Temps de lecture : 10 minutes

Si tu es vieux Evil Dead a le goût d’une madeleine de Proust. Si tu es jeune Evil Dead raisonne comme une série de films qualifiée de culte par les boomers et qui a eu droit à un reboot qui n’a quasiment rien à voir avec les films d’origine. Pour ma part, bien que je ne sois plus tout jeune, Evil Dead est une série de films d’horreur caricaturaux et assez dispensables. Oui les films sont sympas car s’ils sont classés en films d’horreur, ils se distinguent surtout par leur côté « what the fuck » avec des héros aux allures de lucky looser. Il s’agit d’avantage d’un défouloir gore dans lequel Sam Raimi (le gars à l’origine de la saga) s’en est donné à cœur joie plutôt que d’un film d’horreur au sens strict. Comme la licence devrait renaître de ses cendres cette année avec Evil Dead Rise et que le premier film a soufflé ses 40 bougies (bordel 40 ans !), les gars de Saber Interactive sautent sur l’occasion avec un jeu basé sur la licence. Après y avoir passé une bonne paire d’heures et occis des démons à la pelle, je vous donne mon avis !

Saignant mon steak

Ash Williams est éternel !

Autant le dire tout de suite Evil Dead The Game n’est pas une adaptation au sens strict des films. Le jeu reprend tout simplement le lore de licence et sur ce point les développeurs nous proposent un fan service de qualité ! C’est simple tout y est ! J’ai donc retrouvé Ash Williams l’éternel qui a une tronçonneuse à lap place d’une main mais aussi mais aussi Annie Knowbury, Lord Arthur (pour ceux qui n’ont pas vu les films on parle bien du Roi Arthur, tu comprends alors le côté « wtf » de la licence), Pablo Simon Bolivar ou encore Cheryl Williams. Niveau environnement, on retrouve la fameuse forêt et sa cabane qui est un lieu central de la licence. J’ai également trouvé que les gars de Saber Interactive avaient repris le côté nanardesque de la licence.

Evil Dead
Le côté nanard est bien présent…
Evil Dead

Les survivants ont ainsi un côté badasse mais également emprunté. C’est d’ailleurs sympa de retrouver les voix originales des films. Les personnages lâchent ainsi leurs répliques cultes tout au long des parties. Le jeu est gore à souhait et je m’en suis donné à cœur joie ! Le concept du jeu est simple pour ce qui est du mode coop : on a 4 survivants qui doivent tuer le démon. Pour ce faire il faut trouver 3 bouts de page, un parchemin la dague de Kandar ce qui nous permet de nous approcher du Necronomicon (c’est le bouquin qui invoque les esprits malfaisants) et vaincre le mal. En face un démon qui fera tout pour nous envoyer ad patre. Le cheminement de la partie se rapproche des scénarios des films, une nouvelle fois on est raccord.

La foire d’empoigne

Evil Dead propose deux modes de jeu. Je commence par le plus simple et surtout le moins intéressant, les missions solo. Ces missions ne reprennent pas le concept des parties multijoueur. On a une série de 5 missions dans lesquelles il faut remplir des séries d’objectifs pour les terminer. Bien sûr les scénarios des missions reprennent celui des films et les clins d’œil et le fan service sont trèèèès présents. Pour plusieurs raisons, j’ai eu du mal à accrocher à ces missions qui se bouclent en 8 heures environ selon votre niveau (la difficulté n’est pas paramétrable). Tout d’abord le jeu n’en vaut pas la chandelle, comprendre les récompenses ne son pas dingues ! On a droit à de nouvelles apparences pour nos perso et il est possible de débloquer de nouveaux personnages alors que le roaster de base se suffit à lui même.

Ensuite et surtout, la construction des missions est à revoir avec une absence totale de checkpoints… En fait durant les deux premiers tiers de la mission, la difficulté est quasi absente et je me suis limite fait chier ! Arrive l’affrontement final et c’est là où ça se gâte. On est tellement en confiance que l’on fait pas forcément attention et la mort arrive très vite sauf qu’il faut alors tout recommencer depuis le début ! Je ne te cache pas que cela m’a particulièrement frustré surtout que le jeu n’est pas forcément simple vu tous les paramètres à prendre en considération : la peur, la santé, le bouclier, les munitions et les combats sont assez brouillons (je vous conseille d’abuser des actions contextuelles avec les finish moove si vous voulez vous donner une chance de survie).

Evil Dead
Les finish moove sont classes

Je me suis donc lancé dans le multi qui est le sel du jeu. Pour ceux qui préfère rester en solo, il est possible de faire des parties uniquement avec l’IA. Le problème c’est que l’IA est totalement à la ramasse surtout lorsque l’on joue côté survivant. C’est simple on est accompagné de trois bonzes qui ne mettent pas un pied devant l’autre et qui n’ont aucune idée de la notion de coopération ce qui est dommage pour un jeu qui met en avant cette dimension… Donc je vais jouer avec d’autres personnes et là encore nouveau problème : le niveau et le comportement global des joueurs… Soit je n’ai pas eu de chance en tombant sur des randoms complètement teubés, soit les trois quarts des joueurs n’ont pas compris le concept de base du jeu… Je t’explique une mécanique de base du jeu : la peur. En gros plus tu es seul, plus tu es dans le noir ou plus tu te prends des coups de tatane des démons et plus ta jauge de peur monte. Outre l’apparition d’images dégueues, le joueur qui occupe la place du démon peut te posséder. Imagines un joueur avec un joli calibre 12. qui passe à l’ennemi au moment du boss… C’est un carnage !

ça finit souvent comme ça

Donc j’ai eu droit aux joueurs qui partent seuls pour… ne rien faire ! Ceux qui se déconnectent au bout de 2 minutes comme ça mais vraiment comme ça genre les mecs ne sont pas morts ou autre juste hop ils se barrent. Ceux qui ne font rien ça aussi je comprends pas les mecs courent te suivent mais n’explorent pas ne ramasse rien et finissent donc pas mourir. Il y aussi les gros connards que tu réanimes 10 fois dans la game et quand tu tombes, ils ne font rien alors qu’il n’y a plus de menace… Pourtant y a de quoi faire pour aider les potes comme partager ses ressources, les réanimer et, en cas de mort, rapporter leur âme sur l’autel pour les ramener à la vie. Je vais dire qu’un bon 80% des joueurs sont atroces. Heureusement que le matchmaking se fait vite via le cross plateforme ! C’était le coup de gueule du Piwi sur un point que ne peuvent influencer les dév (quoique…) : la communauté !

Rares sont les moments de coop…
Faut penser à bien s’améliorer

Pourtant Evil Dead propose de quoi lutter contre le démon pour peu que l’on ait de bons partenaires. L’exploration prend une part importante puisqu’au delà de nous faire un arsenal, on peut trouver des plumes pour améliorer nos capacités, des soins ou encore des amulettes servant de bouclier. La coopération tient également une place prépondérante pour retrouver au plus vite les morceaux de carte ainsi que la dague car plus le temps passe plus le joueur qui a le démon devient de plus en plus fort. Côté démon, je ne te cache pas ne pas l’avoir trop joué car j’ai trouvé le concept moins fun. On se déplace sur la map via une caméra et le but est de ralentir puis de tuer les survivants avant qu’ils n’accomplissent leurs objectifs. On peut placer des pièges ou plus simplement des monstres, le plus sympa reste la possession.

Pas fan du côté démon

Evil Dead est plaisant à jouer mais je trouve la progression laborieuse et répétitive. Je n’y croyais pas mais le jeu propose deux maps, certes vastes mais seulement deux maps ! On a donc vite l’impression de refaire encore et toujours la même chose dans les mêmes lieux. En plus d’avoir un sentiment de répétitivité, j’ai eu l’impression de ne pas avancer… Si le roaster des personnages est important, monter les niveaux pour débloquer des compétences est un véritable calvaire ! Le jeu propose peu de récompenses la seule est de passer un bon moment entre potes.

Y’a le choix !

Une beauté relative…

Au niveau réalisation, Evil Dead n’est pas une totale réussite loin de là. Dans l’ensemble les environnements sont cohérents et surtout collent parfaitement aux films éponymes. Comme je l’ai dit, on retrouve tous les endroits cultes (bon la forêt, la cabanes, les grottes il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un canard) et l’ambiance est prenante. Mais dès que l’on s’approche des décors on déchante très vite ! J’ai pu faire le test sur PS4 puis sur Series X et quelle que soit la génération de consoles, le résultat est le même : c’est daté ! Les textures sont baveuses et galèrent parfois à s’afficher. Au delà de la réalisation, le jeu galère un peu à tourner avec des ralentissements lors des gunfights assez déplaisants !

Evil dead
C’est beau de loin
Evil dead

Je veux bien que les démons poppent au dernier moment mais ça en devient n’importe quoi ! Les finish moove dont il vaut mieux abuser n’aident pas non plus. On a l’impression de taper sur un ennemi qui est en fait déjà mort, il faut simplement attendre que le collègue finisse son mouvement… Un point de détail mais qui peut avoir son importance, la lampe des collègues que certains n’éteignent jamais et qui te masque totalement la vision avec un effet d’éblouissement. OK c’est réaliste mais dans une forêt dans le noir, j’ai du mal à accepter d’être ébloui…

Evil dead
Je suis aveuglé !!!
On n’y voit rien !
C’est n’importe quoi !
Je ne sais pas ou je vais…

Conclusion

Evil Dead The Game arrive pour fêter l’anniversaire d’une licence dite culte du cinéma et je trouve que dans l’ensemble, le résultat est plutôt réussi. Le gameplay asymétrique est bien fichu même si cela dépend beaucoup des joueurs avec lesquels on va faire une partie… Ce que je reprocherai surtout c’est le manque de contenu au niveau des maps et des modes de jeu. Certes le jeu n’est pas proposé au prix fort mais quand même je n’aurai pas craché sur un peu plus de maps. On dira que les DLC vont combler ce manque. En revanche la réalisation n’est pas à la hauteur, bien que l’on ne soit pas sur un AAA, j’aurai aimé qu’un meilleur soin soit apporté au soft. Est ce que je te conseille le jeu ? Oui mais ne la joues pas solo !

Pour
  • Beau de loin…
  • Du fun, de l’action et du gore
  • Le mutli asymétrique
  • Le fan service
Contre
  • Un mode solo anecdotique
  • Des combats très brouillons
  • … mais loin d’être beau
  • La communauté à 80% teubée

Satisfaction du Piwi 65 %

Si tu veux acheter le jeu (le Piwi ne prend aucune commission car non actionnaire chez Microsoft ni Sony ni Boss Team Games !) ICI PS5 / PS4 ou ICI XBOX SERIES X / XBOX ONE.

Le test a été réalisé avec une version presse digitale PS4 offerte par Warning Up (Merci Sacha !).

1 thought on “Test Evil Dead The Game, ça va saigner !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :