalité). En tout cas j’aurai préféré que les développeurs se concentrent plus sur leur jeu que satisfaire les fans les plus primaires…

La battle pass est présent on est sauvé…
Sommaire
Malgré l’apparente profusion

Conclusion

Au final, c’est donc, pour moi, une énorme douche froide. Moi qui me faisait un plaisir de me lancer dans Marvel’s Avengers après avoir fait l’excellente trilogie Batman Arkham de Rocksteady et le tout aussi bon Spiderman d’Insomniac, je suis très déçu et finalement le jeu n’arrive pas à la cheville des deux précités… Que ce soit dans la réalisation ou dans le gameplay, j’ai vraiment l’impression que les développeurs se sont perdus dans leurs idées pour nous pondre un jeu horriblement répétitif et manquant totalement d’originalité alors qu’ils avaient pour eux tout l’univers Marvel, il y avait donc de quoi faire ! Les combats sont basiques, fouillis, répétitifs et décorés de trop d’effets visuels qui nous en font perdre le fil. Le jeu reste très sympa à jouer à plusieurs mais s’apparente beaucoup plus d’un The Division et du coup la narration ainsi que l’univers en prennent un coup… Une nouvelle fois à vouloir trop faire, les développeurs se sont perdus en chemin.

Positif

  • Graphiquement très réussi
  • Un gros contenu
  • L’univers Marvel

Négatif 

  • Très répétitif
  • Des combats mal optimisés
  • Manque de profondeur

Satisfaction du Piwi 60 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Sony ni Microsoft ni Square Enix !) ICI ou ICI.

  • Date de sortie : 3 septembre 2020
  • Editeur : Square Enix
  • Développeur : Crystal Dynamics, Eidos Montreal
  • Catégorie : Action / Aventure
  • Prix : 69,99 €
  • Classification : PEGI 16



Catégories :Tests

Tags:, , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :